La police française disperse une manifestation spontanée de soutien au peuple Grec

Internet a tremblé dans la soirée du dimanche 12 Février 2012.

Athènes en feuLe parlement grec devait entériner ce soir-là le troisième plan d’austérité en 2 ans imposé par la Troïka (Commission européenne, Fond Monétaire International, Banque Centrale Européenne) au peuple grec. Une bagatelle ! 22% de diminution du SMIC… Selon certaines sources, près de 100 000 grecs se sont rassemblés dans les rues d’Athènes, notamment devant le parlement, pour protester. De manière prévisible, de très nombreux débordements ont eu lieu dans toute la ville. Plus de 10 bâtiments ont été brûlés.

Alors que les médias parlaient sobrement d’émeutes, des messages révolutionnaires envahissaient la toile francophone. On pouvait notamment retrouver celui-ci :

« FAITES PASSER LE MESSAGE

Le printemps européen débute ce soir !

Rendez-vous spontané de soutien à la révolte grecque devant l’ambassade de Grèce 17 rue Auguste Vacquerie. Métro Kleber à 22h

La Grèce, berceau de la démocratie, se bat courageusement contre la dictature de la finance. Nous espérons un dénouement pacifique des événements, ainsi qu’une réforme des institutions politiques (Union Européenne ; FMI ) et financières impliquées dans la mise en péril de l’intérêt général au nom de l’intérêt particulier .

Nous aussi, comme les Grecs, voulons une démocratie réelle et refusons de sacrifier le peuple sur l’autel de l’argent.

Parce que nous avons trop subit l’Histoire, écrite par les vainqueurs, nous avons décidé de prendre notre destin en main et reprendre la place que nous méritons.

Laissez votre PC, et rejoignez-nous !

Faites s’il vous plaît passer ce message, ces sujets ne sont couverts sur aucun média.

Un(e) citoyenn(e) »

Si cet appel anonyme s’est répandu comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux, la mobilisation devant l’ambassade fût bien plus modeste. Une dizaine de personnes (grecs, franco-grecs, indignés, un anonymous sans masque, des citoyens français sans étiquette) s’était donc rassemblée spontanément pour soutenir le peuple grec dans sa lutte contre les sacrifices que les instances internationales imposent à la Nation hellénique.

Le rassemblement se fit sans bannière ni banderole. Pas de slogan, mais quelques invectives envoyées à l’attention de l’ambassadeur, symbole de pouvoir politique inféodé aux puissances étrangères. Après avoir reçu un avertissement du concierge de l’ambassade, les citoyens, assemblés paisiblement, furent contraint de déserter les lieux. En effet, deux équipes de la police nationale arrivent rapidement, dans des fourgonnettes, et bloquent la circulation. Pris au piège, les citoyens accueillent la police en chanson : « La police, avec nous ! ». L’ambiance est détendue, les policiers sont à l’écoute et semblent intéressés par les propos des citoyens sur l’évolution de la situation en Grèce. Mais les ordres sont les ordres : ils ont été contactés par l’ambassade grecque pour expulser les protestataires.

Après s’être éloigné de l’ambassade, le petit groupe fut interpellé par un policier :

« C’est un conseil d’homme à homme : ne revenez pas à l’ambassade, ou vous finiriez au frais pendant huit heures. Sarkozy a donné des consignes, et nous devons réprimer tout rassemblement de ce type. Je suis moi aussi dégoûté par ce qui se passe en Grèce, et je reconnais que cela pourrait bientôt se passer chez nous, mais je ne décide rien dans mon métier. Ce sont les hauts gradés, les commissaires qui donnent les ordres. Ne revenez pas, vous perdriez votre temps. »

Le groupe se sépare, et chacun parle de se retrouver le lendemain, avec plus de monde si le l’appel se fait entendre, en coordination avec la diaspora grecque de Paris. Avec l’accord de la préfecture ?

Le Cercle des Volontaires

(68)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 855 articles sur ce site.


14 commentaires

  1. Anonymous dit :

    diffusé sur facebook

  2. JahRaph dit :

    Le printemps européen commence en avance. La colère gronde en Grèce :
    http://www.agoravox.tv/actualites/europe/article/les-grecs-se-revoltent-33775

    Le peuple français soutient le peuple grec. Un nouveau rendez-vous citoyen a été lancé pour ce soir à 18h30 devant l’ambassade de Grèce, 17 rue Auguste Vacquerie à Paris 16ème.

    • jilo dit :

      A quand votre manifestation en soutien aux peuples chinois,nord-coréens,iraniens,syriens,etc…en souffrance tout aussi grande?Mais là,il faut plus de courage et affronter la censure de bellaciao,courageux quand on ne risque rien:pas touche aux dictatures sanglantes!!!

      • Hugmo dit :

        D’accord avec Jilo…
        Même si je suis d’accord, je ne trouve vraiment pas ça beau ce qui se passe en Grèce… Ils se sont bien gavés avec toutes ces années sans impôts.. Cumulant 3 emplois etc.. Ma belle soeur vis à Athènes.. Et elle est d’accord qu’il est temps de prendre sur eux… Ils en ont bien profité…
        Après la manière n’y est pas..
        Bref, ça va mal…

      • Rave dit :

        Tu crois qu’on résout les problèmes par la violence ? Qui sème le vent récolte la tempête.

        Pouquoi l’Europe n’a rien dit , n’a rien fait ces dernières années ? Ils ne savaient pas ? mdr
        Ils SAVAIENT , tous et ils ont laissé faire . Maintenant ils jouent les vierges effarouchées.Ca ne te rappelle rien ?

        Salauds de grecs , salauds de chômeurs , salauds de SDF , salauds de roms ……triste époque , tristes sociétés , triste XXI siècle ! Comme disait Malraux …..

        Après être venu à bout de la dictature des militaires vont-ils courber l’échine sous la dictature de l’Europe de Merkel et sarkozy ?

        Et sans rappeler que celui qui a truqué les compte de la grèce est maintenant directeur de la banque centrale européen, Masi c’est plus facile et rassurant de dire, c’est la faute du peuple, pauvre Balot va !

      • @patageron dit :

        Tout le monde sait bien que le peuple n’est pour pas grand chose dans ce qui se trame depuis une dizaine d’années !
        Qui a continué à inciter la Grèce à acheter des armes pour des milliards d’euros, alors que ce pays n’en a guère l’utilité ?
        Ses armes leur étaient-elles destinées en finalité ou était-ce un moyen pour détourner des embargos ?
        Qui en a profité en matière de commissions, voire de rétro-commissions ?
        Ne pas se laisser abuser serait déjà un commencement pour voir plus clair dans ce qui nous attend tous !

  3. Appel citoyen de certains participants du forum d’Étienne Chouard :

    Le peuple grec s’est longtemps désintéressé des affaires politiques comme aujourd’hui la plupart des peuples d’Europe. Les politiciens n’ayant rencontré aucune opposition ont mené nos pays à une crise contre laquelle ils ne proposent que de confier nos États aux financiers coupables de celle-ci. L’espoir d’une consultation directe du peuple grec n’a servi que de manœuvre politicienne et a été vite repoussée. La même logique s’imposera vite au reste du continent. Mais nous ne sommes pas dupes de cette manœuvre d’asservissement et nous nous montrons aujourd’hui solidaires du peuple grec que nous soutiendrons dans sa lutte pour retrouver la souveraineté que lui ont volée les politiciens professionnels.
    Nous, peuples européens, avons depuis trop longtemps oublié que la démocratie exigeait la participation de tous et que dès que les citoyens la confient à des représentants elle est menacée par des parasites et des prédateurs. Le pouvoir national a été depuis trop longtemps abandonné, il nous faut le reprendre.
    Nous appelons toutes les nations d’Europe à organiser des assemblées constituantes pour bâtir l’Europe de demain sur les ruines des États faillis. Et comme les règles du pouvoir ne doivent pas être écrites par les tenants du pouvoir, nous réclamons des assemblées constituantes citoyennes tirées au sort afin de bâtir de réelles démocraties.

    Traduit avec l’aide de freelang et transmis par frigouret :
    Ο ελληνικός λαός αδιαφόρησε για πολύ καιρό για τις πολιτικές υποθέσεις, όπως σήμερα οι περισσότεροι λαοί της Ευρώπης. Οι πολιτικοί, όπως δεν συνάντησαν καμία αντίσταση, οδήγησαν τις χώρες μας σε μία κρίση εναντίον της οποίας προτείνουν μόνον να παραδώσουν τα Κράτη μας στους χρηματιστές υπεύθυνους γι΄ αυτήν. Η ελπίδα άμεσης γνωμοδότησης του ελληνικού λαού χρησίμευσε μόνον ως πολιτικάντικος χειρισμός και απωθήθηκε γρήγορα. Η ίδια λογική θα επιβληθεί γρήγορα στην υπόλοιπη ήπειρο. Αλλά δεν είμαστε αφελείς ως προς αυτό τον χειρισμό υποταγής και είμαστε σήμερα αλληλέγγυοι με τον ελληνικό λαό τον οποίο θα υποστηρίξουμε στον αγώνα του να ξαναβρεί την κυριαρχία που του έκλεψαν οι επαγγελματίες πολιτικοί.
    Εμείς, ευρωπαϊκοί λαοί, έχουμε ξεχάσει από καιρό ότι η δημοκρατία απαιτούσε την συμμετοχή όλων και από τη στιγμή που οι πολίτες την εμπιστεύονται σε αντιπροσώπους, απειλείται από παράσιτα και αρπακτικά. Η εθνική εξουσία εγκαταλείφτηκε από καιρό, πρέπει να την ξαναπάρουμε.
    Καλούμε όλα τα έθνη της Ευρώπης να οργανώσουν συντακτικές συνελεύσεις για να οικοδομήσουν την Ευρώπη του αύριο επάνω στα ερείπια των αποτυχημένων Κρατών. Και επειδή οι κανόνες της εξουσίας δεν πρέπει να συγγράφονται από τους κατόχους της εξουσίας, απαιτούμε συντακτικές συνελεύσεις πολιτών, με κλήρωση, για να οικοδομηθούν πραγματικές δημοκρατίες.

    Traduit par Gilles avec l’aide de Google traduction :
    The Greek people had longtime lost interest in political affairs as now most of the peoples of Europe. Politicians having encountered no opposition led ours countries to a crisis against which they only offer our states to entrust to financial power guilty of it. The hope of a direct consultation of the Greek people has only served as a political maneuver and was quickly rejected. The same logic will soon be impose quickly upon the rest of the continent. But we are not fooled by this move of enslavement and today we show our solidarity with the Greek people that we will support in its struggle to regain the sovereignty which was stolen by the professional politicians.
    We, the peoples of Europe, we have for too long forgotten that democracy requires the participation of all and as soon as the citizens entrust power to representatives, democracy is threatened by parasites and predators. The national government has been abandoned for too long, we must take it back.
    We call on all nations of Europe to organize constituent assemblies to build tomorrow’s Europe on the ruins of failed states. And as the rules of power should not be written by those in power, we call for constituent assemblies citizens selected at random to build real democracies.

  4. A-D dit :

    Nous aurons le courage de ne pas voter et d’agir

  5. Anid dit :

    Nous devons agir en direction de la lutte pacifique du peuple Grec. C’est une question de dignité et de solidarité entre tous les peuples en Europe et ailleurs. Nous sommes tous concernés. Les temps à venir ne seront jamais le prolongement des temps actuels. Nous devons arrêter la machine d’euthanasie sociale active commandée par les spéculateurs et les promoteurs de la démolition sociale et du vivre ensemble.

  6. malaud dit :

    Le « peuple » grec en a croqué goulument à tous les niveaux.Et pourquoi ne manifeste-t-il pas contre son église et ses armateurs richissimes qui ne paient pas d’impôts?Et que je sache,la Grèce n’envoie pas de chars et d’hommes armés contre ses opposants!Par contre,votre silence complice sur la Chine et les régimes cités par Jilo est terrible.Vous avez peur de la censure de bellaciao?Essayez,vous verrez…

Laissez un commentaire

Why ask?