Eric Hazan pour un Etat unique en Israël-Palestine

Eric Hazan présentait son livre (co-écrit avec Elya Sivan) « Un État commun entre le Jourdain et la mer » à la librairie Tropiques. A la suite de la conférence, nous lui avons posé quelques questions sur cette problématique pouvant ouvrir des perspectives de paix justes et durables dans la région.

Un livre, accompagné d’un film qui explore des voies peu évoquées dans le débat public traditionnel lorsque le conflit israélo-palestinien est traité. Arrivera-t-il à relancer le dialogue sur le sujet en France ?

(37)

A propos de l'auteur :

a écrit 158 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. elfar dit :

    Bénis ceux qui patiemment s’efforcent dans la cause de la vérité,
    et ne se lassent pas.

  2. Catherine dit :

    Bravo, très clair ! Et on peut partager les convictions d’Eric Hazan sans en savoir autant que lui.
    Cependant, je crois avoir compris qu’Israël Shamir est, lui aussi, pour un seul état, mais… israélien, avec droits égaux pour les Palestiniens. Je n’ai jamais très bien pigé pourquoi.
    Un débat sur la question entre Shamir et Hazan serait peut-être une bonne idée.
    J’ignore si Shamir parle français, mais Maria Poumier pourrait traduire.
    Ou est-ce que je dis des bêtises ? J’aimerais vraiment savoir ce qui pousse Shamir à préconiser une telle solution.

    • Victor dit :

      Shamir est considéré comme antisémite et négationniste par les milieux « antisionistes » français dont fait partie Hazan. Donc ça va pas l’faire.
      Il est possible que le type ne soit pas clair (Shamir); par ailleurs Maria Poumier qui est plus ou moins sa traductrice ou son relais en France, est elle-même une révisionniste assumée. « Réhabiliter » Shamir, dans ces conditions, va être compliqué. Il y a des ponts qui ne se bâtiront jamais entre ces deux milieux, puisque celui des « antisionistes » français reste très vigilant à ne pas se compromettre vis à vis des médias. Ce qui peut se comprendre, dans la mesure où le CRIF, BHL, et les autres n’attendent que cela pour interdire définitivement tout point de vue antisioniste dans les médias, et pour faire interdire toute publication de ces auteurs.

Laissez un commentaire

Why ask?