Fête de l’Huma : La liberté d’expression malmenée par les antifas

Jean Bricmont et Michel Collon à la fête de l’Huma

Meriem, présente à la Fête de l’Humanité, a pu recueillir les impressions de Jean Bricmont après que son intervention ait été annulée sous pression de militants se réclamant de « l’antifascisme ».

Les détails de ces événements est aussi retracé par le blog Lettre de Strasbourg dans l’article Fête de l’Humanité : fascisme intellectuel à l’idiotie utile d’extrême-gauche qui dénonce la censure que Jean Bricmont, mais aussi Caroline Fourest ont subit.

Logo des « Indivisibles ».

Les Indivisibles, association antiraciste, ont donné leur version des faits dans une tribune publié sur le Nouvel Observateur.com. Vous pouvez consulter leur Charte sur leur site (ici).

Les comiques d’Indymedia, qui ont récemment consacré un article poilant sur le Cercle des Volontaires et la « galaxie rouge-brune, conspirationniste, antisémite, et pro-dictature« , ont aussi fait un communiqué concernant Jean Bricmont :

« L’interdiction de Bricmont est donc le signe que le travail de pédagogie anti-rouges-bruns entamé depuis des mois par divers camarades commence à porter ses fruits, mais la tolérance dont ont fait l’objet les autres doit nous inciter à ne pas baisser notre garde car beaucoup de travail reste encore à faire.« 

On apprend ici qu’un réel travail de sape est effectué en amont pour préparer les esprits à de telles violations de la liberté d’expression.

« Nous nous félicitons en tout cas que le service d’ordre de la Fête de L’Humanité ait refusé de protéger un négationniste patenté. Le contraire eut été incompréhensible.

A bas tous les racismes ! Dehors les rouges-bruns, dehors les fascistes ! Antifa vaincra ! »

Voilà leurs mots de conclusions… La rhétorique est aujourd’hui connue !

Jean Bricmont, à l’émission de Taddei le 28/04/2009

« Les enfantillages des antifas ne sont pas importants« , écrit Jean Bricmont. « Par contre, une question se pose en ce qui concerne la direction de la fête : soit ils ont cédé face aux menaces, ce qui pose des questions en ce qui concerne la capacité du PCF de combattre le capitalisme et l’impérialisme, comme annoncé un peu partout dans la fête (en plus de soutenir la Palestine, de libérer Mumia etc.). En effet, on peut raisonnablement penser que les capitalistes ont des moyens que n’ont pas les antifas: si on cède aux seconds, comment va-t-on faire pour combattre les premiers ? »

 

Propagande « anti » Cercle des Volontaires. Source : Indymédia

Les antifascistes semblent être finalement la force créée pour faire en sorte que la contestation s’exprimant sur Internet ne franchisse quasiment jamais le plafond de verre médiatique (sauf pour être méprisée).

Seule la probité du public peut évaluer la pertinence des accusations de ces officines.

Il n’est pas question de dire que tout est rose dans ce qui se passe sur Internet, mais la plupart des accusations ne sont fondées sur rien d’autre que l’attaque ad hominem, le mensonge pur et simple, ou bien encore par l’amalgame fascisant.

Quels intérêts servent ces gens ? Pourquoi cherchent-ils à « épurer » le débat public de certaines idées, comme celle de la non-ingérence prônées par Bricmont et d’autres ? Et bien parce que ces idées montrent que les « antifascistes » se trouvent en fait du côté de l’oppresseur, et non de l’opprimé comme ils le revendiquent.

Un des symptômes de notre pseudo-démocratie…

(239)

A propos de l'auteur :

a écrit 158 articles sur ce site.


6 commentaires

  1. Fred dit :

    Le PC et Mélenchon qui veulent tordre le coup aux financiers, alors qu’ils se soumettent aux antifas, c’est vraiment pitoyable.

  2. Léandre dit :

    Leurs « performances » et leur rhétorique sont tellement grotesques qu’on dirait de l’ironie.

    Des « antifas » à structure fasciste ? Pourquoi pas! Faut être ouvert.

  3. Lilly dit :

    Ne comptez pas sur le front de gauche ou le PC pour être contre les guerres. Mélenchon désolée de le dire n’est qu’un apparatchik qui a aidé la pseudo-gauche à se mettre en place. Or que reste-t’il des promesses de cette pseudo-gauche ? Fabius et Hollande appellent à la guerre contre la Syrie comme demain contre l’Iran. Rappelez vous en 38 et en 1981 comment la gauche a fait la politique de « droite » et du Traité de Maastricht. Les prétendus anti-fa sont pour la guerre contre les pays et pour Israel ..Contresubversion, Soliranparis, et leur bande sont sur le net pour tenter de ratisser large afin d’influencer l’opinion. L’opinion ca se travaille disait quelqu’un ! Se sont des sayanim tout simplement.

  4. Nightwing dit :

    C’est désolant! Loin d’être d’accord avec Bricmont&co, on n’a pas à interdire à quelqu’un de s’exprimer. On appelle ça des voyous.

  5. paul nord dit :

    Ne vous inquiétez pas « amis volontaires », ces attaques ridicules sont tout simplement le signe salvateur de la qualité de votre travail.
    Prenez cela comme une distinction, un lauréat!
    Et poursuivez sereinement votre chemin sans idée de revanche ni de vengeance.
    La rue a besoin de vous!

  6. Morpheus dit :

    La ligne ouvertement antifa de JLM lors des présidentielles devrait tout de même mettre la puce à l’oreille des authentiques socialistes (ceux qui défendent l’intérêt collectif face aux intérêts privés, ceux qui luttent contre les inégalités sociales, ceux qui luttent pour des acquis sociaux qui s’appliquent à tous, sans discrimination, ceux qui luttent contre le libéralisme et la finance internationale, …).

    JLM a fait main basse sur les vrais partis de gauche, pour transformer leurs luttes en bagarre front contre front (d’où le choix du nom : FRONT de gauche, faisant l’exacte transposition du FRONT national). En tribun habile, il a su enfumer les militants et les cadres du PC et d’autres tendances politiques voisines, et s’est érigé en champion pour mieux les circonvenir.

    La stratégie de la lutte front contre front est une escroquerie, et on voit bien qu’elle est dans la droite ligne des antifa. Si les authentiques socialistes veulent regagner leur crédit, il devront regarder cette vérité dérangeante en face. Hélas, c’est pas demain la veille.

    Morpheus

Laissez un commentaire

Why ask?