La Ligue de Défense juive commet une nouvelle attaque anti-juive : retour sur les faits, et analyse

Jonathan Moadab, journaliste indépendant, a été victime le 13 septembre dernier d’une attaque revendiquée par la Ligue de Défense Juive. Une bombe artisanale a explosé sous son véhicule, et des menaces de mort ont été proférées contre lui, et sa famille.

Un juif agressé par la Ligue de Défense Juive, donc d’autres juifs ? Oui oui, vous avez bien lu. Je vais en ces lignes exposer ce qui a mené aux faits qui m’ont touché le jeudi 13 septembre 2012, puis effectuer une analyse de cette attaque.

C. Oberlin interviewé par le Cercle

Le début du contentieux démarre avec l’affaire Oberlin. Christophe Oberlin est un professeur d’Université à Paris VII, spécialisé en médecine humanitaire. C’est parce qu’il a posé une question à propos de Gaza que j’ai été amené, avec mon ami et binôme Raphaël « JahRaph » Berland, à le rencontrer. Nous cherchions à comprendre pourquoi une simple question d’examen avait déclenché un tel torrent de calomnies à son égard. Après avoir effectué une interview d’une trentaine de minutes, je la mettais en ligne adjointe d’une analyse détaillée de la situation, ainsi que d’une déconstruction méthodique des attaques publiques dont il était victime (voir l’article : Christophe Oberlin : nouvelle victime du lobby sioniste de France).

C’est à ce moment que plusieurs organisations communautaires juives se sont mises à nous calomnier. Tout d’abord, JCall s’est fendue, par le biais de la plume de l’ancien directeur de l’Arche Meir Waintrater (aujourd’hui remercié), d’un article diffamatoire à notre égard, nous qualifiant notamment de « rouges-brun-pro Assad-antisionistes-identitaires ». Voir ici

Ensuite, Jean-Marc Moskowicz, Président de l’association ultra-sioniste Europe-Israël, m’invitait dans les commentaires de l’article à effectuer une contre-interview : « Jonathan l’antisioniste/antisémite primaire, toute l’équipe d’Europe Israël vous attend dimanche 24 juin à 15 h devant l’UNESCO pour nous interviewer sur le cas Oberlin. Venez nous vous attendons impatiemment. Jean-Marc ». Pris par des obligations familiales, je n’ai pas pu m’y rendre. Ce sont donc d’autres membres du Cercle des Volontaires qui s’y rendront, après avoir couvert une manifestation en solidarité avec le Printemps Érable (Voir 24 juin, journée du Québec libre !). Arrivés sur place, ils voient leur entretien reporté d’une heure par M. Moscowitz qui affirme avoir d’autres choses à faire avant. Lorsque les journalistes du Cercle reviennent une heure plus tard, les manifestants les plus âgés avaient quitté l’UNESCO pour ne laisser place qu’à quelques dizaines de jeunes de la Ligue de Défense Juive. L’interview se fera quand même… Mais ne sera jamais publiée.

J-M. Moskowicz interviewé par JahRaph (24/06)

Intimidations, insultes, menaces de mort… Les jeunes de la LDJ font monter la pression. Alors que les cinq membres du CdV s’éloignaient et quittaient les lieux, JahRaph, qui avait mené l’interview, reçoit deux coups dans la mâchoire. Les victimes, après une nuit de débats intenses, décident collégialement de ne pas porter plainte. La raison majeure étant qu’elles ne souhaitaient passer du temps et de l’énergie contre la LDJ ; elles préféraient le consacrer à autre chose, et notamment le métier de journaliste.

 

Seule une main courante sera déposée pour prendre acte de ce qu’il s’était passé. Le Cercle ne communiquera pas sur ce sujet, mis à part au travers d’un article d’Oscar : A propos de l’entretien avec M. Jean-Marc Moskowicz, Président de l’association Europe-Israël, qui, contre sa volonté et pour respecter la volonté du groupe, n’abordera que très peu l’altercation. L’heure était donc à l’apaisement, même si le chef de la LDJ (que l’on peut voir s’entrainer avec son Glock 19 dans le dernier Enquête Exclusive, mais aussi conter son expérience de la guerre au Liban lorsqu’il servait dans Tsahal) avait émis le souhait de me retrouver, et de « s’occuper » de moi.

Propagande anti CDV (Indymédia)

Quelques temps passent. Puis, suite à la publication d’un reportage (La mission « Bienvenue en Palestine » refoulée au checkpoint d’Allenby) les intimidations ont repris sur notre page Facebook. Après avoir passé de nombreuses heures à dialoguer en vain avec eux, j’ai tout simplement arrêté de leur répondre. C’est justement à ce moment que commencent à fleurir sur la toile de nouveaux documents calomnieux à notre égard. Tout d’abord, un amas de mensonges publié le 10 septembre intitulé « Alerte antifasciste : le Cercle des Volontaires » hébergé par le site Indymedia Paris (repris sur le site de la Ligue de Défense Juive), puis une vidéo mise en ligne le 11 septembre utilisant les images filmées par la LDJ le jour de la manifestation du 24 juin (Alerte antifasciste : le Cercle des Volontaires). Même titre et mêmes photos utilisées à un jour d’intervalle…

Deux jours plus tard, alors que j’étais revenu à mon domicile familial pour fêter la naissance de mon neveu, je reçois un coup de fil anonyme qui se solde par un « Am Israel Haï ». Ce slogan, qui signifie littéralement « le peuple d’Israël vivra », ne concernait pour mes agresseurs que l’Etat d’Israël et les juifs sionistes, et non les juifs, comme ce qui suit peut en attester.

1h30 plus tard, j’entends une détonation venant de mon parking. Une bombe artisanale (constituée d’une bouteille de plastique, de liquide inflammable, d’acide et d’aluminium) vient d’exploser sous ma voiture. Plus de bruit que de mal, l’engin explosif avait valeur d’avertissement, ainsi qu’en attestent les tags effectués sur les panneaux situés sur la cloture : « Ligue de Défense Juive – Fais attention à toi avec ton Cercle des Volontaires ». Mon pare-brise arrière et mon rétroviseur ont eux aussi été tagués « LDJ », adjoint d’un symbole de la culture juive et d’Israël : la maguen david. Une demie-heure plus tard, lorsque les gendarmes seront sur place, ce seront eux qui auront la joie et le bonheur d’entendre les menaces de mort qui m’étaient adressées par téléphone, ainsi qu’à ma famille. Quelques jours plus tard, après un formidable travail de la gendarmerie, deux jeunes de 17 et 20 ans sont interpellés, ainsi qu’un troisième plus âgé ayant, selon toute vraisemblance, supervisé l’opération.

Analyse

J’éprouve une sorte de peine pour mes agresseurs. Sans connaître la trajectoire sociologique de ces deux jeunes juifs (17 et 20 ans), il m’est aisé de comprendre que seul un endoctrinement idéologique a pu les pousser à commettre un acte aussi déraisonné. S’abaisser à user de ce genre de méthodes pour limiter la liberté d’expression dans la République, au nom de la Torah et d’Israël, est une véritable capitulation intellectuelle. Incapables de débattre des idées que je défends, ils préfèrent employer la force pour arriver à leurs fins. Le sentiment d’impunité qui les habite est notamment dû à la protection de cette organisation au niveau politico-médiatico-judiciaire. On minimise l’impact et l’importance de cette faction dans l’opinion, on classe des dossiers ou on prononce des peines clémentes à l’égard de ses membres, on cache les enjeux de ces débats… Voilà quelques éléments qui expliquent que la LDJ fasse preuve d’autant d’audace et d’impudence dans ses actions. La protection communautaire juive (dont le CRIF, dont le Président Richard Prasquier a récemment déclaré à Politis – dans un courageux article consacré au groupuscule sioniste – : « Le choix de la dissolution ne me paraît pas être un sujet d’une grande urgence. Je ne pense pas que la LDJ ait été accusée de méfaits graves. J’en n’en sais d’ailleurs pas grand-chose. ») est évidente et rend encore plus difficile le traitement de ce sujet par les journalistes. S’attaquer à la Ligue de Défense Juive, c’est s’attaquer à ceux qui s’affichent sionistes, et donc majoritairement à des juifs. C’est pourquoi lorsque certaines attaques de la LDJ sont médiatisées, seuls les faits sont traités. Il n’est jamais question du fond idéologique, bien trop complexe et sulfureux.

D’ailleurs, concernant mon affaire, si une première dépêche AFP avait fait mention de mon appartenance religieuse, cette caractéristique éclairante des paradoxes de la Ligue de Défense Juive a ensuite disparue des articles qui ont suivi pour me qualifier de « pro-palestinien ». S’il peut apparaître « logique » (mais aussi critiquable) pour un pro-palestinien d’avoir des ennuis avec cette faction, insister sur le fait que l’agressé soit juif pourrait rendre confus le discours habituel concernant les juifs de France et leur « soutien inconditionnel » supposé à Israël. Or, et ainsi que j’ai pu le montrer dans plusieurs documents, dont cette vidéo retraçant les agressions d’Olivia Zémor et Jacob Cohen (tous deux juifs), il existe une politique d’épuration intellectuelle menée contre les membres juifs de ce que nous pourrions appeler la dissidence. Insister sur le fait que, parmi les juifs, il existe des individus opposés à la politique du gouvernement israélien, voir même du concept d’une souveraineté nationale juive en Palestine, remet en question la représentativité des organisations qui disent parler au nom des juifs, et qui prennent systématiquement  le parti d’Israël au nom du judaïsme, ou de l’identité juive.

Est-ce parce que je ne partage pas leurs convictions politiques, que cela fait de moi un « juif indigne », ou un juif traître ? Le fait qu’ils se soient sentis obligés de dessiner des symboles juifs sur ma voiture démontre bien que pour ces gens, l’identité juive est indissociable de l’allégeance à Israël. Et bien, s’il fût un temps où j’adhérais à ce postulat (dans mon enfance et mon adolescence), les discussions, débats et lectures que j’ai effectué à l’âge adulte m’ont mené vers d’autres conclusions. J’ai parfaitement le droit (conformément à la loi française et aux principes universels des Droits de l’Homme) d’expliquer celles-ci et de les promouvoir au travers d’articles, d’interviews, ou de reportages. Mais la Ligue de Défense Juive, et ceux qui la supporte, cherchent à annihiler ce droit au nom de l’Etat juif et de l’identité juive. En effet, le soutien de la « diaspora » à Israël est indispensable à sa légitimation.

En cette fin de Yom Kippour, c’est avant tout un message d’apaisement que j’envoie au travers de cet article. Je n’ai rien de personnel contre les membres de la LDJ (qui se sont pourtant déclarés mes ennemis), ni contre les juifs sionistes. Je ne les combat pas eux, je combat simplement leurs idées, que j’estime dangereuses à plus d’un titre… L’existence d’une contradiction crédible dans le débat public n’est-elle pas indispensable au caractère démocratique d’une société ? Il semble que la France s’éloigne de plus en plus de celui-ci…

Plus d’information sur le Cercle des Volontaires :

Le site : www.cercledesvolontaires.fr
La page Facebook
Le Twitter
La chaîne Youtube

Vous êtes journaliste et vous avez le courage ou les moyens de traiter ce sujet ? Contactez moi à : jonathan[at]cercledesvolontaires.fr

(14)

A propos de l'auteur :

a écrit 163 articles sur ce site.


34 commentaires

  1. Mohamed Najib Chabbi dit :

    ALLO ! ALLO! ALLO! …MONSIEUR LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR J’AI DEUX COUSINS L’UN SE NOMME JACOB COHEN ET L’AUTRE JONATHAN MOADAB ILS ONT ÉTÉ AGRESSÉS PAR LA LIGUE DE « DÉFONCES » DES JUIFS.CES DEUX JUIFS VOUS REMERCIENT DE DÉFENDRE LA KIPA MAIS L’IMPUNITÉ TOTALE DONT BÉNÉFICIENT LES VOYOUS DE LA LDJ PORTENT ATTEINTE À VOTRE RÉPUBLIQUE CETTE DERNIÈRE QUE VOUS PRÉTENDEZ DÉFENDRE.TOUT EN CONNAISSANT L’AMITIÉ ÉTERNELLE QUE VOUS PORTEZ À NETANYAHOU ET VOTRE PEUR DE FAIRE UN FAUX PAS POUR DEVENIR PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ALLEZ ENVOYER UN DE VOS HOMMES UNE NUIT DE PLEINE LUNE POUR NOUS DIRE TOUT BAS LA RÉPUBLIQUE VOUS SOUTIENT…JE SAIS IL FAUT DU COURAGE POLITIQUE SURTOUT QUE LES AGRESSEURS NE SONT PAS MUSULMANS! ALLO! ALLO! ALLO! IL A COUPÉ IL S’EST ÉNERVÉ COMME D’HABITUDE!

  2. Rose Moadab dit :

    Quelle tristesse de voir des juifs se battre entre eux.
    On se croirait en 39 où deux mouvements se déssinent:
    les juifs se pensant français et prennent le parti des allemands et les juifs sentant le danger prennent le parti de l’établissement d’un foyer juif en Palestine britannique.
    Jonathan, dans quelle mouvance pensez vous etre?

    • Jonathan Moadab dit :

      Voyons chère Rose (si cela est votre véritable identité),

      En 39, les juifs qui immigraient ne choisissaient pas en premier chef la Palestine. Tout ceci est sourcé et historiquement vérifiable. J’ajouterai que la situation en 39 n’est aucunement comparable à celle de 2012… Attention à ne pas prendre vos désirs pour une réalité ! Seriez-vous touchée par le syndrome de stress pré-traumatique ?

      Dans quelle mouvance je pense être ? Celle de la Raison, et de la quête de Vérité. C’est le seul terrain sur lequel nous pouvons discuter…

  3. Fred dit :

    Ma sympathie pour la courageux journaliste Jonathan Moadab (et les autres), ainsi que pour les analyses du CDV que je suis régulièrement.
    La LDJ fait vraiment pitié.

  4. moses dit :

    Yitzhack Rabbin a été tué par ce genre de types. Paix à son âme et à celle de Yasser Arafat.

  5. paul nord dit :

    La majorité silencieuse de ce monde est avec toi Jonathan, et ton travail d’éclaireur français contribue chaque jour à lui en faire prendre conscience.C’est long mais chaque jour, pierre après pierre comme tant d’autres avant toi, tu contribues à faire sortir du coma cette majorité silencieuse qui un jour se réveillera.Cela pourra prendre du temps mais c’est inéluctable, cette majorité se lèvera pour affronter « la vérité du mensonge » même si cela doit faire mal! Courage et paix sur ton âme.

    • Merci Paul.. Ce sont malheureusement les actions des plus extrémistes qui rendent nos propos les plus pertinents et crédibles. J’aimerai qu’il en soit autrement ! Le « réveil » prendre le temps qu’il faudra, nous continuons de faire le boulot en attendant ! J’apprends énormément sur le monde et sur moi-même, en faisant tout ça.. J’espère qu’un jour la paix et la justice régneront..

  6. Fab dit :

    le cercle des volontaires devient important
    il devrait y avoir 80 commentaires et non 8
    vous avez les mains dans le moteur
    lâchez rien

  7. Ava dit :

    Les fiottes de la LDJ, sont vraiment irécuperable. MAis d’ou sorte t’ils? Moi je suis pour qu’on leurs fasse passer un longs sejours en psychiatrie. Ou tous simplement un petit séjours avec des non juifs, a mon avis ils ont du avoir un bourrage de crane de la part de leurs parents ces enfants ont grandis ds la peur ils croivent que le monde entier les detestent ils sont une menace pour la société francaise des futurs BREIVIK. Moi je suis juifs et vis a marrakech en paix avec les musulmans.

    • Jonathan Moadab dit :

      Clairement ! J’ai entendu Valls parler de l’utilisation d’une grenade défensive (ce qui est clairement plus dangereux qu’une grenade offensive). La différence ? La grenade défensive, est un objet généralement à fragmentation qui est là pour faire le plus de dégâts possibles. La grenade offensive a elle bien moins de puissance, car elle est utilisée dans des phases d’assaut.

      Mais ce n’était même pas une grenade à explosif ! C’était une simple grenade à plâtre : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/09/19/97001-20120919FILWWW00440-un-supermarche-casher-attaque.php (source Marc Djeballi)

      Alors je ne sais pas exactement ce qu’il s’est passé là bas, mais un homme tué pour une grenade à plâtre, ça me paraît cher payé.

      Disons que ça m’étonnerait que l’anti-gang aille faire une descente à la LDJ, même si on a récemment vu qu’elle était armée et s’adonnait à des actions miliciennes (dans le dernier enquête exclusive).

      C’est regrettable que cette épicerie ait été attaquée certes, mais il l’est encore davantage qu’on instrumentalise ce genre d’événement pour faire déferler la violence, la haine et la peur sur la société…

  8. anti N.O.M dit :

    La LDJ est une milice,tout comme le BETAR,et officiellement les milices sont illégales en france,cherchez l’erreur….

    • Le truc, c’est que Betar comme LDJ sont officiellement dissous en France. Le premier depuis 1999, la deuxième depuis 2003. Depuis lors, on a donc affaire à des organisations à l’activité constatée, mais on ne peut pas les attaquer pour reconstitution d’organisation dissoute.
      Dès lors, la question n’est plus que policière. Et là, force est de constater que s’il y a bien des actions menées contre les membres de la LDJ lorsqu’il se produit des événements aux conséquences graves, rien n’est fait pour faire pièce à ces organisations (enfin en tous cas la LDJ, le Bétard ayant effectivement subis des opérations policières directes visant à le faire disparaître).

  9. pierre mistwood dit :

    Bien, trés bien, votre mouvement. Mais il éclatera sur la question de l’antisémitisme et du sionisme, en étant forcé de couper des cheveux en quatre. Etre antisémite aujourd’hui, c’est combattre la lutte contre l’antisémitisme, vouloir son abolition légale. Etes vous capables d’être antisémites ainsi ? Si vous n’êtes pas capables d’être antisémite (sans être judéocide, évidemment !) vous vous ferez infiltrer, vous exploserez. Deuxième aspect : être pro-palestinien est se placer en soutien de gens que l’on ne contrôle pas alors qu’on veut les défendre. Or l’antisionisme nuit à l’antisémitisme. Une position claire est de distinguer entre les Israélites et les Juifs sionistes. Aux Juifs sionistes, nous disons  » Allez en Israël ! Dégagez ! Soyez sionistes ! ». Aux Israélites : fermez votre gueule sur Israël si vous n’y allez pas. Votre patrie est la France. Celà ne tue personne, c’est de l’antisémitisme ! Ce n’est pas du judéocide. Le sioniste qui ne veut pas partir, on s’adresse à la police israélienne pour l’embarquer.

    Quand on a l’esprit clair là dessus, on peut avoir l’esprit clair sur le reste. Et la clarté d’esprit, tout commence par là.

    • « [Votre mouvement] éclatera sur la question de l’antisémitisme et du sionisme, en étant forcé de couper des cheveux en quatre. »

      C’est votre avis. Nous pensons que notre mouvement peut supporter bien des contradictions. D’ailleurs, notre mouvement se veut « altersioniste », ni sioniste, ni antisioniste. Quenelle que comprendra qui pourra.

  10. Fred de Tahiti dit :

    Merci pour votre témoignage, votre analyse, vos saines idées exprimées dignement et que je partage. Longue vie au CDV,
    Cordialement

  11. Michel dit :

    Jonathan Moadab, j’admire ton courage. Je viens de voir sur YouTube ton interview d’Inna Shevchenko, très intelligente, et l’attitude de Patrick Klugman, qui montre son vrai visage en demandant pour qui tu travailles, et devant ton refus, essayant d’obtenir ton nom pour t’intimider (et le livrer en pâture à ses amis miliciens)… Terrifiant. Les anti-Dieudonné ne veulent pas ouvrir les yeux. Malgré quelques courageux journalistes comme toi, je crains que ça ne tourne très mal… Cordialement

  12. M. Jean-Jacques Candelier interroge M. le ministre de l’intérieur sur la dissolution administrative d’une association.

    Soutenez la demande de dissolution de la Ligue de Défense Juive en signant cette pétition :

    http://dissolutiondelaldj.wesign.it/fr

Laissez un commentaire

Why ask?