« Je sais comment on peut éviter le cancer »

La phrase est d‘André Gernez, Médecin et Docteur en médecine, auteur de plusieurs mémoires et thèses, et lauréat de plusieurs distinctions.

Voici la liste des recherches menées par l’équipe de biologie dirigé par le Docteur Gernez : recherches sur la maladie d’Alzheimer, sur la division cellulaire, l’asthme et l’ allergie, l’athéromatose, le cancer, le clonage, le fonctionnement neuronal, la greffe d’organes, la myopathie, la maladie de Parkinson, le psoriasis, la sclérose en plaques, le sida, la surmortalité masculine et l’ultra lumière.  Rien qu’à ce stade on peut déjà l’applaudir (applaudissements de la foule en liesse).

Il décortique et démonte les dogmes médicaux reconnus par toute la communauté scientifique et ce, depuis des décennies.

Prenons l’exemple du fonctionnement cérébral : depuis le début du XXème siècle, il était admis en tant que Dogme (sorte de règle impossible à réviser) que la division neuronale était impossible. Comprenez par là que « nous naissions avec une réserve de neurones », pour reprendre les termes du Docteur Gernez. Que s’est-il passé lorsque le groupe de chercheurs dont il fait partie découvre que le cerveau est capable de produire ses propres neurones ? Sus au dogme !! Il doit alors tomber ! Cette découverte révolutionne le traitement de toutes les maladies dites « neuronales » comme la Schizophrénie, la maladie de Parkinson, d’Alzheimer, etc.

Ces recherches ont ébranlées les certitudes les plus profonde du corps médical et ont très certainement fait trembler les puissants loobys pharmaceutiques. En effet, si le traitement contre le cancer, proposé par le Docteur Gernez, s’avère efficace, ce serait des milliards de dollars de perte pour les entreprises pharmaceutiques, qui verrait le chiffre d’affaire du marché des médicaments contre le cancer chuter de manière vertigineuse.

Il est donc enfantin de comprendre pourquoi les travaux du Doc n’ont jamais été rendus public et encore moins relayés par la presse nationale et internationale.

Certes la vidéo avoisine les deux heures, mais le reportage que nous vous proposer de regarder peut changer radicalement le regard que vous portez sur la médecine et sur ses représentants les plus prestigieux… Certifié par le Cercle des Volontaires : vous n’en sortirez (peut-être) pas indemne.

Après le travail, le réconfort ! Pour finir sur une touche d’humour, nous vous proposons le visionnage de ce sketch sur le cancer. Cynisme et humour noir sont au rendez-vous, mais comme le dit si bien un de mes amis : «  mieux vaut en rire que s’en foutre ».

(561)

A propos de l'auteur :

a écrit 41 articles sur ce site.


9 commentaires

  1. Christophe dit :

    Interview passionnant, certes. Mais pourquoi laissez-vous entendre que l’industrie pharmaceutique a entravé la diffusion des propos d’A. Gernez ? Cela mériterait pour le moins une enquête, ce dernier n’y faisant pas d’allusion explicite.
    De même, l’ensemble de l’interview mériterait une discussion avec d’autres scientifiques.
    Par ailleurs, la conférence d’A. Gernez sur la religion, que le site apag propose de diffuser, est pour le moins surprenante, et tend à amoindrir le crédit que j’ai porté à ses dires sur le cancer.

    • Maquisard dit :

      Mettre en doute un homme intègre, une technique qui a fait ses preuves. Les trolls payes par l’UE…

      • anousdeux dit :

        Tout à fait ce que je me suis dit en reconnaissant les arguments. Une honte. Il a existe d’innombrables traitements effectifs pour le cancer à base de gui, de cocktails végétaux, de noyaux d’abricots. Tous sans exception ont été combattus et leurs supporters harcelés ou tués.

        https://youtu.be/0Jr7D5QWNFE

  2. Lisandro Dias dit :

    Bonjour Christophe,

    Et bien, je laisse sous-entendre que les lobbys pharmaceutiques ont joué de leur influence pour étouffer les travaux du docteur Gernez, pour la simple et bonne raison qu’aucun média n’a relayé cette information ! En aviez-vous entendu parlé auparavant?

    Il est vrai que Monsieur Gernez n’y fait pas une allusion explicite, c’est une hypothèse que je propose – mais qui est le fruit d’un travail de recherche –
    Quand au débat que vous souhaiterez avoir entre scientifiques, je ne peux qu’être d’accord avec vous !

    Nous encourageons le débat, et en avoir un sur un tel sujet serait un véritable régal 🙂

    Je ne connaissais pas la vidéo à laquelle vous faites allusion, je m’en vais la consulter, déjà pour savoir si elle a été produite avant ou après cette vidéo-ci.

  3. Christophe dit :

    Ce que j’aimerais savoir, entre autres, c’est si le produit préventif (j’ai oublié son nom), qui est maintenant interdit à la vente en France, est dangereux et dans quelle mesure il pourrait être remplacé. mais je ne vous reproche évidemment pas de ne pas avoir eu de réaction d’autres médecins.
    Pour le reste, le régime préventif n’est pas bien méchant, et ressemble tout bonnement à un carême.

    Pour la conférence de A. Gernez, ce n’est pas une vidéo mais un texte imprimé que son association (apag) envoie sur demande. Celle-ci est à formuler sur leur site.
    Elle me semble assez délirante mais, réflexion faite, elle n’invalide pas la vidéo ci-dessus.
    Pour améliorer la présentation de cette dernière il faudarit seulement enlever la séquence doublée par inadvertance.

  4. Christophe dit :

    j’oubliais : votre « recherche » sur le barrage par les lobbies pharmaceutiques, vous pourriez en dire plus ?

  5. Lisandro Dias dit :

    Christophe,

    La question que vous soulevez est intéressante. Effectivement, si le produit préventif s’est avéré dangereux lors de la phase de test, il est normal de ne pas l’avoir commercialisé. En revanche, ce même argument n’a pas empêché le médiator d’être mis en vente… et justement suite à un important lobby ! – Ceci est avéré – Deux poids, deux mesures?

    En ce qui concerne mes recherches, je pense que vous êtes tout à fait capable d’effectuées les mêmes de votre côté. Tout est sur la toile, si on se donne la peine de chercher.

    Volontairement

  6. Etant très au fait des travaux du Docteur André Gernez, puisque je collabore avec lui depuis plus de 40 ans, comme je décpuvre ce site seulement aujourd’hui je ferais quelques mises au point.
    D’abord à propos la légende concernant l’hydrate de chloral, proposé dans la prévention active des cancers Cette prévention ressemble effectivement au carême et à tout les jeunes traditionnels ou religieux des différentes civilisations. Dans son livre sur la prévention du cancer que j’ai publié sur le site: biomedecine-theorique.com et qui s’intitule: « La carcinogénèse mécanisme et prévention », le Dr Gernez posait le principe d’utiliser en fin de cure plusieurs anticancéreux couvrant un large spectre d’action et bien sur à dose faible. En effet l’action d’un anti cancéreux est proportionele au nombre de cellules à éliminer et quand le nombre est faible ou très faible il suffit d’une très faible dose. Il a été violemment critiqué sur ce point et c’est pourquoi il a proposé l’hydrate de chloral, un des anticancéreux les plus faibles et utilisé surtout comme sédatif. Il était prescrit sous la formule d’un sirop pour enfants y compris nourrissons sous le nom de sirop de teyssédre durant des décennies. Ce sirop n’est actuellement plus utilisé. Mais l’hydrate de chloral l’est toujours, et à doses plus fortes que celles que nous préconisons en prévention, dans des interventions chez l’enfant. Le travail qui a conclu à la toxicité de l’hydrate de chloral est plus que très contestable. La toxicité de notre quotidien (songez aux kilos de saloperies que simplement nous inhalons chaque jour) peut donner une idée.
    Nous travaillons pour proposer un produit anticancéreux mineur. Il existe des plantes, des champignons des produits dits alternatifs ….
    Pour moi, la question des lobbies pharmaceutiques est relativement simple à appréhender: c’est l’industrie pharmaceutique qui forme de fait les médecins par les visiteurs, les publications et les séminaires et autres conférences et qui influence très très fort la politique de distribution des soins en France et ailleurs. Elle finance les revues médicales sauf une: Prescrire. Je passe sur les détails sordides. Il existe aussi des sites honnêtes sur les médicaments et la médecine. Mais c’est l’industrie qui influence massivement le médecin.
    Le Docteur Gernez a rédigé un texte – plus exactement a repris un texte antérieur sur la biologie du phénomène religieux. Je suis ne suis absolument pas croyant et j’ai été élevé dans un milieu totalement incroyant. J’estime que d’une part la demande Gernez de diffuser ses écrits était normale, chacun devant se faire son idée et surtout, je suis convaincu qu’il pose une une question absolument majeure qui interpelle. Pour simplement ouvrir le champ de réflexions: comment expliquer le rôle capital des grands chefs charismatiques qui se trouvent propulsés à la tète d’empires? Le vouloir est il suffisant?
    Maintenant, j’espère pouvoir intervenir sur les questions que pose l’irruption totalement inattendu de l’OVNI nommé Gernez, alors que la biologie moléculaire et la génétique occupait toute la scène. Construire le concept de cellule souche a totalement changé la donne. ……..

    • Lisandro Dias dit :

      Un grand merci pour toutes ces précisions qui viennent ponctuer un travail formidable. Ne disposant pas, hélas, du bagage technique pour vous répondre, je me contenterais de lire, d’apprendre dans l’espoir, un jour peut-être, de pouvoir en discuter avec vous !

      Puisse les véritables hommes de science continuer de la faire avancer, malgré la censure dont ils sont vraisemblablement l’objet.

      Merci d’avoir prit la peine d’écrire sur notre site, à très bientôt j’espère !

      PS : Veuillez pardonner le délai de réponse, dû à notre grande activité. Hélas, Il est parfois difficile de répondre à tout le monde…

Laissez un commentaire

Why ask?