La Révélation des Pyramides

Beaucoup d’encre a coulé au sujet de la construction des pyramides et du sphinx de Gizeh. Des théories plus ou moins plausibles ont été avancées, mais rien qui n’ait réussi à mettre tout le monde d’accord. Il y a quelques années, j’avais lu avec passion le livre enquête de Graham Hancock, « L’Empreinte des Dieux », qui aborde différents mystères archéologiques et historiques (lignes de Nazca, carte de Piri Reis, etc.). Concernant le sphinx, j’y avais appris que celui-ci ne datait pas de 3000 ans avant J-C, comme les égyptologues le supposent, mais plus de 10 000 ans avant J-C, comme les traces d’érosion horizontale visibles sur la surface de la pierre le prouvent. En effet, le plateau de Gizeh n’a pas été inondé depuis plus de 12 000 ans.

Lorsqu’un ami facebookien (qui se reconnaîtra) partagea la vidéo qui suit, sur le mystère des pyramides, je fus plus qu’emballé. Concernant les pyramides, quasiment tous les sujets évoqués dans le livre le sont également dans ce documentaire hors du commun, à part peut-être l’alignement des pyramides similaire à l’alignement des étoiles de la constellation d’Orion vu de la Terre. J’espère que La Révélation des Pyramides vous enthousiasmera également. Bref, le voici :

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 516 articles sur ce site.


11 commentaires

  1. cyril dit :

    intéressant ce petit reportage. toujours étonnant de voir l’anthropocentrisme temporel s’exprimer avec des « c’est un pur hasard »,comme si nous ne pouvions accepter que d’autres hommes ou civilisations avant nous aient pu avoir des connaissances techniques aussi avancées que les nôtres et aient pu disparaître du a des changements brutaux.

  2. Excellent documentaire qui est un bon premier pas pour découvrir le vaste et passionnant sujet des pyramides…

  3. Frédéric dit :

    Je pense que dans le texte c’est 10 000 ans et pas 10 0000

  4. Lisandro Dias dit :

    Ce documentaire soulève des questions… pour le moins intrigantes ! Nous sommes bien loin de comprendre la portée d’une telle théorie, mais la connaitre est un début !

  5. Sébastien dit :

    - Aucune périodicité régulière des perturbations magnétiques terrestres (excursions ou inversions) n’a été mise à jour par le paléomagnétisme [http://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9omagn%C3%A9tisme]. Dès lors prévoir l’évolution de ces champs magnétiques en regardant les positions des étoiles (périodicité régulière et prévisible sur la sphère céleste) s’apparente à l’astrologie et non à l’astronomie.
    – Enfin, aucune étude statistique n’a pu mettre en évidence une corrélation entre disparition d’espèces et perturbation magnétique.
    – Si nos anciens semblaient avoir un sens ou sensibilité des proportions, une science des formes ou géométrie ; selon le bon vieux dicton populaire, comparaison n’est toujours pas raison. Bien entendu toute tentative de laisser libre cours à son intuition est par essence généreuse mais, malheureusement, si le début du documentaire questionnant la technique antique est instructif, la fin vient gâcher ces dix ans d’enquête ! L’auteur pourrait trouver des informations à l’Institut de physique du globe à Paris [http://www.ipgp.fr/index2.php?Largeur=1024] et s’intéresser par exemple à la mission SWARM [http://www.esa.int/esaLP/ESA3QZJE43D_LPswarm_0.html].

    • Frédéric dit :

      Avant de donner une réponse telle que celle-ci, prends une poignée d’aimant, poses les sur une table et regarde si il n’y a pas interaction entre eux. Après imagine à l’échelle de notre système solaire, puis à l’échelle galactique et imagine un peu le résultat que cela donne sachant que chaque objet qui composent chaque référentielle, possède une charge électrique et une charge magnétique. Effectivement les perturbation intergalactique sont difficilement prévisibles. Pour le reste, il y a nécessairement un cycle. Lorsque nous sommes à l’étape initiale, il est impossible de voir les étapes suivantes. nous ne voyons pas l’air qui nous entour pourtant nous le respirons et il nous permet de vivre…

  6. Magali dit :

    Super de l’avoir diffusé!

  7. RJ dit :

    DES GROSSES CONNERIES OUI

    http://www.nioutaik.fr/index.php/2013/02/26/640-la-revelation-des-pyramides-le-documentaire-en-mousse

    Le réalisateur de ce film, Jacques Grimault, est président d’Atlantis répertorié comme une secte ésotérique.

    http://imposturedejacquesgrimault.wordpress.com/2012/12/27/la-revelation-de-limposture-de-jacques-grimault/

    Puis le mec fini par conclure dans son docu avec les Atlantes, les Atlantes quoi !!

    Comme tous les new ageux à partir du 19ieme il fantasme sur l’origine mythifié de l’humanité…

    une logorrhée ésotérique qui ne date pas d’hier:

    “Nous avons précédemment, sous le titre Atlantide et Hyperborée, signalé la confusion qui est faite trop fréquemment entre la Tradition primordiale, originellement « polaire » au sens littéral du mot, et dont le point de départ est celui même du présent Manvantara, et la tradition dérivée et secondaire que fut la tradition atlantéenne, se rapportant à une période beaucoup plus restreinte. Nous avons dit alors, et ailleurs aussi diverses reprises, que cette confusion pouvait s’expliquer, dans une certaine mesure, par le fait que les centres spirituels subordonnés étaient constitués à l’image du Centre suprême, et que les mêmes dénominations leur avaient été appliquées. C’est ainsi que la Tula atlante, dont le nom s’est conservé dans l’Amérique centrale où il fut apporté par les Toltèques, dut être le siège d’un pouvoir spirituel qui était comme une émanation de celui de la Tula hyperboréenne ; et,comme ce nom de Tula désigne la Balance, sa double application est en rapport étroit avec le transfert de cette même désignation de la constellation / polaire de la Grande Ourse au signe zodiacal qui, actuellement encore, porte ce nom de la Balance. C’est aussi à la tradition atlantéenne qu’il faut rapporter le transfert du sapta-riksha (la demeure / symbolique des sept Rishis), à une certaine époque, de la même Grande Ourse aux Pléiades, constellation également formée de sept étoiles, mais de situation zodiacale ; ce qui ne laisse aucun doute à cet égard, c’est que les Pléiades étaient dites filles d’Atlas et, comme telles, appelées aussi Atlantides.” (René Guénon)

    « Ce furent les Atlantéens, les premiers descendants de l’homme semi-divin après sa séparation en deux sexes – par suite, les premiers mortels conçus et nés suivant le mode humain – ce furent les Atlantéens qui offrirent les premiers des « sacrifices » au Dieu de Matière. On les retrouve, dans l’ombre effacée d’un passé lointain, à une époque plus que préhistorique, comme les prototypes sur lesquels fut basé le grand symbole de Caïn, comme les premiers Anthropomorphistes qui vouèrent un culte à la Forme et à la Matière – culte qui dégénéra rapidement en un culte de soi-même et conduisit ensuite au phallisme, qui occupe le rang suprême, jusqu’à présent, dans le symbolisme de toutes les religions exotériques comportant un rituel, des dogmes et une forme. (…) Cette religion sexuelle était en même temps étroitement liée aux phénomènes astronomiques, / sur lesquels elle était basée et auxquels elle était, pour ainsi dire, mêlée. Les Lémuriens gravitaient vers le Pôle Nord, ou vers le Ciel de leurs Progéniteurs – le Continent Hyperboréen ; les Atlantéens vers le Pôle Sud, « l’Abîme » au point de vue cosmique comme au point de vue terrestre, d’où soufflent les chaudes passions transformées en ouragans par les Elémentals cosmiques, dont c’est la demeure. Les deux Pôles étaient appelés par les anciens « Dragons » et « Serpents » ; – de là les expressions de bons et mauvais Dragons et Serpents et aussi les noms donnés aux « Fils de Dieu » – Fils de l’Esprit et de la Matière – les bons et les mauvais Magiciens. » (Helena Blavatsky)

    AUjourd’hui ya Douguine, De Benoist, Bouchet, Laurent James, Kemi Seba … pour nous parler de tout ça, bref E&R quoi

Laissez un commentaire

Why ask?