Jean Bricmont à Bruxelles : « Les gens n’osent rien dire… »

Deux volontaires belges, Louis Maréchal et E.I. Anass, ont interviewé Jean Bricmont à la suite d’une conférence qu’il donna en compagnie de Michel Collon (journaliste belge – www.michelcollon.info), Ayssar Midani (franco-syrienne, Présidente de l’association Afamia) ainsi que Bahar Kimyongür (journaliste belge d’origine turque).

25/11/12 à Bruxelles

Dans cette interview, Jean Bricmont revient notamment sur le système de fabrique de l’opinion par la « Terreur » médiatique. Lui-même a subit (comme tant d’autres) des calomnies et autres intimidations (à la fête de l’Huma ; par exemple) pour son libre discours concernant la politique d’ingérence occidentale,  le sionisme, et la « faillite de la gauche morale »… Mais cette inquisition médiatique s’appliquent à tous ceux qui franchissent la « ligne rouge » de la pensée unique… Ainsi, même l’Abbé Pierre avait fait l’objet d’une vive campagne d’attaques pour avoir soutenu Roger Garaudy. Pour la petite histoire, une de ses citations à propos de l’illégitimité religieuse d’Israël publiée dans un ouvrage posthume a été modifiée par ses proches, qui craignaient un nouvel harcèlement (voir cette émission d’Arrêt sur Image).

Il faudra plus qu’un éphémère sursaut pour libérer le discours médiatique, de sa censure et de son auto-censure maladive. Ainsi que le dit Jean Bricmont, il ne s’agit pas de faire la promotion du fascisme ou de l’antisémitisme, mais bel et bien de redonner du sens aux mots, et rappeler que la vie en démocratie nécessite un débat sain et libéré. Croire que la démocratie pourrait exister dans un système dont l’information grand public est sous contrôle des intérêts privés, ainsi que sous domination de multitudes de lobbies influents et fortunés, est une cruelle illusion.

Mais le tableau n’est pas si noir. Ces derniers mois, de plus en plus de citoyens, notamment sur Internet, s’activent à promouvoir une information différente et décomplexée, tout en conservant la rigueur de l’analyse. Les médias citoyens n’en sont qu’à leurs balbutiements, mais pourraient jouer à l’avenir un rôle majeur !

En attendant ce nouvelle âge d’or de la presse, voici donc 13 minutes d’interview audio sur des sujets brûlants d’actualité, agrémentée de quelques articles illustrant les propos de Jean Bricmont, et des Volontaires…

Au passage, bravo aux volontaires belges pour leur « baptême du feu » !

N’hésitez pas à commenter, ajouter des informations, etc.

(50)

A propos de l'auteur :

a écrit 163 articles sur ce site.


4 commentaires

  1. warburg dit :

    un imposteur

Laissez un commentaire

Why ask?