Livre – Noir Canada : pillage, corruption et criminalité en Afrique

Alain Deneault, Delphine Abadie et William Sacher.

Edition Ecosociété (2008)
 

Le thème de la démocratisation et de l’humanitaire est devenu le cheval de bataille des hérauts du libéralisme. Les évènements au Mali n’en sont qu’un triste exemple parmi une multitude. Fort de ce baratin, le Nord, par le biais de la banque mondiale et du FMI, pourtant largement repus, poursuit sa goinfrerie des pays pauvres.

Ici, encore et toujours l’Afrique ! Plus de cinq siècles que cela dure. Certes, l’auteur parle dans cet ouvrage d’institutions canadiennes mais, il ne faut voir là qu’un des maillons d’une effroyable chaîne qui étrangle la planète.

Sur un autre plan, mais tout aussi important, les auteurs de cet ouvrage à la documentation riche, ainsi que la maison d’édition, sont frappés d’une poursuite en diffamation par Barrick Gold  pour le montant 6 millions de dollars. Le muselage ne fait pas l’ombre d’un doute surtout dans un pays qui se dit, sans rire, démocratique où la soi-disant liberté de parole est prônée.

1 Comment

  1. Claude Daneault dit :

    Shoacanada: Là où la liberté d’expression-pareille-pour-tous existe vraiment(…); Là où la démocratie-qui-n’a-jamais-existé-sauf-en-propagande est réelle!; Là où le gouverne-ment à un dicton « on veut votre bien, puis il va va l’avoir! » est connue de tous; Là où la population apeurée et soumise joue à l’autruche de peur de perdre de supposés « droits et acquis ». Venez en grand nombre! On y est si « bien ».

Leave a Comment

Why ask?