L’anglais, bientôt seule langue d’examen dans le secondaire ?

Le Cercle des Volontaires vous invite à signer la pétition contre la marginalisation du français dans l’enseignement supérieur.

L’UPR lance une grande pétition pour demander le retrait immédiat du projet de loi « Fioraso » et de la proposition de loi prétendument « relative à l’attractivité universitaire de la France » qui visent à imposer progressivement l’anglo-américain à l’enseignement supérieur et à la recherche.

Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à l’origine de ce projet de loi surréaliste

Les projets de loi incriminés veulent démolir la loi Toubon en autorisant des établissements français d’enseignement supérieur à effectuer tous leurs examens et tous leurs enseignements entièrement, exclusivement et obligatoirement en langue étrangère, donc essentiellement en anglais, au pays de Molière. Ces projets violent, en outre, l’article 2 de la Constitution française qui dispose que : « la langue de la République est le français ».

(Source : UPR)

(158)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 943 articles sur ce site.


1 commentaire

  1. lila dit :

    Je viens de découvrir cette info, c’est complétement scandaleux. C’est aussi l’air du temps, on cherche véritablement à abêtir la population, dans le sillage du nouvel ordre mondial.
    L’anglais est une langue pauvre par rapport au français. Notre langue est utilisée pour la richesse de ses nuances en politique internationale, dans le monde intellectuel et élitiste.
    Les politiques soit disant français qui osent nuire à notre langue sont coupables de trahison envers notre peuple, notre culture, notre histoire, nos spécificités trop souvent bafoués au profit des élites mondialistes visant à faire de nous un troupeau complétement abruti.
    Les politiques français ne sont que les cireurs de bottes des USA et des élites apatrides, je pense qu’ils ont très mal choisi leur camp, le peuple s’en souviendra.
    En étudiant l’histoire de notre langue, on peut faire la corrélation avec l’interdiction du patois sous Jules Ferry, les techniques employées pour arriver à la langue nationale n’ont pas été respectueuse des populations, il était alors interdit de parler patois et de cracher par terre, pour imposer le français, ils ont déplacé les populations et les ont assemblée si bien que le français s’est imposé,plus personne ne se comprenait d’une maison à l’autre, d’un village à l’autre. Aujourd’hui, ces abrutis mondialistes sont prêts à renouveler leurs expériences au détriment de la langue française.

    Je reste persuadée que l’éducation de nos enfants doit être reprise en main par les parents et non plus sous traitée à l’éducation nationale qui applique avec plus ou moins de bonheur les directives des politiques dégénérés inféodés à leurs marionnettistes.
    Dans ma vision de cette hérésie, je vois le mot collapse sur tous les plans.

Laissez un commentaire

Why ask?