Wikileaks : Bradley Manning reconnu coupable d’espionnage, mais pas complice de l’ennemi (generation-nt.com)

La justice militaire a rendu son verdict : Bradley Manning a été reconnu coupable d’espionnage, mais pas de trahison ni de collusion avec l’ennemi

(Brendan Smialkowski/AFP/Getty Imageemi.

Bradley Manning avait plaidé coupable concernant 10 des 22 chefs d’accusation lors de son procès militaire qui se tient sur la base de Fort Meade au nord de Washington, présidé par la colonelle Denise Lind.

Le jeune soldat de 25 ans qui comparait pour avoir transmis des dizaines de milliers de documents confidentiels et classés secret défense au site WikiLeaks ne sera pas poursuivi pour le chef d’accusation le plus grave, celui de collusion avec l’ennemi. Un chef d’accusation qui aurait pu lui valoir la réclusion criminelle à perpétuité.

Néanmoins, l’homme risque toujours jusqu’à 136 années de prison pour l’ensemble des accusations restantes.

Bradley Manning a bien reconnu avoir transmis environ 700 000 documents militaires ou diplomatiques au site WikiLeaks entre novembre 2009 et mai 2010 alors qu’il était analyste du renseignement en Irak.

Lire la suite sur generation-nt

Ou voir la version en anglais

 

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES :

L’interview que Julian Assange a accordé à CNN :

A voir, l’une des vidéos fuitée par Bradley Mannings, à savoir une équipe de cow-boy juchés sur leur hélicoptère « engageant » des civils…

(42)

A propos de l'auteur :

a écrit 158 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?