Egypte : le pouvoir évacue les manifestants dans un bain de sang

En Egypte, aujourd’hui, les autorités policières ont reçu l’ordre de déloger les manifestants qui occupaient plusieurs places au Caire depuis un mois environ. Les policiers ne se sont pas contentés de gaz lacrymogènes, puisqu’ils ont également tiré à balles réelles sur les manifestants. Les premiers bilans, contradictoires, font état d’au moins 300 morts (dont une cinquantaine de forces de l’ordre), ainsi que des milliers de blessés ; mais ce bilan pourrait très largement s’alourdir dès demain, les Frères Musulmans évoquant le chiffre de 2 200 tués et de plus de 10 000 blessés. Le pouvoir a décrété l’état d’urgence, ainsi qu’un couvre-feu d’un mois.

Les forces de l’ordre ont donc tiré sur des partisans de Mohamed Morsi, ce qui constitue un massacre inacceptable de la population ; malheureusement, on peut craindre une guerre civile si les événements continuent à dégénérer de la sorte.

La place Rabaat Al-Adalwiya est maintenant sous le contrôle des autorités, mais la situation reste confuse. La « communauté internationale » condamne cet acte de barbarie et demande l’arrêt des violences.

Des manifestants pro-Morsi, après le début des violences (mercredi 14 août 2013)

Horrifié par ce massacre, le vice-président et prix Nobel de la paix, Mohamed ElBaradei, a présenté sa démission. « Il m’est devenu difficile de continuer à assumer la responsabilité de décisions avec lesquelles je ne suis pas d’accord », a-t-il écrit au président Adly Mansour.

D’après le journal Le Monde, malgré les précautions prises par le pouvoir en place pour éviter une contagion des violences, de nombreux heurts ont éclaté dans le reste du pays. La communauté copte semble particulièrement visée, des églises ont été brûlées dans plusieurs villes.

Sandrine Mahieux

(91)

A propos de l'auteur :

a écrit 6 articles sur ce site.


5 commentaires

  1. cyril dit :

    « La « communauté internationale » condamne cet acte de barbarie et demande l’arrêt des violences. »

    c’est qui exactement la communauté internationale? les usa et ses vassaux,dont la france? pourquoi ne dit « elle » rien cette fameuse communauté internationale pour les evenement du bahrein ou de syrie? serait ce parce qu’elle subventionne des barbus égorgeurs et poseurs de bombes et qu’elle soutient tous les tyrans les plus sadiques et les plus cruelles dans la région? quel cynisme de s’offusquer de ce qui se passe en egypte quant on est les pires des ordures de cette planète………..

  2. Darben dit :

    Il semble tout de même important de signaler qu’un certain nombre de manifestants étaient armés. Ils ont aussi mis le feu à un camion http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/l-egypte-la-repression-de-40339

    Voir aussi le zapping du 15 et 16/08
    http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid1830-c-zapping.html

  3. FifiBrindacier dit :

    L’armée égyptienne est un peu particulière…, d’après mes informations, elle contrôle 15 à 20% de l’économie du pays.

    Elle a donc intérêt, tout comme les égyptiens, à ce que l’économie fonctionne….

    Ce qui n’est pas le cas avec les Frères musulmans, dont le manuel économique est le Coran.

    Vous devriez faire un billet sur la situation économique du pays. Se focaliser sur les évènements ne permet pas de comprendre, pas plus qu’en Tunisie, ce qui se joue dans ces pays.

    Les USA et ses soutiens de l’ OTAN (pudiquement appelé  » la Communauté internationale ») avait misé sur l’armée et Morsi.

    Les Égyptiens en ont décidé autrement devant l’échec économique patent de la gestion par les Frères musulmans.

Laissez un commentaire

Why ask?