Promesse tenue à Notre-Dame-des-Landes !

Nous nous sommes rendus au Festival de Notre-Dame-des-Landes, les 3 et 4 août, un weekend  festif et militant dédié cette année à la lutte contre le projet du nouvel aéroport de Nantes, ainsi que tous les projets inutiles et dommageables à l’environnement et aux activités agricoles. En furetant un peu sur le site de l’ACIPA, vous comprendrez vite l’inutilité du projet d’aéroport supplémentaire, même pas souhaité par les Nantais, mais par  Jean-Marc Ayrault, maire de Nantes de 1989 à mai 2012. Les organisateurs ainsi que les groupes sympathisants ont souhaité communiquer largement autour de cet événement. Malgré cela, l’information a été peu relayée « main-stream », et il fallait être adepte des médias alternatifs libres, notamment le Cercle des Volontaires, pour l’obtenir…

En revanche, ceux qui y étaient n’ont pas été déçus, et nous en avons fait l’expérience…

Nous sommes arrivés samedi soir, après  la chaîne humaine, qui s’est déroulée l’après-midi, et symbolisait un barrage au projet de nouvel aéroport, c’est le seul événement que vous avez eu une chance d’admirer à la télé, nécessairement, puisque le public qui avait répondu à l’appel semblait peu nombreux et épars. Or, accueillis par un lâché de lanternes dans le ciel, nous avons découvert un festival impressionnant, par ses dimensions, ses mètres linéaires de buvette et snacks (du bon, du bio, du pas cher), ses chapiteaux où se déroulaient des conférences, sa programmation, et le monde réuni pour cette occasion.

Au programme des conférences et forums :

  • les Grands Projets Inutiles Imposés partout en France et hors de France,
  • l’environnement, la biodiversité, la transition écologique et énergétique,
  • l’urbanisation, l’aménagement du territoire, les transports, …

Autant dire que les festivités étaient les bienvenues pour digérer toute l’information disponible sur place…

  • Tryo sur scène le dimanche après-midi, ainsi qu’une trentaine de groupes sur le week-end, avec souvent des accents de Bretagne,
  • Un grand moment, avec l’occupation du ciel par une nuée de cerf-volants le dimanche matin, qui n’aura pas manqué d’émerveiller les plus jeunes, pour qui de nombreuses animations étaient aussi prévues,

Tout cela était encadré par des dizaines et des dizaines de bénévoles, en gilets jaunes, et orchestré comme du papier à musique, avec accueil sur les parkings, toilettes sèches gratuites et impeccables, petit dej’ le matin à la buvette, sous un ciel sans nuage. On a du mal à imaginer les expropriations, la résistance et les affrontements dont ces lieux ont été le théâtre, et nous ne pouvons témoigner que de la gaieté, de l’ambiance « cour des miracles » et de la beauté de la nature et du paysage agricole environnant.

Un weekend incontournable aussi pour inventer et mettre en œuvre de manière solidaire les alternatives indispensables : pour la transition énergétique, la lutte contre le réchauffement climatique et le retour à une solide représentation citoyenne, confisquée par les classes politiques dirigeantes. L’heure de la victoire peut sonner bientôt ! On ne lâche rien ! Ni ici ni ailleurs !

L’ACIPA et la Coordination des opposants (juin 2013)

(ACIPA : Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport)

Accès à la page Facebook de l’ACIPA

Gaël Thibaud

(142)

A propos de l'auteur :

a écrit 1 articles sur ce site.


2 commentaires

  1. Ploc dit :

    « projets inutiles et dommageables à l’environnement et aux activités agricoles » = contradiction…Depuis quand les activités agricoles seraient bon pour l’environnement???

    autre contradiction: je suppose que comme moi vous êtes pour plus de logements et plus généralement pour le droit au logement pour tous..
    problème: construction de logements = équivalent d’un petit département en terres agricoles qui disparaissent chaque année..
    Désolé mais à un moment il faut savoir ce que l’on veut.. de plus l’aéroport ne peut pas faire de mal à l’activité économique! faut arrêter de se tirer des balles dans le pied!
    je suis originaire de la région et j’ai toujours entendu parler de ce projet… au début il n’y avait que des agriculteurs qui protestaient (ils voulaient, pour la majorité être bien indemnisés.. ce qui est normal et la plupart à effectivement été bien indemnisés!). Aujourd’hui c’est une minorité et la plupart des protestataires ne sont même pas du coin!!
    ce débat à été relancé pour des raisons de politique politicienne (du fait de la nomination d’Ayrault au poste de premier ministre)
    LA DISSIDENCE SERIEUSE N’A PAS A GASPILLER SON TEMPS POUR DES COMBATS AUSSI FUTILE!!
    J’apprécie beaucoup votre site de ré-information, donc j’espère que vous ne le prendrez pas mal…

  2. G. Thibaud dit :

    Bonsoir Plop,

    Je vous remercie d’avoir pris le temps de commenter cet article.
    Je dois commenter votre propos à mon tour, à profit pour chacun je l’espère.

    Vous parlez d’une première contradiction,
    Or je pense pouvoir d’affirmer que générer un aeroport est plus dommageable
    à l’environnement que l’activité agricole (que nous souhaiterions bien entendu
    sans pesticide (juste au cas oú vous souhaiteriez déplacer encore plus loin le
    débat)). Et j’émets ce point de vue alors que la phrase « A impacte B, ainsi que C »
    peut être juste même si C impacte B, en moindre mesure, qui plus est.

    Pour ce qui est de comparer un tel projet à la construction de logements, je suis
    perplexe… Cet aéroport n’apparaît pas comme nécessaire, il arrive loin derrière
    la création de logements. D’autant que des aménagements dans celui qui existe
    déjà semblent envisageables. Vous parlez d’économie, or la logique abordée est
    justement de préserver au possible les terres arables, la minorité dont vous parlez
    a préféré la terre et la nature à l’argent. Ce alors que le problème est affaire de gros
    sous, opposés au besoin de préserver nature et agriculture.

    Je ne suis pas gêné que ceux qui ne sont pas du coin viennent soutenir cette vision.
    Bien entendu, notre rôle reste d’informer sur l’événement, notable selon nous. Un lien vous renverra vers le site de l’ACIPA, que nous citons, et que je vous incite à consulter.

    Votre exclamation « La dissidence… Futile! », tout à fait inappropriée, pardonnez-moi.
    Nous couvrons ce sujet, et ne pouvons affirmer qu’il est hors d’intérêt pour l’ensemble
    des internautes qui nous lisent.

    Vous remerciant une nouvelle fois de l’intérêt que vous portez à notre média, je vous
    souhaite bien de goûter mieux les autres sujets abordés ces temps-ci par nos soins.
    Tout à fait cordialement, G.Thibaud.

Laissez un commentaire

Why ask?