L’Islande ne veut plus intégrer l’Union Européenne en ruine (prorussia.tv)

Le ministre des Affaires étrangères islandais, Gunnar Bragi Sveinsson, a annoncé jeudi avoir suspendu, pour toute la durée de la législature, les négociations d’adhésion à l’Union européenne. Il faut rappeler que ces négociations étaient déjà suspendues depuis janvier. En effet, afin de mieux préparer les élections législatives d’avril, le gouvernement de coalition social-démocrate et écologiste, avait demandé à Bruxelles une suspension du processus d’adhésion.

De ce fait les négociations n’ont pour l’instant atteint que le 11ème des 30 points de discussion. C’est alors que se produit un événement auquel Bruxelles et le gouvernement islandais ne s’attendaient pas : en avril c’est une coalition de centre droit eurosceptique qui remporte les élections. Cinq mois plus tard, c’est cette coalition qui vient de dissoudre le comité de négociation avec l’UE.

La principale raison invoquée par le précédent gouvernement pour l’adhésion à l’UE était, selon l’ancienne première ministre, Jóhanna Sigurðardóttir, la volonté, je cite de « ne plus jamais se retrouver seule face à une crise ».

En effet, en 2009 l’Islande subissait de plein fouet les conséquences de la crise des subprimes. Depuis, elle a su sortir de cette crise d’une manière très originale et complètement légitime. Souvenez-vous, en 2009, après la nationalisation des trois principales banques islandaises, qui étaient alors au bord de la faillite, l’Islande se retrouve très endettée. Les créanciers, le Royaume-Uni et les Pays-Bas, réclament le remboursement de 3,9 milliards d’euros. Le peuple est alors interrogé, par référendum, sur la question du remboursement, et la réponse est non. Les Islandais refusent de payer la dette, due à des banques dont la négligence des risques a causé la perte. Le refus de la population entraîne un mouvement de grogne populaire, qui provoque la chute du gouvernement de l’époque et la venue au pouvoir de la coalition écolo-socialiste. C’est grâce à cette attitude souveraine que l’Islande a pu redresser son économie et affiche aujourd’hui un taux de chômage à 4,4% et un pouvoir d’achat frisant le niveau d’avant la crise.

[…]

Lire et voir la suite sur prorussia.tv

(114)

A propos de l'auteur :

De formation universitaire en gestion financière de l’université de Constantine (Algérie), j’ai travaille comme cadre dans l’Administration. Actuellement, je suis consultant dans un cabinet d’affaires. Je suis intéressé par tout ce qui se rapporte à l’actualité nationale et internationale. Je tente de temps à autres un essai sur un sujet d’actualité. Je considère que la personnalité d’une personne peut être lue à travers ses écrits.

a écrit 22 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?