Rencontre à Paris avec M. Kang Dong-kyun, leader de l’opposition à la construction d’une base militaire américaine en Corée du Sud (16 octobre 2013)

Date : mercredi 16 octobre 2013 de 13h00 à 16h00
Lieu : Espace des arts sans frontières – 44, rue Bouret 75019 Paris (métro Jaurès ou Bolivar)

Le Gangjeong Village International Team, et son co-fondateur Benjamin Monnet ont le plaisir de vous convier à une rencontre avec M. Kang Dong-kyun, maire du village de Gangjeong situé sur l’île de Jeju en Corée du Sud:

Monsieur Kang Dong-kyun est un des principaux dirigeants de la résistance des habitants de Jeju contre un projet de base militaire aéro-navale sur leur île. La construction de cette base a été entreprise sur le territoire du village de Gangjeong où plus de 700 personnes ont été arrêtées. A savoir que 94% des villageois ont voté contre le projet.

Si achevée, cette base serait la plus vaste jamais construite dans la région Asie-Pacifique et deviendrait un « parking » pour arsenal nucléaire à 500 km de Shanghai!…

Pour Mgr. Kang U-il, évêque de Jeju : « Le port a été conçu pour accueillir un porte-avions que la marine sud-coréenne ne possède pas ! La base va provoquer d’importantes tensions entre la Chine, les Etats-Unis, le Japon et la Corée. Elle ne fait qu’aggraver les conflits. Il est de notre devoir de mettre fin à ce projet. »

De fait, cet immense projet de base aéro-navale s’inscrit dans la stratégie militaire des Etats-Unis visant à constituer un « pivot » en Asie-Pacifique, comme l’a officiellement annoncé l’administration américaine en 2011, notamment pour y étendre leur système de combat Aegis.

Selon nos informations, 20 destroyers Aegis (presque un tiers de la flotte américaine), 2 sous-marins lanceurs de missiles nucléaires Trident, et le gigantesque porte-avions USS G.Washington, pourraient stationner avec un contingent approchant 10 000 individus.

De 1948 à 1953, l’île de Jeju a subi un massacre qualifié de génocide, prés du quart de la population fut assassiné par le régime de Séoul sur conseils et avec le soutien armé des forces américaines.

En mémoire de ces tragiques événements, Jeju fut plus tard désignée comme « île de la paix mondiale ». Cette île volcanique a aussi été classée par l’UNESCO comme réserve de biosphère, parc géologique et patrimoine naturel mondial, et élue parmi les sept merveilles mondiales de la nature.

La paix, l’écosystème exceptionnel et la culture ancestrale des 550 000 habitants sont aujourd’hui violemment menacés par cette base aéro-navale nucléaire en début de construction.

Le mouvement contre la base militaire de Jeju s’est étendu au monde entier, recevant le soutien de personnalités comme Gloria Steinem, Robert Redford, Angie Zelter (nominée au prix nobel de la paix), Noam Chomsky ou, plus récemment, Oliver Stone qui s’est rendu sur place. Vous trouverez davantage d’informations sur notre résistance en visitant notre site: www.savejejunow.org

La venue à Paris, le 16 octobre, du maire de Gangjeong clôturera la tournée qu’il a effectuée à Dublin, Liverpool, Leeds, Menwith et Londres.

Les interviews pourront être réalisés sur place, à la suite de la projection du documentaire « The Ghosts of Jeju ».

Pour la bonne organisation de la réunion du 16 octobre, il est nécessaire de confirmer votre présence en envoyant un e-mail  à l’adresse suivante :
benjaminmonnet@yahoo.fr

(129)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 885 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?