Résumé du sit-in contre Monsanto du samedi 12 Octobre 2013

Le Samedi 12 octobre 2013 dernier, de 12h30 à 18h00 et pour la seconde fois de l’année (voir ici notre compte-rendu de la première édition), des citoyens du monde entier ont marché et manifesté contre Monsanto, la multinationale de l’industrie agro-alimentaire tristement célèbre pour ses recherches sur les OGM et son Roundup, pesticide phare de la firme.

Affiche du second Sit-in à Paris contre Monsanto

Cette seconde édition fut bien différente de la précédente puisque cette dernière s’est avéré bien plus vivante, toujours organisé par les Engraineurs, avec la présence d’ateliers, de personnes interpellées par le rythme des tambours interprété par la troupe Blabla championne de France de blabla,  de personnalités pour certaines d’entre elle déjà présentes pour la première édition, avec Corinne Gouget animant un stand présentant les différents additifs alimentaires, Marie-Monique Robin, les rappeurs Kolibri et Rockin’ Squat ou encore GreenPeace entre autres. Je vous renvoi au programme de la journée, un peu plus pour consulter la liste complète des collectifs présents.

A noter que la majorité  des personnes présentent ce jour-là n’étaient pas ou faiblement concerné par la cause, à l’inverse du premier sit-in s’étant tenu sur l’esplanade du Trocadero où étaient présent une grande majorité d’individus connaissant la cause et l’ensemble de ses enjeux.

Une soupe populaire fut distribuée tout au long de la journée, soupe faite à partir de légumes jugés « imparfaits » par l’industrie agro-alimentaire. Le but de cette manœuvre était de prouver que, malgré un aspect peu séduisant de par la forme du légume, ceux-ci étaient parfaitement comestible !

Ci dessous le programme  de la journée :

  • 12h30 : Début du Sit-in sur  la place Stalingrad
  • 15h00 : Prises de parole et discours

– Le système Monsanto et les résistances paysannes et citoyennes, par Josie Riffaud, Via Campesina et présidente de Combat Monsanto

– Les défis de l’agriculture française, par Laurent Pinatel, porte parole de la Confédération Paysanne

– Pour une agriculture saine et solidaire, quels liens entre producteurs et citadins ? Avec Laurent Marbot, vice-président du réseau AMAP Idf

– Agroécologie et alternatives mondiales par la réalisatrice Marie Monique Robin

– Le Grand marché transatlantique (TAFTA), les multinationales contre la démocratie, par Geneviève Azam d’ATTAC

  • 15H30 : ateliers participatifs « C’est en engrainant que l’on devient engraineur ! »

– Jardinage urbain, potager vertical et lombricomposteur avec Collectifs AAA et les Colibris

– Résistance citoyenne et action non-violente avec Les Faucheurs volontaires

– Libre-parole citoyenne et nouveaux médias, atelier vidéo par collectif citoyen Les Engraineurs

– Foire aux initiatives par le collectif citoyen Les Engraineurs

– Théatre d’intervention et sensibilisation du public par le Collectif L’appel de la jeunesse

– Rencontre Peuples premiers et cercle de tambours par Idle No More

– Atelier et animations pour les enfants (réalisation d’une fresque, dessin et tissu)

L’atelier textile

Côté médias, étaient présent La Télé-Libre.fr, le 4ème Singe, le Cercle des Volontaires ainsi que quelques journalistes indépendants.

  • 18h00 : Fin du Sit-in

En conclusion, bien qu’il y eut moins de monde à ce second sit-in qu’au premier sit-in du 25 mai, il n’en fut pas moins instructif pour les curieux s’était arrêter pour écouter les intervenants et participer aux ateliers. Les organisateurs ont réussi leur coup en organisant cet événement au sein de l’une des plus grande place de l’Est parisien, ayant réussi, ce coup-ci, à interpeller les passants sur les questions de l’alimentation dans le quotidien, avec tous les problèmes que cela peut comporter sur la santé publique, ainsi que les agissements et les objectifs de Monsanto.

Comme j’aime à le rappeler : « Ils (Les grandes entreprises agro-alimentaires) ne sont pas la pour nous nourrir, mais pour gagner de l’argent…« 

Une information qui nous est parvenue en milieu de semaine, comble de l’histoire, la firme américaine à reçu le World Food Price  de l’agriculture pour ses recherches sur les OGM, preuve que malgré la réussite de cette journée, le combat des Engraineurs de d’interpeller l’opinion public pour lui expliquer les agissement de la firme, est légitime. Pour une qu’une aberration de la sorte ne puisse plus se reproduire, enfin… encore faut-il voir qui se cache derrière ce « price »…

Et pourquoi pas Monsanto garant de la biodiversité tant que l’on y est ?

Lisandro Dias

 

Restez attentif : en mise à jour de cet article devrait advenir cette semaine(ajout de vidéos-résumés de la journée, extrais de discours…)

le “prix nobel” de l’agriculture pour ses recherches sur les OGM – See more at: http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/7986/monsanto-recoit-prix-nobel-de-lagriculture-ses-recherches-ogm#sthash.u4Q6l7qj.dpuf
le “prix nobel” de l’agriculture pour ses recherches sur les OGM – See more at: http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/7986/monsanto-recoit-prix-nobel-de-lagriculture-ses-recherches-ogm#sthash.u4Q6l7qj.dpuf

(139)

A propos de l'auteur :

a écrit 41 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?