Nucléaire iranien : Kerry en route pour Genève, Nétanyahou fulmine (Le Monde)

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, est arrivé à Genève vendredi 8 novembre au matin. On y attend sous peu le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, et leurs homologues britannique et allemand. Tous viennent peser sur les négociations en cours sur le nucléaire iranien, M. Kerry à l’invitation de dernière minute de la maîtresse de cérémonie, la diplomate en chef de l’Union européenne, Catherine Ashton. Cette ruée vers la Suisse laisse croire à la possibilité d’une signature imminente d’un accord historique après des années d’impasse.

La colère du premier ministre israëlien, Benyamin Nétanyahou, tonnant contre un éventuel accord, vendredi matin, n’a fait que renforcer cette hypothèse. M. Nétanyahou a ironisé sur « le deal du siècle » que concluraient les Iraniens « sans rien payer ». Il s’exprimait alors que M. Kerry était en Israël, pour un dernier entretien avant son départ pour Genève. Selon le correspondant diplomatique du quotidien Haaretz, John Kerry aurait renoncé à apparaître devant les photographes avec M. Nétanyahou, pour éviter toute confrontation publique.

M. Nétanyahou est favorable à une interdiction totale et préventive d’enrichissement nucléaire pour l’Iran, dont il estime que le programme est essentiellement militaire, des termes durs qui ne sont pas actuellement sur la table à Genève. Il a rappelé à de nombreuses reprises qu’Israël se réservait la possibilité de bombarder seul les installations nucléaires iraniennes.

[…]

Lire la suite sur www.lemonde.fr

(78)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 878 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?