Michel Onfray, nouveau soldat contre l’Islam et les musulmans

Michel Onfray est un philosophe très médiatique et dont les prises de position ne laissent pas d’être surprenantes. Elles peuvent aussi être très inquiétantes comme les dernières qu’il a défendues. On le voit ainsi dans cette récente interview à propos de son livre : « Rendre la raison populaire » céder nettement à l’alarmisme islamophobe. D’une part il soutient qu’il voit à terme dans 50 ans l’Europe (et donc la France) islamisée et cela au nom de la démographie. D’autre part il présente le Coran « comme un texte agressif qui dit qui il faut détester et apprend à décapiter »… Il va sans dire que tous ces propos sont repris sur pratiquement tous les sites d’extrême-droite et particulièrement sur ceux qui se signalent par leur islamophobie.

La vision d’Onfray est d’abord en effet une vision islamophobe en ce sens qu’elle présente essentiellement l’Islam comme une religion négative qui doit davantage être crainte qu’une autre (sous-entendu la religion catholique). Il résume cela en disant que l’islam « apprend à décapiter ». Dire cela dans un pays catholique où cela fait seulement 30 ans que la guillotine est rangée au placard est un peu fort de café. On pourrait ajouter qu’il y a moins de trois siècles, en France comme dans la très catholique Espagne, des gens étaient brûlés à la demande de l’Inquisition ; qu’en 1755, pour un coup de canif porté au roi, Damiens avait les muscles des membres arrachés aux tenailles brûlantes avant d’être écartelé sur décision de juges très chrétiens. On peut penser d’autre part que la très grande majorité des musulmans savent lire les sourates du Coran comme les chrétiens savent lire la Bible, Bible qui ne donne pas une image très tendre du dieu vengeur. On voit par exemple comment, dans ce très saint livre, la population de Jéricho est entièrement massacrée (hommes, femmes, vieillards, enfants) après que Jéhova eut aidé son prophète Josué à prendre la ville. Faut-il dire que les massacres d’Indiens au sud comme au Nord de l’Amérique, que les déportations d’esclaves noirs, que les camps d’extermination en Europe pendant la deuxième guerre mondiale, que l’usage actuel, atroce et inhumain, des drones venaient ou viennent encore de gens qui ont plus la Bible que le Coran comme livre de chevet ?

À cette véritable déclaration de guerre contre l’Islam s’ajoute, chez Onfray, un postulat raciste qui n’est rien moins qu’ignoble. Onfray soutient que la démographie montrerait scientifiquement que dans 50 ans la France sera islamisée. On peut certes penser que la population d’origine nord-africaine va croître en proportion comme elle le fait actuellement plus vite que la population qui n’a pas cette origine. Mais rien ne dit que cette croissance ne va pas se stabiliser et rien ne dit donc que la population ostracisée par Onfray va devenir majoritaire en France. Et si jamais c’était le cas, rien ne dit que la religion musulmane serait ainsi pratiquée par plus de la moitié des Français. Les Français d’origine chrétienne représentent près de 90 % de la population mais la pratique de la religion catholique (fréquentation régulière de l’église le dimanche) ne concerne que 10 % de cette population. Pour bien des raisons la pratique de la religion musulmane est en ce moment beaucoup plus forte chez la population d’origine maghrébine mais rien ne dit que cette pratique ne va pas régresser de façon plus sensible qu’elle a déjà commencé à le faire. Des enfants de musulmans pratiquants peuvent, comme des enfants de catholiques pratiquants, devenir non-pratiquants ou athées. C’est du racisme pur et simple de ne pas le reconnaître.

Qu’un philosophe répandu dans les médias et qui de plus vient de publier un ouvrage intitulé « Rendre la raison populaire » puisse appuyer ses dires sourdement sur des postulats racistes, je trouve ça à la fois scandaleux et odieux. C’est une bonne chose que la condamnation des injures faites à Mme Taubira soit unanime. Mais il faudrait peut-être que les tribunaux de notre pays s’intéressent également à cet appel à la haine raciale plus insidieuse que constituent les propos d’Onfray vis-à-vis de nos compatriotes « d’origine musulmane ».

Clément Dousset

(449)

A propos de l'auteur :

a écrit 19 articles sur ce site.


25 commentaires

  1. Naoki dit :

    Quand on a lu un peu Onfray, on sait très bien qu’il est un athéiste convaincu qui dénonce toutes les religions. Dans son Traité d’athéologie, il tape sur toutes les religions, dire qu’il enfonce particulièrement l’islam, c’est faux. Là la question portait sur l’islam mais il aurait très bien pu dire autant des autres religions.
    Surtout que tout ce qu’il fait, c’est principalement pour lutter contre l’extrême-droite alors ça me semble un peu drôle de dire qu’il a un discours qui s’en approche.
    Je ne cherche en rien à le défendre, je pense juste qu’il faut relativiser une telle lecture de ses propos.

    • clément dousset dit :

      Onfray indique nettement dans ses propos que la religion musulmane est plus dangereuse que la religion chrétienne et la religion juive. Son idée d’une islamisation de l’Europe qui serait inéluctablement déductible de la démographie est bel et bien une idée raciste. les sites d’extrême droite comme françaisdesouche qui attaquent tous les jours les musulmans se réjouissent bruyamment des propos d’Onfray. D’après moi, il n’y a rien à relativiser dans ce réel dérapage.

    • Vous savez, les gens évoluent, et pas toujours dans le meilleur sens. Aujourd’hui, on voit ‘l’athée » dont vous parlez soutenir l’identité chrétienne de l’Europe et de la France. On le voit comparer les religions en trois coups de cuillère à pot et nous alerter que sur une seule qui constituerait un danger. Avec une petite acrobatie d’une tartufferie infecte: 1-l’islam est une religion violente et agressive. 2- elle va devenir bientôt la seule religion (islamisation de la France mécaniquement liée à la démographie 3- Mais ne croyez surtout pas que veuille vous faire peur, que j’ai quelque chose contre l’islam, que je veuille vous faire voter pour le front national… Ah, bon ! et s’il voulait nous faire voter contre, comment s’y prendrait-il ?

      • madeleine dit :

        Pourquoi cette agressivité dans vos propos??? Ce n’est pas parce Michel Onfray semble manifester de l’islamophobie,certes condamnable, qu’il faut tout de suite défendre et justifier toute forme d’islamisme en France et condamner toute crainte envers cette religion, sans faire aucune nuance qui donnerait plus de légitimité à vos propos…Avant de condamner, un philosophe doit se demander pourquoi en est-on arrivé là? On ne peut pas dire que cette montée de l’islamophobie n’ait aucune cause: les faits sont indéniables, l’islam peut être source d’une crainte tout à fait légitime (je pense notamment aux terroristes islamiques)de par sa tendance à amener vers une forme de radicalisation non anodine… Attention donc à ne pas caricaturer ni donner une vision binaire où il y aurait les « gentils, martyrisés » et les « méchants, persécuteurs » (et ce dans un sens comme dans l’autre) sur cette question délicate!!

      • Commentaire chafouin et qui témoigne d’une très mauvaise lecture. Où avez-vous lu que je « défendais et justifiais toute forme d’islamisme en France »… ou ailleurs ? Je réagis aux propos d’un soi-disant philosophe qui se proclame athée mais qui assure que l’Europe et la France ont et doivent garder une identité chrétienne, qui vous dit qu’il ne fait aucun appel à la haine mais qui présente l’islam comme une religion par nature violente et agressive et la communauté des musulmans comme un groupe invasif en voie de réaliser une islamisation de la société. Et vous, vous dites mais il n’y a pas de fumée sans feu, mais l’islam engendre le terrorisme. Voulez-vous qu’on parle de l’invasion de l’Irak, de l’Afghanistan, de la Libye, du Mali ? Non restons-en aux propos d’Onfray dont il faut dénoncer avec vigueur l’islamophobie, l’appel à la peur de toute une communauté.

  2. Rice dit :

    Je suis d’accord avec Naoki, pour avoir lu Onfray son indignation n’est pas sélective, elle est cohérente. Il « tape » sur les trois religions. Il dit clairement que le pouvoir de nuire du catholicisme est beaucoup moins important aujourd’hui. Mais il a fait tout une contre histoire de philosophie pour montrer en quoi la religion catholique apostolique er romaine a été « nuisible ». En ce sens, il ne peut s’autoriser qu’à être plus « tolérant ».
    En décontextualisant une interview on peut faire dire n’importe quoi à n’importe qui. Sur la démographie il y a débat (ou pas car on ne peut recueillir de chiffre, c’est interdit de faire des statistiques ethniques).

    • Regardez et écoutez la vidéo. Onfray parle de la religion chrétienne et aussi de la religion juive par rapport à la religion musulmane et il parle de ces trois religions au présent. Et il conclut que la religion à craindre, c’est la religion musulmane. Pour le reste c’est trop facile de ne pas voir son préjugé raciste en disant qu’il y a « débat » à propos de la démographie. C’est bel et bien à une attaque spécifique contre l’islam et raciste envers les « musulmans d’origine » qu’il se livre.

  3. lisez donc sur « Boulevard Voltaire » l’article « l »islamophobe » Onfray vit dangereusement », article qui n’est rien moins qu’un éloge du glissement d’Onfray vers l’islamophobie. Cet article, pour ceux qui ne verraient dans Onfray qu’un combattant tous azimuts » de la cause athée s’ouvre par ces mots : « Le philosophe athée vient de déclarer, sur Arte, que la France était chrétienne. Il ne veut donc pas qu’on change le nom de Noël pour le transformer en « fête de fin d’année ». Il n’a pas davantage envie qu’on empêche les cloches des églises de sonner avec l’alibi laïque… » Maintenant ceux qui persisteraient à dire qu’Onfray attaque l’islam autant que les autres religions et seulement par athéisme militant me paraissent bien aveugles, sourds et … de mauvaise foi !

    • NO dit :

      Boulevard Voltaire est un torchon. Je vois là que Onfray estime que la religion catholique est affaiblie, qu’il constate que la religion juive n’est pas prosélyte, et que par contre la religion musulmane est en pleine santé. Qu’elle a donc plus de chances de grossir. Et d’accord avec Rice « En décontextualisant une interview on peut faire dire n’importe quoi à n’importe qui » Vous ressemblez mr Dousset a ceux qui voient l’antisémitisme partout. Vous transformez automatiquement tout ce que entendez de Onfray sous le prétexte que tout d’un coup il serait devenu islamophobe…vos arguments sont un peu léger et montrent votre ignorance : « Mais rien ne dit que cette croissance ne va pas se stabiliser (…) mais rien ne dit que cette pratique ne va pas régresser de façon plus sensible qu’elle a déjà commencé à le faire… » Rien ne dit quil ne vas débarquer des extra terrestres demain…

      • « Boulevard Voltaire est un torchon ». Ah, bon ? Et ça ne vous questionne pas qu’un torchon fasse l’éloge de votre philosophe favori. Comme d’ailleurs françaisdesouche et plusieurs sous-sites du FN et autres groupes d’extrême-droite. Propos décontextualisés ? En quoi ? les aurais-je déformés, trahis ? Eh bien si c’est le cas figurez-vous que je ne suis pas le seul et, curieusement, les « déformateurs » se situeraient autant parmi les adeptes de l’islamophobie que parmi ses adversaires et que les uns et les autres seraient complètement d’accord sur le sens à leur prêter. Quand on est un philosophe aussi médiatique qu’Onfray, on doit être conscient un minimum de la façon dont des propos aussi simplistes, aussi dépouvus de nuance, aussi agressifs que les propos qu’il a bien réellement tenus seront perçus. Je maintiens que tout le raisonnement que j’ai conduit pour analyser la façon dont Onfray recourt à la démographie pôur effrayer sur « l’islamisation » future de la France témoigne d’un préjugé profondément raciste. Il est dommage que vous ne le voyiez pas.

  4. Jean-Claude dit :

    Soit vous n’écoutez pas, soit vous n’entendez pas, soit vous ne comprenez pas….
    Vive la Philosophie!
    Onfray est un type bien, nous aurions vraiment besoin de plus de cerveaux comme le sien, pour avancer intelligemment dans les débats.

    • On ne peut nier la clarté des idées qu’Onfray exprime dans son interview. Tout mon propos consiste à dire que ces claires idées sont islamophobes et racistes. Il attaque le Coran et les musulmans d’une façon grossière. Il semble faire de la démographie une science absolue sans même argumenter. Et il utilise la démographie avec des préjugés racistes. Et vous semblez confondre la « Philosophie » avec ces propos pleins de sous-entendus racistes, dépourvus de toute analyse nuancée et finalement insultants. Eh bien nous ne nous faisons pas la même idée de la « philosophie ». Et si vous comptez sur des cerveaux et des raisonnements comme celui d’Onfray pour apprendre à penser juste, vous me faites un peu peur !

      • Wassmer dit :

        Excusez moi, mais ne serait-il pas plus sage de laisser penser et s’exprimer les gens sans porter de jugement sur eux ? Chacun est libre, me semble-il (ou peut-être ne l’est-on plus) de penser et d’exprimer ses idées. Personne n’est forcé de les écouter, de s’en sentir offusqué, de les prendre au sérieux…. porter ces jugements me semble bien plus dangereux que ce soi-disant racisme et cette soi-disant islamophobie… mais ça n’est que mon avis, ça n’a rien d’une vérité (comme vos avis respectifs d’ailleurs). L’islam se fait du mal tout seul et c’est bien dommage car certains esprits ont encore besoin des religions. Il faudrait respecter tout le monde ceux qui croient et ceux qui ne croient pas et essayer de se faire confiance les uns les autres.

      • Non, non, il n’est pas du tout sage de laisser s’exprimer sans réagir vigoureusement quelqu’un qui se prétend philosophe et se répand dans les médias en présentant des propos très violents vis-à-vis d’une religion et quasiment racistes vis-à-vis d’une communauté. Le racisme est un délit. Quand quelqu’un qui se veut le représentant d’une élite intellectuelle et auquel les médias donnent une très large audience s’en approche, c’est un devoir de le dénoncer avec vigueur. Il n’est pas question de laisser les gens exprimer des pensées détestables sans porter de jugements sur eux ! il ne manquerait plus que ça !!!!!

  5. Nick Lenom dit :

    Michel Onfray. Je suis sioniste
    http://www.youtube.com/watch?v=WSqMeSzZP3U&hd=1

    Ce type est un collabo du systeme en place, il est d’accord avec la version officielle des attentats du 11 Septembre et traite d’imbeciles ceux qui denoncent un complot.

  6. Onfrayeur dit :

    Haha ce Onfray, qu’elle imposteur. Il tape beaucoup sur l’Islam et les musulmans, mais quid du Talmud ? La bible contient également des versets qu’on pourrait qualifié de « violents », mais le Talmud…Mais après quelques recherches, je suis tombé sur une conférence de Michel Onfrayeur organisé en….Israel. Voila, pas compliqué. Tout s’explique.

    ps : tapez donc « michel onfray en israel »

  7. fayez Chergui dit :

    Excellente analyse, qui gagnerait à aller au fond des choses : la mondialisation, véritable source des drames appelés pudiquement conflit des civilisations. D’autre part je trouve injurieux aux philosophes que des zigs de la trempe d’Onfray, BHL et consorts soient appelés philosophes. En vertu de quoi sont-ils philosophe ? Parce qu’ils prônent la raison ? Quelle raison ? La leur est binaire, obtuse, sclérosée, contaminée, souillée. Ces mecs ne pensent pas, ils expriment des images, lancent des slogans ! Des barbares de la pensée. Au même titre que ces islamistes de [#@*§], juifistes de mes [#@*§], et christianistes de mon [#@*§] ! Ah j’ai mal pour les Nietzsche, Voltaire et Montesquieu… des sacs à [#@*§] les ont remplacés, quelle dérision !… Dire qu’on appelle ça une époque évoluée !

  8. Morpheus dit :

    Moi, j’ai envie de poser un pavé dans la marre.

    A-t-on le droit d’être islamophobe ?

    Être islamophobe, c’est craindre la religion islamique. Une personne qui, comme Onfray, se revendique athéiste, est, par définition, islamophobe, puisqu’il considère que LES religions (et la première contre laquelle il tape, mais pas la seule, c’est le christianisme et en particulier le christianisme catholique) sont dangereuses.

    Bien sûr, il est vraisemblable que certains individus ou organisations se revendiquant islamophobe cachent ainsi une forme de racisme anti magrébin (tout comme certains antisionistes sont sans doute effectivement anti juifs), mais, tout comme l’anti sionisme N’EST PAS automatiquement un antisémitisme déguisé, l’islamophobie N’EST PAS automatiquement un racisme déguisé. On peut donc être islamophobe sans être raciste.

    Pour ma part, je ne crains pas de dire que je suis « religiophobe » (je considère le phénomène religieux comme une menace pour l’humanité) et plus particulièrement en ce qui concerne les religions monothéistes (judaïsme, christianisme, islam). Je suis donc islamophobe. Je suis également anti sioniste. Et je ne suis NI raciste, NI antisémite.

    Et je revendique ma liberté de CRAINDRE le phénomène religieux comme certains revendiquent leur liberté de CRAINDRE Dieu.

    Personnellement, je crains bien d’avantage les hommes qui se retranchent derrière la prétendue « volonté de Dieu » et justifient ainsi toutes leurs saloperies, que je ne crains un Dieu qui, s’il existe, n’a par définition AUCUN besoin, donc AUCUNE loi à imposer à quiconque.

    Dénoncer l’islamophobie en la faisant automatiquement passer pour du racisme, c’est exactement la même démarche de malhonnêteté intellectuelle qui vise à faire passer tout anti sioniste comme un antisémite (alors que le plus terrible antisémitisme qui soit est, précisément, le sionisme lui-même).

    L’islamophobie est une réaction immunitaire de la culture athéiste occidentale devant les assauts de plus en plus répété, non seulement de mouvement islamistes fondamentalistes, mais également aussi les assauts de ceux qui ont un intérêt majeur à atomiser les sociétés en encourageant le choc des civilisations et le communautarisme : diviser pour mieux régner.

    NI DIEU NI MAITRE.

    Morpheus

  9. tutu8 dit :

    Il est vrai que le coran est un fatras violent avec des appels au meurtre répétés, le talmud un texte profondément raciste où les goyim sont comparés à des animaux, et la bible un manuel d’apprentissage pour apprentis génocideurs.
    Une fois qu’on a dit ça, chacun en tire ses conclusions, mais critiquer ces idéologies/religions n’a rien à voir avec le racisme, qui certes, est condamnable, mais contre lequel on ne lutte pas avec des lois liberticides (à moins de vouloir faire sauter la marmite), mais avec la raison.

  10. Youcef Joseph Oukaci dit :

    Le problème dans la vision qu’a Onfray de l’islam est qu’il pense que les musulmans constituent un bloc homogène et monolithique! L’Europe ne sera jamais musulmane pour la simple et bonne raison que 85 % des musulmans vivant en Europe ne sont pas pratiquants et 20 % oscillent entre athéisme et agnosticisme et cette tendance va crescendo avec les nouvelles générations… Les analystes comme Onfray confondent tout musulman avec sa religion (qui n’est pas dans les gènes ni transmise par leur biais!)et auraient rangé quelqu’un comme Freddy Mercury dans leurs statistiques fausses et fallacieuses…

Laissez un commentaire

Why ask?