Reportage au procès Dieudonné – 28 novembre 2013

Dieudonné passait en appel le 28 novembre 2013 devant la 17ème chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris, pour la chanson « Shoananas ». Il a été condamné à 28 000 euros d’amende pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale.

Comme on le voit sur les images, à peine entré à l’intérieur du tribunal, Dieudonné a eu droit à un comité d’accueil de la LDJ qui l’a copieusement hué. Puis, un couloir plus loin, il a accordé une petite interview à l’AFP, au cours de laquelle il a déclaré :

« Je n’ai pas le droit à la prison, c’est évidemment une très très grande déception, parce que je m’y étais préparé, ça faisait partie de ma campagne promotionnelle. Il doit y avoir une décision politique derrière tout ça ». L’un de ses avocats, maître Sanjay Mirabeau, a indiqué qu’il formerait un pourvoi en cassation.

(164)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 848 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. Jails dit :

    Je prends note que l’on peux traité les gens de fils de pute devant la police dans un palais de justice sans que cela soit considérer comme une insulte. En cas de problème, ça peu servir…

  2. Fayez Chergui dit :

    Il n’y a pas de quoi s’offusquer d’être traité de fils de pute. Si l’on en croit la Bible, rien qu’entre Ève et Abel nous sommes tous des fils de pute et de salaud.

  3. Fabien09 dit :

    Pathétique, d’un côté comme de l’autre, mais j’avoue qu’à la LDJ il y a des champions toute catégorie…

Laissez un commentaire

Why ask?