Centrafrique : esprit chevaleresque ou simple avidité?

Nous vous présentons une vidéo réalisée par nos confrères de Fakir, et qui montre de façon claire et précise les réels enjeux de l’intervention française en Centrafrique. Fakir a pu utiliser des passages d’un documentaire danois montrant le témoignage de Guy-Jean Le Foll, ancien légionnaire, devenu mercenaire, « chargé de mission auprès du chef de l’État [François Bozizé, en 2011], pour tout ce qui concerne la sécurité intérieure d’État ».

« La France n’a pas d’autre objectif que de sauver des vies humaines », a déclaré François Hollande. Bien sûr, le président de la République, pour convaincre des bienfaits de cette intervention militaire aura une nouvelle fois prononcé un discours paternaliste, pacifiste et humaniste et ce, avec son charisme habituel.

C’est oublier que la France a un lourd passif à l’égard de la République Centrafricaine : le soutien à Bokassa 1er, le coup d’État contre celui-ci, la corruption des élites politiques, l’exploitation des richesses minières (en effet, le pays est notamment riche en or, diamant, cuivre et uranium).

Toutes ces choses et bien d’autres font que nous sommes tout à fait en droit de suspecter une nouvelle manifestation du néo-colonialisme français en Afrique.

Pour en apprendre plus, lisez l’excellent article d’Olivier Ndenkop ici!

Romuald Fadeau

Source : FakirPresse.info

(215)

A propos de l'auteur :

Étudiant en Droit, j’ai pour ambition de dédier ma vie à la recherche du bien commun et à l’établissement d’une société décente, une tâche qui commence par un devoir de vérité, d’où ma participation au Cercle des Volontaires.

a écrit 3 articles sur ce site.


2 commentaires

  1. rolalalalala dit :

    La France perd de l’argent dans toutes ces conneries africaines mais quelques Français (et quelques Africains) se font des couilles en or.

Laissez un commentaire

Why ask?