Mediapart pratique la censure !

Mediapart, le média fondé par Edwy Plenel, est tombé bien bas. Ce soit-disant champion de la liberté de la presse pratique lui-même la censure envers les blogs qu’il héberge sur son propre site internet. En effet, tout internaute peut créer son propre blog sur la plateforme Mediapart prévue à cet effet, moyennant finance. Mais Mediapart a honte de certains de ses blogs. Oh ! Pas au point de les refuser (comme on dit, y a pas de petits billets… Et puis, ils n’auraient d’ailleurs aucune base légale pour le faire) ; non, ces blogs « indésirables » sont accessibles aux internautes, s’ils passent par le site Internet de Mediapart pour y accéder. Mais Mediapart les cachent aux robots référenceurs de Google. C’est-à-dire que vous ne pouvez pas trouver ces blogs via Google, car Mediapart l’en empêche.

Cela s’appelle de la censure, et celle-ci a été révélée par Julien Teil de TopDoc. Outre Apocalypse France, son propre Blog, Julien Teil dévoile que certains types de blogs en particulier sont ainsi censurés :

– Ceux qui ont des idées proches de l’UPR et d’Egalité et Réconciliation
– Les blogs trop pro-palestiniens
– Les blogs qui dénoncent les guerres en Syrie et en Libye
– Les blogs qui défendent Dieudonné et attaquent la LICRA

Raphaël Berland

(686)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 850 articles sur ce site.


13 commentaires

  1. justine dit :

    extrait de la charte editoriale de Médiapart :  » Mediapart peut référencer tout ou partie de votre contribution et/ou commentaire afin de faciliter la gestion du stockage et de l’accès à celui-ci. Par ailleurs, compte tenu de la nature interactive d’Internet, vous êtes informés du fait que votre contribution et/ou commentaire peut être présentée dans différents contextes, associée à d’autres œuvres, faire l’objet d’exploitations partielles, et vous déclarez l’accepter. » .. ca veut donc dire que médiapart n’est pas OBLIGER de référencer tous les contenus : « peut » ce n’est pas « doit » … Il y aurait censure si les articles étaient retiré du site Médiapart, mais ce n’est pas le cas, le contenu reste visible sur le site..

    • Je ne suis pas d’accord avec vous. Il y a une différence entre « ne pas référencer », c’est à dire ne faire aucun effort pour que le blog soit repéré par les moteurs de recherches, et « empêcher le référencement », ce qui est l’attitude de Mediapart en l’occurrence, car il rajoute une ligne de code pernicieuse qui bloque le référencement dudit blog. Il s’agit donc bien de censure.

      • Pierre LH dit :

        Ceci est complètement faut, seul google peut empêcher le référencement. Raphaël, vérifiez vos source et recoupez les. N’importe quel webiste sais cela…

      • Bonjour Pierre, je suis webmaster depuis 1998, et je contredis ce que vous dite. Une ligne META peut très bien empêcher l’indexation de la page par les robots des moteurs de recherche, comme expliqué dans la vidéo.

    • tyty dit :

      Ha bon ! Donc je ne vous censure pas en ne renouvelant pas mon abonnement, vous ne serez plus référencé par mail et devrais faire quelques menus recherche. A foutage de gueule .Bin ! Foutage de gueule

  2. 16dims dit :

    Censure, le terme est peut-être un poil exagéré et inadapté ? D’autant que, qualifier cette pratique de censure revient à admettre et surtout accepter de fait, que les moteurs de recherche sont les mediums de diffusion (ce qui n’est, heureusement, pas encore le cas)… Ca soulève aussi une autre question corollaire: Quid du pouvoir des moteurs de recherche ? Quid de leur impartialité ? La question est plus d’actualité qu’il n’y parait… Ceci dit, on aura tous comprit qu’en effet Mediapart n’est ni impartial ni fair-play, mais on était déjà plusieurs à l’avoir comprit.

    • Non, je ne pense pas que le terme de « censure » soit exagéré. Quoi qu’on pense du rôle des moteurs de recherche, ils sont (de fait) un accès privilégié aux sites internet et aux blogs. Ne pas être référencé sur Google, c’est quasiment ne pas exister : la différence de trafic est énorme. Donc il ne s’agit pas d’une censure totale, mais partielle.

  3. Raphaël dit :

    J’ai envie de dire « comme de par hasard ».

    Mais en même temps après avoir vu Edwy Plenel se pavanner dans tous les média, je suis pas vraiment étonné.

  4. Pierre LH dit :

    Et quand bien même Médiapart se serait permis une telle chose… Combien d’affaires révélées, combien d’enquêtes menées, combien de preuves apportées dans les procès… Connaissez vous un seul journal qui, en si peu de temps ai permis autant de choses?
    Je dis bien « Et quand même » car ceci n’est pas encore prouvé, et la vidéo qui circule sur l’enregistrement téléphonique de l’échange entre le blogger et une employée de MP ne prouve rien du tout…
    Je pense que face au buzz, MP ne manquera pas de fournir quelques explications.

    Ensuite, et pour ouvrir un peu le débat, une question.
    Ne Trouvez vous pas qu’une telle histoire arrive à point nommé pour brouiller l’actualité la plus importante sur ce journal? Ce petit redressement fiscal, qui met en danger le journal… Si on veut parler de liberté de la presse, on pourrais aussi commencer par là…

    • Ce n’est pas tant l’échange téléphonique qui est intéressant, que la présence de ce code HTML malicieux… Et cette révélation, effectuée par le journaliste Julien Teil que je connais personnellement, n’a strictement rien à voir avec le contrôle fiscal auquel vous faites allusion.

      Enfin, ce n’est pas parce qu’un journal sort de bonnes affaires qu’il peut se permettre de censurer certains des blogs qu’il héberge, selon des critères pour le moins obscures… Et n’attendez pas de réaction de la part de MP, vous risqueriez d’être déçu ! 🙂

  5. Franz dit :

    Je rejoins Raphaël et n’ai aucun doute sur le fait qu’il s’agisse de censure qui ne veut pas dire son nom, et essaie donc d’être discrète. J’ai d’autres éléments qui vont dans le même sens et sont encore plus graves. Récemment, Denis de Montgolfier, journaliste et changé de cours à Sciences Po faisait la promotion sur son blog de mediapart d’un documentaire-choc réalisé par un Israélien sur l’industrie d’armement florissante de son pays, et le fait qu’Israel n’ait pas intérêt à faire la paix puisque ses armes exportées bénéficient de la mention « testées en conditions réelles ». L’adresse qui renvoyait à ce billet était la suivante :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/denis-de-montgolfier/241213/lab-le-film-choc-qui-derange

    Essayez pour voir de cliquer sur le lien… Bizarrement, l’information a disparu de son blog, et celui-ci a été quasiment vidé de son contenu. Tout cela en pleine « affaire Dieudonné ». On parle encore de ce film ici :

    http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article638

    Quand vous comprenez de quoi il s’agit, c’est vraiment une coïncidence troublante…

  6. Yannis dit :

    Mediapart est désormais plus bas que terre concernant les sujets que vous évoquez : la Syrie, très certainement. Une partie des abonnés s’est insurgé bruyamment conte la grossière manipulation pro-OTAN de la rádaction. Mais aussi Israël, elle a été obligée de modérer son sionisme soft mais bien réel, désormais critiquer cet état hors-la-loi ne fait plus de vous, dans les commentaires, un ou une antisémite… Toujours manipulant chèvre et chou, la ligne éditoriale devient aussi vague, confuse, souvent conservatrice que le journal Le Monde (un peu logique finalement !

    Voici une critique détaillée de Mediapart, publiée en 2014 et remise à jour en 2015 : https://lapartmanquante.wordpress.com/2014/10/13/espoirs-grandeurs-et-deceptions-au-pays-des-mediapartiens/

Laissez une réponse

Why ask?