Loi de programmation militaire : Jacques Attali juge « ahurissant » l’article 20 (01net)

L’économiste juge « ahurissant » le vote de l’article 20 renforçant l’accès des services de renseignement aux communications échangées sur les réseaux : « Il est ahurissant qu’un tel texte ait pu être voté sans que nulle voix au Parlement ou dans les grands médias ne s’élève » s’est indigné Jacques Attali dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche. Il s’exprimait contre la loi de programmation militaire (LPM), promulguée au Journal officiel le 19 décembre 2013.

Son article 20 renforce l’accès des services de renseignement intérieur (en l’étendant aux agents du ministère de l’économie) aux communications électroniques échangées sur les réseaux d’opérateurs. Outre l’extension des destinataires de ces demandes, leurs finalités ont également été étendues à la prévention du terrorisme de la criminalité et de la délinquance organisées et à la sauvegarde du potentiel économique et scientifique de la France.

« L’article 20 de la nouvelle loi de programmation militaire vient de donner à l’administration tout pouvoir de traiter tout citoyen soupçonné d’un délit quelconque comme un terroriste, c’est-à-dire de pénétrer dans sa vie privée sans contrôle a priori d’un juge ».

[…]

Lire la suite sur www.01net.com

(156)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 855 articles sur ce site.


5 commentaires

  1. Pierre dit :

    Oui, l’article 20 relève de la dictature.
    Mais ce n’est pas une raison pour cela de faire de la pub à Attali.
    Ce @#&%*! est une @#&%*! de première.
    Et nous nous passerons volontiers d’entendre parler de lui.

  2. Qu est ce que dirait le Grand Frere Macon : LE GENERAL DE LAFAYETTE si il etait là que c’est de la pure dictature !!!!
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3f/Gilbert_du_Motier_Marquis_de_Lafayette.PNG
    http://www.voulgaropoulos.com/FR/NEW/LEVELAY/LE_PUY_EN_VELAY/images/P6172082.jpg

    Viviane Reding La Vice presidente La Vice Comissaire à la Justice l’a même souligné de Vive Voix :
    http://www.youtube.com/watch?v=95Pjz9KXhyw
    http://www.youtube.com/watch?v=CQcBSYD4cfY
    http://www.youtube.com/watch?v=T3EVBVF-YiM

    La Declaration des Droits de l’Homme du General de Lafayette
    http://www.youtube.com/watch?v=AFmGZy4JXxc
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilbert_du_Motier_de_La_Fayette

    La Vrai Declaration des Droits de l Homme est sise a Chavaniac Lafayette Chateau de Gilbert du Motier Marquis de Lafayette :o)
    http://www.athle.com/upload/ssites/001078/images/auvrgne_-_histoire/declaration_droits_homme_chavaniac-lafayette.jpg

    Le Chateau du Franc Macon General De Lafayette de Chavaniac Lafayette :o)
    http://www.chateau-lafayette.com/

    Bienvenue au Château Lafayette, ou « Le Manoir des Deux Mondes »

    Située aux confins de l’Auvergne, dans le petit village de Chavaniac en Haute-Loire, cette maison forte du XIVe siècle, est en train d etre restaurée au cours de son histoire, est la demeure natale du célèbre Général Marquis de Lafayette. Si vous etes Mecene vous fera un Don Au Nom de l’Humanité pour participer à la restauration de ce bijou royal et divin de La France :o)

    C’est le GRAND PEUPLE DE FRANCE qui a le POUVOIR puisque tout est fait AU NOM DU PEUPLE ….selon La Declaration des Droits de L Homme !!!! dixit le Franc Macon Le General De Lafayette :o)

    Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

    Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l’homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l’humanité et que l’avènement d’un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l’homme.

    Considérant qu’il est essentiel que les droits de l’homme soient protégés par un régime de droit pour que l’homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l’oppression.

    Considérant qu’il est essentiel d’encourager le développement de relations amicales entre nations.

    Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité des droits des hommes et des femmes, et qu’ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

    Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l’Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

    Considérant qu’une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

    L’Assemblée générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l’homme comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l’esprit, s’efforcent, par l’enseignement et l’éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d’en assurer, par des mesures progressives d’ordre national et international, la reconnaissance et l’application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.

    Article premier
    Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

    Article 2
    1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
    2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

    Article 3
    Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

    Article 4
    Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

    Article 5
    Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

    Article 6
    Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

    Article 7
    Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

    Article 8
    Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

    Article 9
    Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

    Article 10
    Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

    Article 11
    1. Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
    2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d’après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l’acte délictueux a été commis.

    Article 12
    Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

    Article 13
    1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat.
    2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

    Article 14
    1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays.
    2. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

    Article 15
    1. Tout individu a droit à une nationalité.
    2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

    Article 16
    1. A partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
    2. Le mariage ne peut être conclu qu’avec le libre et plein consentement des futurs époux.
    3. La famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’Etat.

    Article 17
    1. Toute personne, aussi bien seule qu’en collectivité, a droit à la propriété.
    2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

    Article 18
    Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

    Article 19
    Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

    Article 20
    1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques.
    2. Nul ne peut être obligé de faire partie d’une association.

    Article 21
    1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l’intermédiaire de représentants librement choisis.
    2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d’égalité, aux fonctions publiques de son pays.
    3. La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s’exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.

    Article 22
    Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l’organisation et des ressources de chaque pays.

    Article 23
    1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
    2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
    3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
    4. Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

    Article 24
    Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

    Article 25
    1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
    2. La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

    Article 26
    1. Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.
    2. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix.
    3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants.

    Article 27
    1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.
    2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l’auteur.

    Article 28
    Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

    Article 29
    1. L’individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible.
    2. Dans l’exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n’est soumis qu’aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d’assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d’autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l’ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.
    3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s’exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

    Article 30
    Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

    Lafayette sauvé de la fonderie par les maquisards
    Dans la nuit du 22 au 23 décembre 1943, au Puy-en-Velay, des maquisards ont « enlevé » la statue en bronze de Lafayette pour la sauver.Les allemands voulaient fondre le célèbre marquis, pour leur artillerie ! Un épisode anecdotique de la 2nde guerre, dont on fête cette année le 70ème anniversaire.

    La statue retrouvera sa place au sein du Grand Velay dans la très belle ville du Puy en Velay, ou sise la Grande Statue de la Vierge Rouge et Dorée, aimée de tous les pelerins et pelerines du monde entier, deux ans plus tard, lors d’une Grande Fête de la Résistance en 1945.

    Le Mont Mouchet etant le Grand Fief des Grands Maquisards qui ont sauvé la France des griffes des nazis pédophiles :o)http://i57.servimg.com/u/f57/12/37/53/27/tracti14.jpg
    Ces Braves Tres Grands Soldats ont sauvé La Grande Dame Patrie de France Au Péril de leurs Vies Humaines :o) Grand Honneur à Eux Car Ils en Sont Dignes !!!! Et son sous la Benediction de Dieu Le Pere :o)
    http://www.aet-association.org/aet/sections/poitou/charente_bis/souvenirs/mont-mouchet

    Honneur et Gloire à ceux qui se sont battu et a ceux qui sont mort pour notre LIBERTÉ!

    Le Chant des partisans ou Chant de la libération,
    est l’hymne de la Résistance française durant l’occupation par l’Allemagne nazie,
    pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Créé en 1943, les paroles sont de Joseph Kessel et de Maurice Druon,
    et la musique est composée par Anna Marly.
    http://www.youtube.com/watch?v=oeGoE765HK0

    La Tres Belle Statue Francaise à la Gloire du Très Grand Frere Macon General de Lafayette :o) sise au Puy en Velay Haute Loire en Auvergne Terre de France Royale par Excellence :o)
    http://www.leveil.fr/var/plain_site/storage/images/infos-du-jour/actualite/le-puy-en-velay-le-boulevard-saint-louis-s-illumine-102889/node_56957/899468-1-fre-FR/La-statue-de-La-Fayette-est-desormais-eclairee_big.jpg

  3. Adam dit :

    Le Cercle magique des Maquisards dévoilés à propos du Debarquement de Normandie 6 juin 1944 La Verité Dévoilée
    http://www.youtube.com/watch?v=GM1SxVff7xM

    Car tout ce qui se fait en secret sera dévoilé au grand Jour, et tout ce qui est caché finira par être connu.

    Ainsi, tout ce que vous aurez dit en secret sera entendu ouvertement en plein jour, et tout ce que vous aurez chuchoté dans le creux de l’oreille, derrière des portes bien closes, sera crié du haut des toits en terrasses.

    La Sainte Bible Sacré Et Véridique
    http://www.youtube.com/watch?v=BfvqOUMcQAA#t=146
    http://www.lametropole.com/assets/application/files/dieu_ciel.jpg

  4. PhildeFer dit :

    Article 20 = Patriot Act français…. Nous avançons vers une dictature orwellienne.. Attali semble le découvrir… quel faux-c….

  5. OSEF dit :

    Par sa prise de position à l’encontre de la loi de programmation militaire et de l’article 20 et sa connaissance avancé des institutions mondialistes ainsi que son appétence pour le sionisme,on peut réellement s’interroger sur les intentions de ce capot du Mondialisme…Tout est antinomique dans son attitude…

Laissez un commentaire

Why ask?