Triste anniversaire du triple assassinat politique à Paris

Le 9 janvier 2014, la communauté Kurde d’Europe et ses sympathisants commémoraient à Paris le triste anniversaire des exécutions politiques commises en France il y a un an : trois femmes militantes kurdes.

Cela fait plus d’un an que les familles des victimes et les sympathisants à la cause Kurde attendent que toute la lumière soit faite car il semblerait que le gouvernement français cache des éléments de l’enquête.

A la question du journaliste, « Vous aviez fait une demande auprès du juge afin de savoir si l’assassin présumé Omer Guney avait fait l’objet d’une surveillance des services français ? », Maitre Antoine Comte, avocat des victimes, répond* : « J’ai effectivement demandé puisque les services français sont en charge de savoir quels sont les agents étrangers, agissant sur leur territoire, puisque c’est ça leur métier ».

De plus, en septembre 2013, l’ordinateur portable d’un juge anti-terroriste travaillant dans cette affaire a été dérobé dans son appartement parisien.

Plus récemment, des enregistrement téléphoniques ont été dévoilés révélant le plan d’exécution de l’assassin.

Le ministre de l’intérieur Manuel Valls a été relancé par les associations kurdes concernant cette affaire (en vain ?).

Voici le journal kurde «Med Nuçe », diffusé sur Internet, et faisant le point sur cette affaire.

L’Eden du Bohtan

 

* Source : médiapart par le journaliste Maxime AZADI

 

Bon visionnage!

(129)

A propos de l'auteur :

a écrit 18 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?