Arméniens de Turquie : interview de Bassam Tahhan

Alors que le François Hollande se rend aujourd’hui en Turquie, nous revenons avec Bassam Tahhan sur un événement passé inaperçue dans nos médias, et pourtant potentiellement bouleversant pour ce pays. Samedi et Dimanche 18 et 19 janvier 2014, des arméniens de Turquie ont élu à Paris un président (Armenag Aprahamian), un premier ministre, ainsi qu’un parlement. À noter que Bassam Tahhan a été lui-même élu député de ce parlement, et président de la commission des affaire étrangères auprès de ce parlement.

En effet, un partie du peuple arménien se trouve dans l’Est de la Turquie. Au moment où la Turquie dialogue, bon gré mal gré, avec sa minorité kurde, voici une autre problématique, héritée du passé impérial, qui resurgit actuellement.

Propos recueillis par Raphaël Berland, Jack Liberta et La Colombe


(article mis à jour le 28 janvier) Armenag Aprahamian explique qu’il n’a pas été élu « Président » de la part des Arméniens de Turquie, les Arméniens qui ont participé à ces élections sont des Arméniens citoyen de l’Arménie Occidentale, territoire occupé par la Turquie. Ainsi, ils ne se condidèrent pas eux-même comme des « Arméniens de Turquie » mais des « Arméniens d’Arménie Occidentale ».


Pour aller plus loin : « Rassemblement des Arméniens contre l’entrée de la Turquie en Europe » (Allain Jules)

(268)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 859 articles sur ce site.


1 commentaire

Laissez un commentaire

Why ask?