Gérard Foucher : « Les secrets de la monnaie – changer la monnaie pour changer le monde »

Gerard-Foucher-300A l’occasion du Salon du Livre 2014 à Paris, nous avons rencontré Gérard Foucher venu dédicacer son ouvrage « Les secrets de la monnaie – changer la monnaie pour changer le monde » publié chez Yves Michel. Passionné de théâtre et aujourd’hui metteur en scène, l’auteur a également navigué 10 ans entre l’Afrique et les Caraïbes, sur un voilier de sa fabrication.

C’est en observant un monde répartissant les richesses de manière de plus en plus inégale qu’il est arrivé, à force de recherches et d’analyses, à la conclusion que « le code source » du fonctionnement de nos sociétés qu’est la monnaie est programmé pour générer ces inégalités.

Son intérêt pour ce sujet nous montre qu’il n’est pas réservé à une élite d’économistes ou de mathématiciens mais qu’il est bel et bien l’affaire de tous. Revenant brièvement sur les mécanismes de la création monétaire, Gérard Foucher évoque des solutions pour sortir de ce carcan et créer ensemble une société plus vertueuse.

Baptiste

(331)

A propos de l'auteur :

Citoyen engagé, je m’intéresse particulièrement à l'économie et la géopolitique. Je suis convaincu qu'en se passant le mot nous finirons par réveiller les français qui hibernent depuis trop longtemps et à reprendre la main sur nos institutions. Parce que nous ne pouvons pas laisser une partie de l'humanité sur le bord de la route, parce qu'un citoyen informé en vaut dix, parce qu'unis nous sommes une force inarrêtable, plus que jamais la ré-information est un devoir.

a écrit 53 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. pierre dit :

    Bonjour,
    J’ai lu le livre de Gerard Foucher qui contient des propositions pour améliorer la société et se rapproche de mon projet et c’est pourquoi je prends contact avec vous.
    Je viens de démarrer mon blog http://an2184.fr/wordpress/ dont voici en quelques sortes le synopsis :
    « Le jour où les machines assureront la majorité de la production, tous les actifs n’auront plus l’opportunité de travailler pour subsister.
    L’Etat nationalisera toute l’économie et décidera d’offrir à chacun de quoi vivre gratuitement, établissant la plus grande équité sociale qu’aie connue l’humanité.
    Les citoyens devront payer les vies futures de leurs enfants pour avoir le droit de procréer.
    Les travailleurs ne seront plus rémunérés en pouvoir d’achat mais en reconnaissance sociale et en droit à procréer, la nouvelle monnaie du système. »
    Je décris un nouveau système assez précisément tel qu’il pourrait l’être en 2184. Cela fait plusieurs années que je réfléchis à ce système et je vous le soumets pour obtenir votre avis et dans le meilleur des cas, que vous le trouviez assez intéressant pour en faire un billet.

    • Baptiste dit :

      Bonjour Pierre,

      La première partie de votre proposition me semble intéressante. En effet, les gains de productivité réalisés depuis des décennies dans les domaines agricoles et industriels, s’ils étaient équitablement redistribués, devraient déjà nous permettre de travailler moins que nous y sommes contraints aujourd’hui. Ces gains ont été en grande partie captés par une infime minorité qui ne sait plus quoi faire de ses milliards. Aussi il semble possible à terme, si les citoyens reprennent leur destin en main, que le travail défini et organisé tel que nous le connaissons aujourd’hui disparaisse en grande partie et que chacun ait de quoi vivre convenablement.
      En revanche je suis en total désaccord avec la seconde partie de votre proposition qui contraint le droit inaliénable qu’est celui d’avoir des enfants. Selon moi ce droit ne devrait jamais être soumis à condition.

Laissez un commentaire

Why ask?