Interview de Raymond Pronier à propos de son livre : « Longtemps, j’ai été antisémite »

Raymond-Pronier-300Nous avons été interpellé par le titre du dernier livre de Raymond Pronier : « Longtemps, j’ai été antisémite », sorti aux éditions Bord de l’Eau. En effet, il est extrêmement rare qu’une personne publique assume d’être ou d’avoir été antisémite. Nous avons donc souhaité interroger l’auteur (et ancien journaliste) au Salon du Livre de Paris, sur les motivations qui l’ont poussées à écrire ce livre, qui ne concerne pas tant l’antisémitisme que l’identité, sa complexité, et la part d’ombre que nous avons tous en nous-même. Nous en avons profiter pour recueillir son analyse concernant la récente polémique à propos du spectacle de Dieudonné, « Le Mur ».

Raphaël Berland

(111)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 789 articles sur ce site.


11 commentaires

  1. Germinal dit :

    Mais pourquoi y-a-t-il tant de gens qui n’arrivent pas à COMPRENDRE que Dieudonné, comme de plus en plus, est anti-sioniste, et que – pour faire court – le réflexe tribal des juifs conduit à devenir anti-juif ? Comment peut-on nier que « la banque » au niveau mondial est entre les mains de juifs faisant la promotion d’un projet sioniste ? Comment peut-on nier qu’Hollywood est quasi-étanche à toute idée anti-sioniste et même va beaucoup plus loin en faisant la promotion des idées américano-sionistes ? Comment peut-on nier l’Histoire, que ce soit l’Histoire presque récente de la Palestine annexée par les juifs, pratiquant un apartheid envers les non-juifs ou l’Histoire de la finance mondiale et les effets des pratiques plus que capitalistes (et pas du tout libérales) des Goldman-Sachs, JP Morgan, Rockefeller, etc..qui ne sont pas, je crois, ni auvergnats ni quechuas ? COMMENT ?

    • Theo dit :

      Parce que………………….Les médiats.

    • Jean dit :

      J’ai toujours trouvé très simpliste l’idée de réduire tout celà à la question juive.
      Israël s’inscrit dans un projet mondialiste, tout comme l’UE, l’euro, le libre échange, la standardisation, la suppression des états, des cultures et des frontières etc… Donc les juifs sionistes y sont forcément impliqués mais de même pour des athées, catholiques, musulmans. A part le lobby bancaire et sioniste il y aussi les lobbys pétroliers, pharmaceutiques, chimiques, automobile etc et il n’y a pas que les sionistes qui y sont impliqués mais aussi des hommes carriéristes acquis à la cause mondialiste.
      Tout celà est plus complexe que juste des sionistes à la tête de quelques banques qui veulent contrôler le monde depuis Israël…

  2. Denver dit :

    Son analyse concernant la polémique sur Dieudonné ? Quelle analyse ? Le mec n’arrive même pas à parler ouvertement tellement il cherche ses mots pour ne pas choquer, pour ne pas avoir des juifs à dos. Un gros livre d’excuse avec un titre percutant pour vendre, le mec n’a rien compris à Dieudonné et n’est pas capable de répondre correctement, directement et de manière compréhensible à une question simple. Il bafouille, il cherche le bon mot pour être bien vu par tout le monde, il n’est là que pour vendre son livre en y mettant une pseudo-profondeur de son enfance… Courageux lui ? Vous plaisantez, regardez comment il répond ?! Il est ridicule!
    Ce que vous appelez « analyse » de la polémique de Dieudonné est pitoyable, Dieudonné c’est pas compliqué! Il faisait rire avant tant qu’il était dans la norme et des les limites imposées par la prise d’otage culturelle venu d’Israel qui occupe la France. Il a fait un truc sur un colon israélien, il a vu qu’il en prenait plein la gueule et il a refusé de baisser son froc!
    Je ne pense pas que ce mec manque d’information, c’est juste que c’est un réflexe d’assurance de tacler Dieudonné en disant qu’il est anti-sémite alors que cet imbécile n’est pas capable de donner une définition de l’anti-sémitisme et voyez vous-même comment il panique à la question de différence entre anti-sémitisme et anti-sionisme.
    Dieudonné n’est pas un sain, qu’on ne vienne pas me dire que je suis un fanboy écervelé, le truc que je n’aime pas chez Dieudo c’est son côté homme d’affaire et sa trop grande proximité avec Soral (malgré la pertinence de la plupart des analyses de Soral ce dernier est bien trop brusque et un peu trop racialiste à mon goût) ainsi que son erreur d’avoir essayé de se politiser.
    Cependant, en aucun cas je n’accepterais qu’un mec qui n’arrive même pas à assumer sa pensée puisse critiquer Dieudo qui lui porte ses couilles sur la même base facile de l’anti-sémitisme comme le font les autres connards.
    Le titre m’a aussi interpellé (le but même de ce titre) et j’ai pensé me procurer le bouquin mais cette interview m’a permis de comprendre que ce livre est plein de conneries non assumées et faciles comme son auteur.

    Ces mecs qui veulent profiter de la conjoncture pour vendre des bouquins…

  3. franz dit :

    Il n’a visiblement pas vu ni les spectacles de Dieudonné en entier, ni son film « Antisémite ». Et il est très loin de la clarté d’analyse d’un Gilad Atzmon.

    « Seuls les petits secrets ont besoin d’être protégés, les grands le sont par l’incrédulité des peuples. »

  4. Philippe dit :

    Belle langue de bois … il y a EVIDEMMENT une différence entre être antisémite et antisioniste … quelle mauvaise fois … votre discours est très dangereux, il tend à ne pas faire de différence entre judaïsme et sionisme. Monsieur soutenez vous le message du Talmud qui dit que l’on peut tuer, voler, violer des non juifs dès qu’ils ont atteint l’âge de 3 ans ? Le soutenez vous ? Tout juif honnête ne soutient pas ce discours, je n’ai aucun doute là dessus. Amitiés à tous, juifs, chrétiens, musulmans, bouddhistes ou athées.

  5. paulnord dit :

    cet homme appartient bien à son époque et à la pensée dominante:tiède,insipide,sans courage,ridicule, n’allant jamais au fond des choses pour construire en réalité volontairement un subtil dédale de la pensée creuse et fourbe.Cet homme du vide serait parfait pour meubler une émission sur France Inter ou France culture destinée à anesthésier et culpabiliser une fois de plus l’auditeur « bobo goy » par le poids d’une culpabilité éternelle envers un peuple miraculeusement resté pur depuis 3500 ans grâce à une élection divine à la fois revendiquée par des croyants et des athées réunis pourtant à l’origine par cette même élection divine.Cherché l’erreur…

  6. Shakazulu dit :

    Ethnocentrisme judéo-centre amalgame a tous les étages pas vu ni envie de voir cette entrevue .

  7. layla chergui dit :

    Formidable ! Il était antisémite, il ne l’est plus. C’est comme j ‘étais un drogué. Je ne le suis plus ; ou j’étais un alcoolique et je suis sevré. Ah veinard, quelle prouesse ! Moi j’ai essayé d’arrêter de fumer ; j’y arrive pas ! Mais je n’ai pas de psychiatre ; car sans ces brillants personnages lorsqu’on a des ratés, sans eux, ont en devient vite un, mais j’aime fumer. Faut dire qu’aujourd’hui les psychiatres ont remplacés les prêtres. Par sa fresque audacieuse : j’étais antisémite je ne le suis plus, Raymond Pronier a atteint la raison, le bon sens, la moralité : purifié : il n’est plus antisémite, la rédemption. Alléluia ou Mazeltov j’en sais rien c’est kif kif bouricot ! Un génie de la nullité. BHL sera jaloux !
    Avoir été antisémite relève d’un esprit presbyte, déclarer ne plus l’être confirme la chose. Hélas nous ne disposons d’aucune autocritique sérieuse pour la simple raison que le système qui nous gouverne en est un d’auto-justificateur qui génère sa propre logique. Et la logique aujourd’hui dicte qu’il ne faut pas être antisémite. Lequel des sémites, le juif ou l’arabe ?

  8. abdul el fatah dit :

    et. euh… y’a prescription ?

Laissez un commentaire

Why ask?