Escalade de violence en territoires occupés : vers une 3ème Intifada ?

explosion-a-rafah-300Ce mardi 8 juillet, l’État d’Israël vient de lancer l’opération Protective Edge dans la bande de Gaza. Ce plan de forte envergure fait suite à l’enlèvement présumé de trois étudiants israéliens le 12 juin près de Hébron. Retour sur les événements :

– 23 avril 2014 : Accords historiques signés entre l’OLP et le Hamas.

Rappelons que le Hamas avait été élu démocratiquement lors des élections de 2006, pourtant la communauté international n’a jamais reconnu ces élections et préfère discuter avec l’OLP et son représentant. Ce nouvel accord était signe de cohésion et d’unité nationale pour les palestiniennes après de longues années de luttes intestines.

Le premier ministre israëlien, Benjamin Netanyahou, a aussitôt dénoncé cette alliance, annulant une cession de négociation prévue dans la soirée avec la Palestine. Les Etats-Unis « s’inquiètent » eux aussi de cette alliance.

– 12 juin 2014 : Enlèvement des trois étudiants israéliens.

Naftali Frenkel et Gilad Shaer, 16 ans, et Eyal Ifrach, 19 ans, tous les trois étudiants en yeshiva – école talmudique, font du stop près d’un bloc de colonies israéliennes situé entre les villes palestiniennes de Bethléem et Hébron, dans le sud de la Cisjordanie ; ils veulent se rendre à Jérusalem, et disparaissent au cours de ce trajet.

Israël déploie les grands moyens pour les retrouver. Plus de 7 000 soldats de Tsahal sont envoyés en Cisjordanie, ceci est la plus forte présence militaire israélienne dans la région depuis la fin de la deuxième intifada en 2005. Au total, plus de 400 Palestiniens sont arrêtés ; les troupes sont accueillies par des échauffourées.

L’armée israélienne a confirmé qu’un Palestinien, Ahmad Asabarin, 23 ans, avait été tué par balle par les forces armées israéliennes dans le camp de réfugiés de Jilazoun lors d’une opération militaire.

Le Hamas est rapidement accusé du rapt par le premier ministre israélien ; le secrétaire d’Etat américain John Kerry confirme cette accusation, mais le Hamas nie toute implication dans cet enlèvement. Le gouvernement palestinien a répondu dans un communiqué, qu’il « n’était pas responsable des zones en dehors du contrôle sécuritaire palestinien et qui sont occupées par des dizaines de colonies ».

Réunie à Ramallah, le siège de l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, a dénoncé une campagne « raciste » et rejeté les « fausses accusations » de M. Netanyahou, estimant que la disparition des trois Israéliens n’était qu’un « prétexte pour étendre la colonisation ».

– 30 juin 2014 : Les corps retrouvés.

Après plus de deux semaines extrêmement tendues dans la région, les corps ont été retrouvé ensevelis près d’Hebron. Pour M. Netanyahu, le Hamas est responsable de la mort des trois jeunes Israéliens enlevés et va le « payer ». Il parle même de « vengeance » sur son compte twitter.

« Ils ont été kidnappés et assassinés de sang-froid par des animaux à la forme humaine », a-t-il déclaré, selon son bureau.

La découverte des corps suscite un grand émoi auprès d’une grande partie de la communauté internationale. Une propagande anti-Arabe se propage sur les réseaux sociaux israéliens, les appel à la vengeance se multiplient.

Les colons ont répliqué en installant des tentes au sommet d’une colline dans la zone dite « E1 ». Situé entre Jérusalem-Est et la colonie de Ma’aleh Adumim, ce secteur est convoité depuis près de vingts ans par les partisans du « Grand Israël ». sa mise en chantier serait susceptible d’achever l’encadrement de la partie arabe de la Ville sainte par les implantations juives.

– 3 et 4 juillet 2014 : Vengeance sur deux jeunes Palestiniens.

Le corps brûlé de Mohamed Abou Hdeir, 16 ans résidant à Jérusalem, est retrouvé le 3 juillet. Les résultats de l’autopsie, révèlent que l’adolescent a été battu, forcé à boire de l’essence, puis brûlé vif par ses bourreaux. Trois suspects arrêtés sont passés aux aveux lors d’une reconstitution du crime.

Tarik Abou Khdeir, 15 ans, un cousin de l’adolescent brûlé vif, est tabassé en pleine rue, à coups de poings et de pieds dans le visage, par des officiers de police israéliens au visage masqué. Un communiqué de la Maison Blanche, se dit « préoccupée », Tarik Abou Khdeir étant citoyen américain.

– 8 juillet 2014 : Opération Protective Edge (Bordure Protectrice).

raids-israliens-sur-la-bande-de-gaza-300L’état d’Israël a lancé aujourd’hui une vaste campagne de bombardements punitifs sur Gaza, visant d’après lui des complexes défensifs du Hamas.

L’opération a été déclenchée officiellement en riposte aux dizaines de tirs de roquettes lundi soir contre le sud d’Israël. Ces tirs ont été revendiqués par les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas. Depuis lundi minuit, plus de 30 roquettes se sont abattues sur le sud d’Israël, selon l’armée. Elles n’ont pas fait de victime. Au total, plus de 320 projectiles ont été tirés de Gaza vers Israël depuis le début de ce cycle de violence il y a trois semaines.

Avec le rappel de 40 000 réserviste, le conflits pourrait s’étendre à une offensive terrestre.

palestiniens-en-colere-300Ces dizaines de frappes aériennes qui ont notamment visé des maisons de membres du Hamas, ont fait quatorze morts et au moins 80 blessés côté palestinien. En réaction, le Hamas a menacé de s’en prendre à « tous les Israéliens ». La Ligue arabe demande, elle, une réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations unies. La colère est à son comble du côté palestinien, et  plusieurs observateurs craignent le déclenchement d’une nouvelle Intifida.

Est-il encore temps de se poser des questions lorsque l’on voit l’urgence de la situation ? On peux évidemment imaginer que certains territoires vont être annexés pendant ce conflit, mais à quel prix et de quel droit ? L’alliance nouvellement créer entre l’OLP et le Hamas résistera-t-elle à ces événements ? Quelle sera la réaction des différents gouvernements de la régions au vue des conflits qui la rongent ?

En ce moi de Ramadan, tout semble présager le pire, soyons attentif et mobilisons nous pour stopper cette violence.

Salam,

Adam Mansour


Sources :

http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/un-palestinien-tue-par-une-frappe-israelienne-a-gaza-suivez-l-evolution-de-la-situation-en-direct_642179.html

http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/israel-palestine-un-mois-d-escalade-meurtriere_641295.html

http://www.humanite.fr/palestine-accord-historique-entre-lolp-et-le-hamas-522070

http://www.reporters.dz/palestine-accord-historique-entre-lolp-et-le-hamas/3177

http://www.liberation.fr/monde/2014/06/30/les-trois-israeliens-enleves-ont-ete-assassines-par-le-hamas_1054264

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/07/01/colere-et-incertitudes-en-israel-apres-la-decouverte-des-corps-des-jeunes-enleves_4448839_3218.html

(151)

A propos de l'auteur :

a écrit 11 articles sur ce site.


2 commentaires

  1. Depuis son lancement, lundi, l’opération « Bordure protectrice » contre Gaza a fait vingt-quatre morts, dont deux femmes et cinq enfants.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/07/09/tirs-de-roquettes-vers-tel-aviv-apres-une-nuit-de-raids-aeriens-sur-gaza_4453573_3218.html

  2. Bison dit :

    Aucune preuve de la culpabilité du Hamas n’a été apportée à ce jour pour l’enlèvement des 3 enfants.
    Qu’il soit le fait de ce dernier ou du Mossad, ce prétexte est utilisé pour répandre la terreur, assassiner des civils et intensifier la colonisation: du grand classique.

Laissez un commentaire

Why ask?