Synagogue de la Roquette : manipulation médiatique ou médias manipulés ?

Des membres de la LDJ lors de l'échauffourée (cliquez pour agrandir)

Des membres de la LDJ lors de l’échauffourée
(cliquez pour agrandir)

Les médias mentent-ils de leur plein gré, ou à l’insu de celui-ci ? L’affaire est grave, car le gouvernement, aussi bien Manuel Valls que François Hollande, a repris à son compte leurs allégations mensongères.

Suite à la désormais fameuse attaque de la synagogue de la roquette le 13 juillet les médias se sont empressé de crier à l’acte antisémite pourtant avec un peu de recul, la réalité est toute autres…

TF1 (pardon, Bouygues je veux dire) le soir même :

L’article rédigé le soir même sur le site de TF1 est plus explicite « Un certain nombre de manifestants pro-palestiniens ont toutefois tenté de se rendre vers des synagogues voisines, rue de la Roquette et rue des Tournelles, a indiqué une source policière. Des CRS sont intervenus pour les repousser et mettre fin à un « début d’échauffourée » avec des membres de la communauté juive devant la synagogue de la Roquette, ce qui a permis d’éviter toute intrusion dans les lieux de culte, a-t-on ajouté. Selon la police, deux membres de la communauté juive ont été légèrement blessés, ainsi que six membres des forces de l’ordre. »

Soutien de Manuel Valls relayé :

Manuel Valls a condamné dans un communiqué « avec la plus grande fermeté » les « violences » qui ont eu lieu « aux abords des synagogues ». « De tels actes qui visent des lieux de culte sont inadmissibles », a ajouté le Premier ministre, assurant que la France « ne tolérera jamais que l’on essaie par la violence des mots ou des actes d’importer sur son sol le conflit israélo-palestinien ». La maire de Paris Anne Hidalgo a aussi dénoncé ces tentatives d’intrusion. « Je suis profondément choqué et révolté, l’agressivité envers la communauté juive prend une tournure absolument inadmissible », a déclaré pour sa part le président du Consistoire central Joël Mergui, expliquant que cet incident avait troublé une prière « pour la situation en Israël et pour la paix ».

Le Parisien confirme.

Dès le lendemain le ton se durcit, les attaques se font très violentes de la part des médias communautaires sionistes. « Alerte info : attaque violente de deux synagogues à Paris – des Juifs retenus en otage » titre le site dreuz.info, « Breaking news : la synagogue rue de la roquette à Paris attaquée avec des cocktails molotovs. Les CRS sur place demandent des renforts » surenchérit civilwarineurope, « Paris : la synagogue de la Roquette attaquée par des anti-israéliens, plusieurs blessés » annonce quant à lui le mondejuif.info… Les grands médias leur emboîtent le pas.

Le CRIF demande l’interdiction des manifestations via un communiqué de presse :

crif-cp

Roger Cukiermann, président du CRIF, invité sur iTV se dit « angoissé » : « c’était un peu le Kristal Nacht (ndlr : nuit de cristal…) et on a échappé de peu à un véritable pogrom »

« De nombreux juifs sont en train de quitter la France parce qu’ils ont peur » a-t-il également allégué.

Il conclut sa démonstration par : « Je crois que le vivre ensemble est essentiel, mais il ne peut pas accepter, il ne peut pas vivre avec des dérives pareilles comme nous avons connu dimanche et il faut absolument qu’elles soient réprimées très sévèrement, sinon c’est vraiment l’unité de la Nation qui est en jeu. Parce que, en l’occurrence nous sommes des sentinelles de la République, et ceux qui nous agressent sont des gens qui veulent s’opposer à tous ceux qu’ils appellent des mécréants, c’est-à-dire qui ne partage pas leur conceptions religieuses »

L’entretien entre Haïm Korsia (nouveau grand rabbin de France) et Annette Lévy-Willard titré «Une haine des juifs qui s’habille des oripeaux de l’antisionisme » pour libération :

« Quand les forces de l’ordre sont arrivées, elles ont encerclé la synagogue, pour que les gens ne sortent pas, pour ne pas les livrer à une foule très dangereuse. La situation était très traumatisante, vraiment traumatisante pour ceux qui étaient à l’extérieur et à l’intérieur, pour les amis, pour la famille. Il est très traumatisant de devoir être enfermé pour ne pas être soumis à la vindicte d’une foule complètement hystérique et dangereuse. Un ancien, âgé de 90 ans, m’a confié, les larmes aux yeux, que cela lui rappelait la Nuit de cristal… »

Entre temps le masque tombe, une vidéo est postée sur le web. On y voit très clairement la LDJ provoquer les manifestants venus soutenir le peuple palestinien.

Des Tweets provenant de la LDJ envoyés avant la manifestation révèlent la préméditation des événements : l’altercation était prévue d’avance, le repli sur la synagogue un piège tendu, le tout avec le soutien des CRS. On voit clairement sur la photo qui illustre cet article que les membres de cette milice étaient équipés pour en découdre (gazeuses, bâtons, barres de fer, casques, tazer, …). Pourtant, aucune arrestation d’un membre de la LDJ, aucune condamnation dans les média de ce groupuscule connu pour sa violence.

Alors que quatre mois fermes sont prononcés à l’encontre d’un jeune de 23 ans pour rébellion aux forces de l’ordre après la manifestation.

Le climat devient de plus en plus tendu et les appels au calme sont à sens unique…

Les médias se retrouvent complices d’un mensonge soit par manque d’investigation, soit par soumission ou peut-être par intérêt personnel…

Notons que certains médias sont parfois plus réservés sur les événements du week-end dernier (voir par exemple Arrêt sur Image, ou plus rarement le Nouvel Obs), mais aucun ne condamne fermement les agissements de la LDJ qui est, je le rappelle, à l’initiative de cette affaire ! Heureusement, d’autres voix se font entendre : la tribune de Michèle Siboni, de l’association Union Juive pour la Paix, tente elle aussi de rétablir la vérité.

Nous demandons ici solennellement un erratum de la part des médias main-stream et une condamnation officielle de la LDJ de la part des autorités françaises.

Nous appelons bien entendu à la vigilance de chacun lors des prochains rassemblement : ne répondez pas aux provocations de la LDJ et défendez vos valeurs !

Salam,

Adam Mansour

 

(103)

A propos de l'auteur :

Né une première fois en 1987, Bac en poche et 6 ans de bureaux plus tard, une seconde naissance s’opère en moi en 2013. Une prise conscience sur le tard de mon égarement dans un monde moderne déshumanisé et tourné sur l’individualisme m'a permis d’entamer une remise en question drastique. Motivé par la curiosité et par le souci de trouver ma place dans ce grand labyrinthe, j’entame le changement de ma personne depuis lors. Avide d'apporter ma pierre à l'édifice, j'ai rejoint le Cercle fin 2013. La véritable richesse est immatérielle.

a écrit 11 articles sur ce site.


8 commentaires

  1. C’est peut-être un signe que malgré la propagande médiatique illustrées par la valse des portes paroles d’Israël (Habib Meyer, Roger Cuckiermann, Arno Klarsfeld, Haïm Korsia…), le mensonge de passe pas, ou passe mal.

    Toujours est-il que le CRIF se sent obligé de revenir à la charge pour crier à l’antisémitisme, avec cet article paru le 16 juillet :
    http://www.crif.org/fr/communiquedepresse/une-description-inexacte-et-dangereuse-des-attaques-des-synagogues-par-certains-m%C3%A9dias/51698

  2. Nouvelle vidéo accablante démontrant la connivence LDJ / Police !!

    https://www.youtube.com/watch?v=m5fQxarR2lk

  3. M. Jean-Jacques Candelier interroge M. le ministre de l’intérieur sur la dissolution administrative d’une association.

    Soutenez la demande de dissolution de la Ligue de Défense Juive en signant cette pétition :

    http://dissolutiondelaldj.wesign.it/fr

Laissez un commentaire

Why ask?