Ukraine, le grand assaut: Kiev en difficulté

saur-monument artDans l’ensemble, il est de plus en plus clair que l’offensive largement médiatisée de la région de Donetsk ne donne aucun résultat positif pour Kiev. Les forces armées ukrainiennes sont à bout de souffle  et n’ont plus les moyens pour une telle attaque. En outre, les forces de la junte au pouvoir sont confrontées à plusieurs catastrophes simultanées au plan local, catastrophes qui se répercutent au niveau tactique – opérationnel puis au plan stratégique et affectent les opérations dans leur globalité.

 

République Populaire de Donetsk

La Saur-Mogila

Saur Mogila, est une hauteur stratégique situé à environ 5 km de la frontière Ukraine/Russie.Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a été le théâtre d’intenses combats. Elle est depuis le 9 août tenue par l’armée ukrainienne.

15 1

Le 6 août, l’assaut mené par le gouvernement ukrainien sur la Saur Mogila a réussi à déloger les forces indépendantistes et a permi à l’armée ukrainienne de pénétrer en profondeur dans le  territoire séparatistes.

La contre-offensive de la République Populaire de Donetsk (RPD) commencée le 11 Août 2014 a abouti à la prise de contrôle de Stepanovka (13 sur la carte) le 12 Août 2014 et puis de Marinovka (14) dans la matinée du 13 Août 2014.

Le checkpoint situé sur la frontière avec la Russie à Marinovka a été repris dans l’après-midi du 13 Août 2014. Ainsi, un nouvel encerclement ou « Chaudron »  a  été formé au sud. Résultats: trois groupes de blindés des Forces armées ukrainiennes ont fini par être encerclés.

Les troupes de la junte ont alors lancé une attaque désespérée sur Stepanovka entre le 13 et le 14 Août pour briser l’encerclement. Ces violents combats à la périphérie et même a l’intérieur du village ont aboutit a la déroute complète des forces gouvernementales Ukrainienes.

Jusqu’à présent, la prise claironnée par la junte de la Saur-Mogila n’a offert en réalité aucun avantage à l’armée ukrainienne. Il est possible que la capture de cette position largement médiatisée n’ait été qu’un objectif symbolique pour l’armée ukrainienne comme l’a été la prise du mont Elbrus en 1942 par l’Allemagne nazie.

 Krasniy Luch et ses alentours (Красний Луч)

Krasniy Luch (Красний Луч) se trouve à 40 Km au nord de la frontière russe. C’est un important carrefour routier entre les régions de Donetsk, Lougansk et la Russie. Elle est indiquée par un 4 sur la carte.

15 2

Dans cette zone, la situation est entièrement contrôlée par la milice républicaine. Bien que les forces ennemies n’aient pas encore perdu toute leur capacité de combat, elles ont été dispersées et sont maintenant sur ​​la défensive. Compte tenu de l’importance de l’intersection Donetsk/Lougansk/Russie et de sa proximité de la zone de combat, l’élimination de ce groupe ennemi est devenu une priorité.

Le contrôle de Miusinsk (Минусинськ, village situé dans la banlieue sud de Krasnyi Luch) a été entièrement restauré et Krasniy Luch est fermement tenu par la milice.

Front sud: Ilovaisk

 L’importance de cette ville tient du fait qu’elle est un avant-poste idéal pour attaquer les bases de réserve de l’armée ukrainienne basées à Amvrosievka ( à 25 km au sud de la zone de conflit). D’autre part, Cette position interdit tout encerclement de la ville de Donetsk (донецк) par l’armée Ukrainienne.

15 3

Au cours des derniers jours, de violents combats se sont déroulés aux alentours  de Ilovaisk (іловайськ).

Les position défensives de la RPD n’ont pas été débordées mais les forces ennemies qui l’attaquaient ont subi de lourdes pertes. L’ennemi a été repoussé partout dans la région et n’a plus montré aucun signe d’activité à partir du 15 août. Il semble que l’armée ukrainienne ait épuisé toutes ses réserves à cet endroit du front et ce qui reste de disponible va très probablement être redéployé pour tenter d’évacuer les forces encerclées dans le « chaudron sud ». Ce scénario va donner l’initiative à l’armée républicaine qui aura l’occasion attaquer les forces ukrainiennes, y compris en territoire ukrainien.

Front ouest: Donetsk (донецк)

15 4

Globalement on constate une accalmie à cet endroit du front. Mis à part la destruction absurde d’un bus transportant des militants de Pravy Sector, il n’y a pas eu de mouvements.

Front nord: périphérie de Gorlovka (Горлівка)

15 5

De violents combats se sont déroulés dans cette région chaque jour. D’abord, les forces de Kiev ont lancé un assaut sur Nizhnyaya Krynka (7 sur la carte), qui sont des lieux de regroupement de l’armée libre. L’armée Ukrainienne a réalisé une avancée significative à cet endroit. Simultanément, elle a lancé un second assaut sur Debaltsevo et Uglegorska situés a l’est de Gorlovka cette fois, conduisant à la perte de territoires tenus par la milice (encadré de droite). Cette partie des opérations visait à l’encerclement et à la dissolution du groupe armé en position à  Gorlovka. En raison du manque de troupes en nombre suffisant l’opération s’est enlisée sans atteindre ses objectifs.

En réaction, hier, l’armée de Donetsk a commencé sa contre-offensive et Yasinovataya (5 km à l’est de Donetsk) est à nouveau contrôlé par la RPD. Une offensive est prévue pour reprendre Panteleimonovka  (une petite ville située juste au sud de Gorlovka, dans encadré de droite) et couper le groupe d’assaut ennemi du reste de l’armée Ukrainienne.

Le bataillon « Mozgovoi » a aussi lancé une offensive à l’arrière de Debaltsevo (encadré de gauche). Depuis ce matin, les combats ont eu lieu dans la périphérie de la ville. La junte risque de perdre Debaltsevo et de voir la création d’un autre chaudron. Dernièrement, les conditions de combat ont  radicalement changé. La junte n’avance plus, mais fait de son mieux pour ne pas se retrouver encerclée .Dans la zone de Gorlovka l’ennemi a perdu des dizaines de véhicules blindés, ce qui a grandement amoindri ses capacités de frappe.

République Populaire de Lugansk

Sud de Lougansk (Луганськ)

 15 6

Le convoi humanitaire russe réveille les hostilités qui hibernaient à et endroit. Dans le but de nuire au convoi, la direction de la junte a organisé une attaque sur Novosvetlovka et Khryashchevatoye. Le but ici était de couper la route qu’il restait à parcourir jusque à la garnison basée à Lougansk (Луганськ). Le succès initial (causé par la soudaineté de l’assaut) s’est transformé en déroute complète. Depuis ce matin, les unités du bataillon Aidar ont été écrasées à Khryashchevatoye (la junte a admis 22 morts et 36 blessés).

Dans le domaine de Novosvetlovka, les unités de l’armée ukrainienne (totalisant une compagnie de chars et une compagnie d’infanterie motorisée) ont subi des pertes importantes (plus de la moitié des tanks détruits). À l’heure actuelle, la milice s’attelle à la suppression de l’artillerie et à l’élimination des groupes ennemis retranchés. Dans un jour ou deux, tout sera fini.

Conclusions

Quelle attitude adopter face aux démissions de Strelkov et de Bolotov? En fait c’est après ces démissions que l’état-major de la Milice a été créé, de sorte qu’elle puisse désormais être considérée comme une armée régulière.

Le commandement central était la seule chose que la Milice n’avait pas pour fonctionner en tant qu’armée. Le résultat de cette coordination est déjà apparent. De plus, en donnant formellement au gouvernement des Républiques populaires (de Donetsk et Lugansk) une apparence purement ukrainienne, cette transformation a fourni a l’armée du Sud-Est la capacité de commencer à résoudre des tâches hors des frontières des républiques. Des taches non seulement militaires, mais aussi politiques.

La centralisation du commandement militaire permettra également de chasser ce qui reste des Makhnovistes (mouvement anarchiste ukrainien), qui ont discrédité le mouvement républicain. Donc ce tournant radical dans la guerre n’est plus simplement « en approche » mais bel et bien réel et concret.

Concernant l’armée ukrainienne, ce n’est plus les noms des unités régulières des forces armées ukrainiennes que nous voyons dans les briefings, mais celles des bataillons militarisées: armées privées au service des oligarques. Ceci est une conséquence directe des pertes qui ont été subies par les troupes de la junte au cours des dernières semaines. Le resultat est l’arrivée en masse sur le front d’unités de réserve peut entraînées. Cette transformation forcée a immédiatement aggravé les pertes des groupes d’assaut ukrainiens. En d’autres termes, les unités les plus expérimentées et entraînées de la junte ont soit déjà été exterminées (la 72°, la 79°, la 51°, et une partie de la 24° Brigade), soit sont actuellement bloquées dans des chaudrons (la 80°, la 95°, la 30°, et une partie de la 24° Brigade).

Les bataillons militarisés qui tiennent le front ne peuvent pas être comparés à l’armée régulière, malgré tout leur zèle patriotique. En d’autres termes, sur le front, on observe une homogénéisation des forces non seulement quantitativement (en particulier dans le matériel militaire), mais aussi qualitativement (en fait, l’armée libre a déjà l’avantage sur ce point).

Source: The Vineyard of the Saker

Traduit en anglais par Gleb Bazov

Traduit en français par Théo Canova

(309)

A propos de l'auteur :

a écrit 15 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?