Gaza : israéliens et palestiniens signent un cessez-le-feu

Après plus de 50 jours de combat asymétrique, un cessez-le-feu illimité dans le temps vient d’être annoncé conjointement par les responsables palestiniens et israéliens ce mardi 27 août en Égypte, au Caire.Victoire300

C’est au prix plus de 2 140 âmes humaines et 11 000 blessés que le peuple palestiniens a obtenu gain de cause et l’engagement d’Israël de rouvrir les frontières afin de donner accès aux gazaouis à l’aide humanitaire.  Le blocus de Gaza, qui concerne 1,8 millions d’hommes, de femmes et d’enfant, va enfin pouvoir être levé après sept années.

Les marins verront leurs droits de pêche étendus à six miles marins au lieu de trois. Cet accord était la revendication première du Hamas pour accepter un cessez-le-feu depuis le début du conflit. Cependant, il reste de nombreux désaccord, et les négociations se poursuivent.

Pour la première fois Israël a dû céder aux exigences palestiniennes afin de sortir de l’impasse dans laquelle elle avait mis les pieds. Jamais auparavant Israël n’a semblé aussi isolé sur le plan international, malgré le soutient pratiquement inconditionnel de nos élites. Tsahal a de son côté enregistré de lourdes pertes humaines avec 24 soldats tués durent l’offensive.

Malheureusement le bilan reste dramatique. Les dégâts matériels sont une chose, mais le traumatisme psychologique subi dans les deux camps est inestimable. À l’heure où j’écris ces lignes, c’est bien entendu la joie pour les palestiniens qui emplit mon cœur, pourtant l’avenir dans cette partie du globe reste plus qu’incertain, et la paix paraît illusoire. Ce moment de calme devra être l’occasion de réfléchir à une véritable solution permanente pour ces deux peuples.

Le conflit s’étant importé en France à l’aide des médias mainstream, des politiciens et des instances communautaires, c’est à nous citoyens de ne jamais oublier qui sont les diviseurs et qui sont les rassembleurs.

Restons vigilants.

Salam,

Adam Mansour

(111)

A propos de l'auteur :

a écrit 11 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?