Fact Check : décryptage du passage de BHL à « On n’est pas couché »

caron-bhl-300Bernard-Henri Lévy était l’invité le 6 septembre dernier du talk-show de Laurent Ruquier « On est pas couché ». Étant invité quand il veut où il veut, il présentait cette fois son dernier livre intitulé « Hotel Europe », certainement un titre trouvé en concertation avec Jacques Attali. Livre qui est aussi décliné en pièce de théâtre (jouée par Jacques Webber) et peut-être bientôt adaptée en téléfilm, ou dessin animé pour les enfants pourquoi pas, étant donné qu’il s’agit d’une bonne grosse propagande européiste comme les médias adorent nous les servir.

La vidéo qui suit, réalisée par « Décryptage », revient sur certaines déclarations de BHL lors de l’émission et qui n’ont évidemment pas été sérieusement contredites par Léa Salamé. Quant à Aymeric Caron, qui passe quasiment en ce moment pour un héros suite à ce débat et aux menaces (totalement injustifiables) du psychopathe Ulcan à son encontre, il est loin d’être le plus grand ou le plus courageux des contradicteurs. Rappelons qu’il a simplement pointé du doigt l’indignation sélective de BHL, et (Ô mon dieu) il a osé émettre une critique sur l’État d‘Israël et la politique de Netanyahu, ce qui me semble être la moindre des choses.

La vidéo de 34 minutes démonte donc, documents à l’appui, les mensonges ainsi que le double langage de notre quasi Ministre des affaires étrangères, peu-importe le parti au pouvoir.

Erratum de l’auteur de la vidéo : l’opération militaire dont il est question dans cette vidéo n’était pas « bordure protectrice » comme indiqué, mais « plomb durci ».

Nicolas McLéod et Nico Las

(335)

A propos de l'auteur :

a écrit 18 articles sur ce site.


5 commentaires

  1. PETIT dit :

    Dommage…La quenelle n’est pas un salut nazi. A transmettre à « Décryptage », merci.

    • TDH ("Décryptage") dit :

      Bonjour,

      L’expression « quenelle inversée » est une allusion au « second degré » de l’expression (vide de sens) du « salut nazi inversé ». C’est un contre-pieds, emprunté à l’univers rhétorique de l’humoriste lui-même.

      TDH

    • DidierF dit :

      Le terme de « salut nazi inversé » pour désigner la quenelle a été inventé par un type à l’écharpe rouge. Il se posait en expert du nazisme. La répétition de l’expression pour désigner la quenelle en a fait une vérité. Le phénomène de création de la vérité par la répétition est décrit dans le livre d’Huxley « Brave New World ». Retourner le terme de quenelle au salut nazi me semble être rendre la politesse à l’expert es nazisme qui a intenté ce procès à la quenelle.

      • Le premier à avoir utilisé cette expression (« Salut Nazi Inversé ») à propos de la Quenelle, c’est Alain Jakubowicz (président de la LICRA), en septembre 2013, dans une lettre à Le Drian, alors Ministre de la Défense. C’est donc lui qui a commencé à rependre cette calomnie.

  2. Pax dit :

    Je découvre les « débunkages » et « fact check », je trouve cela nécessaire pour rétablir un semblant de vérité dans l’océan de mensonge, largement favorisé multi-média et à longueur d’antenne par ce fasciste BHL.
    Décidément, il devient plus que curieux de voir ce va-t-en guerre altantiste tous azimuts avoir le droit à autant de temps de parole, et toujours face à des contradicteurs plus ou moins acquis à sa cause. Que son nom soit honni !

    Merci pour ce travail salutaire.

Laissez un commentaire

Why ask?