Double Exil : ils mettent en musique les poèmes de Mahmoud Darwich

erick-auguste-300Toujours en vadrouille, les journalistes du Cercle des Volontaires sont allés à la découverte du collectif Double Exil qui s’est produit au bar « La Barricade » dans le quartier parisien de Belleville les vendredi 19 et samedi 20 septembre. Arrivés vers 19 heures nous n’avions d’autre choix que d’occuper le temps qui nous séparait du début du spectacle par un apéro bon enfant, quelques demis aidant à ouvrir nos chakras pour saisir la pleine profondeur de la performance à laquelle nous allions assister…

Et nous n’avons pas été déçu ! Le groupe met en musique des poèmes de Mahmoud Darwich ; ceux qui connaissent cet artiste palestinien savent la beauté de ses textes, en revanche ils ignorent à quel point ils peuvent être sublimés par la voix d’Erick Auguste et la musique de ses acolytes dans une prestation à couper le souffle !

Lap steel guitare, basse et saxo soprano accompagnent les cordes vocales de celui qui parvient à incarner véritablement les paroles du poète. Bref, on en a pris plein les esgourdes pour « pas un rond » (participation au chapeau), et on recommande fortement !

On en a profité pour tendre le micro à Erick, afin que cet ancien comédien nous explique comment il est passé des classiques de Molière à des performances plus engagées. Pas d’autres dates prévues dans l’immédiat, elles seront annoncées en temps et en heure, nous ne manquerons pas de les relayer sur ce site dans notre rubrique ‘agenda’.

Propos recueillis par Baptiste Mannaia et Jérôme

(458)

A propos de l'auteur :

a écrit 54 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?