Révolution monétaire : débat entre Etienne Chouard, Stéphane Laborde et Jean-Baptiste Bersac

En juin dernier, le 4ème Singe et le Cercle des Volontaires se sont réunis autour d’Etienne Chouard, Stéphane Laborde et Jean-Baptiste Bersac pour une discussion sous forme de table ronde sur la monnaie et l’économie.Chouard-Laborde-Bersac-300

En cette période trouble où le modèle économique du capitalisme arrive en bout de course et n’est plus pertinent pour répondre aux attentes de demain, il est temps de proposer une alternative.

Redéfinir le modèle de la monnaie, s’en détacher et mieux, comprendre notre dépendance à celle-ci est aujourd’hui d’autant plus simple qu’internet et l’arrivé des monnaies virtuelle (type Bitcoin) est une réalité.

Cette table ronde animée par Romain du 4ème Singe, réunit et donne la parole libre à trois intervenants aux réflexions de grande qualité sur le sujet :

Etienne Chouard : Professeur d’économie et de droit dans un lycée à Marseille, blogueur et conférencier, il propose aux citoyens de reprendre le contrôle politique de leur destinée commune via une constituante d’initiative populaire. Il a également travaillé sur la question de la création monétaire.

Jean-Baptiste Bersac : Étudiant à l’Ecole aux Hautes Etudes en Science Sociale, spécialiste de la théorie monétaire du Néo-Chartalisme. Auteur du livre « Devises, l’irrésistible émergence de la monnaie ».

Stéphane Laborde : Pluridisciplinaire, il a été prof de math, ingénieur passionné de science, d’échec et informatique (plus d’info).

Adam Mansour

(615)

A propos de l'auteur :

a écrit 11 articles sur ce site.


12 commentaires

  1. Beno dit :

    Franchement, je ne sais pas qui aura le courage de se taper 2h45 en entier (ce que ne dira pas le compteur youtube) pour ne retenir que :

    • la masse monétaire en €uro n’est pas suffisante pour tout les européens.
    • la masse monétaire mondiale devrait (selon l’idéal égalitaire proposé durant ce débat) fluctuer en fonction du nombre d’habitants sur la planète.

    2h45 pour en arriver là… hé bin, chapeau les cerveaux!

    Parlons de l’idée que nous devrions tous (toujours selon l’idéal égalitaire proposé durant ce débat) produire notre propre monnaie …

    Qui va contrôler la photocopieuse de chacun?

    MDR! Avant de parler de cela, il faudrait déjà que les gens comprennent que leur argent ne leur appartient pas tant qu’il reste sur leur(s) compte(s)/placement(s) en banque et je ne parle que de la représentation de l’argent sous forme de billets – billets qui n’ont de valeur au yeux de l’acheteur que parce qu’il a confiance en eux au moment de l’achat ou de l’acquisition, sinon ils ne sont que de vulgaires bouts de papier.

    Que l’argent soit sur le compte de votre patron, de votre client, de votre notaire ou sur le votre, il ne fait que de passer de compte à compte (sous forme de virement, chèque ou carte bancaire), c’est à dire qu’il reste DANS le circuit bancaire.

    A partir du moment où vous voulez sortir VOTRE argent du distributeur ou au guichet, son montant est automatiquement plafonné.
    Vous ne pouvez pas disposer de votre argent – liquide ou non – comme vous l’entendez. Comble de l’escroquerie, la banque vous fait payer:
    • des frais de tenue de compte,
    • une carte bancaire dont le coût sera relatif au montant que vous pouvez retirer et dans des conditions définies par la banque (et non vous).
    • des frais divers d’ouverture de compte, de dossier, etc…

    Tout ça, alors que la banque se fait de l’argent en jouant le votre à la bourse…

    Quand votre salaire arrive sur votre compte, ce n’est pas vous qui détenez cet argent. Cet argent n’est jamais sorti du système bancaire, il n’a fait que de passer d’un compte à un autre.
    C’est comme ça que pensent les élites financières, elles pensent que la masse monétaire n’appartient à personne d’autre qu’elles (même si cet argent est déposé sur des milliards de comptes bancaires nominatifs).

    La seule chose à faire pour faire tomber ce système bancaire de dupes est que tout le monde sorte son argent de son/ses compte/s.

    Vous êtes prêts à proposer cela MM. CHOUARD, LABORDE et BERSAC?
    C’est pas la peine de parler de « logiciel libre » sinon.
    C’est pas la peine de parler de révolution monétaire pendant 2h45…

    Il en est où le célèbre footballeur grande gueule qu’est M. CANTONA?
    Lui aussi parlait de « révolution »… heureusement ça ne lui a pas pris 2h45min:
    http://www.youtube.com/watch?v=uV03WtodrBw

    Alors de qui se moque-t-on MM. CHOUARD, LABORDE et BERSAC?

    Mais c’est tellement plus simple de payer par carte bleu… la révolution, en attendant, on va juste en parler… pendant 2h45min… en se masturbant les neurones devant des internautes qui aiment en faire autant à défaut de réagir concrètement.

  2. Merci au cercle des volontaires et au 4ème singe pour la réalisation de cette vidéo.

    Une remarque juste :on dit « jeu d’échecs », jamais « échec » sans « s » tout seul pour qualifier le jeu, et on ne dit, dans le cadre du jeu, « échec » sans « s » que dans le seul cas de l’échec au Roi, ou échec et Mat.

    Donc « passionné du jeu d’échecs » serait correct 🙂

    Amitiés,

    Stéphane

    • Eddy Evanghelos Yannakis dit :

      Bonjour Stéphane, merci d’avoir donné de votre personne pour expliquer votre théorie.
      Que pensez vous du mécénat global ? Du regreté Francis Muguet lié à Richard Stalman qui se rapproche en un point de la TRM.
      Qui fait de l’individu un éméteur de la rémunération des artistes et non une pseudo redevance centralisé ou répartition arbitraire.

      Bonne contituations à vous 🙂

      Eddy

  3. Beno dit :

    C’est pas gentil de censurer les commentaires qui ne vous plaisent pas.
    Surtout quand on se casse le cul pour écrire autre chose que 3 lignes.

    Faire dans le « chouardisme » primaire ça fait avancer le schmilblick?

    On joue les fines bouches avec un score comme ça:
    http://www.alexa.com/siteinfo/http%3A%2F%2Fwww.cercledesvolontaires.fr

    C’est quand vous voulez.

    Beno dit :
    Votre commentaire est en attente de modération
    26 septembre 2014 à 21 h 09 min

    Franchement, je ne sais pas qui aura le courage de se taper 2h45 en entier (ce que ne dira pas le compteur youtube) pour ne retenir que :
    • la masse monétaire en €uro n’est pas suffisante pour tout les européens.
    • la masse monétaire mondiale devrait (selon l’idéal égalitaire proposé durant ce débat) fluctuer en fonction du nombre d’habitants sur la planète.

    2h45 pour en arriver là… hé bin, chapeau les cerveaux!

    Parlons de l’idée que nous devrions tous (toujours selon l’idéal égalitaire proposé durant ce débat) produire notre propre monnaie …

    Qui va contrôler la photocopieuse de chacun?

    MDR! Avant de parler de cela, il faudrait déjà que les gens comprennent que leur argent ne leur appartient pas tant qu’il reste sur leur(s) compte(s)/placement(s) en banque et je ne parle que de la représentation de l’argent sous forme de billets – billets qui n’ont de valeur au yeux de l’acheteur que parce qu’il a confiance en eux au moment de l’achat ou de l’acquisition, sinon ils ne sont que de vulgaires bouts de papier.

    Que l’argent soit sur le compte de votre patron, de votre client, de votre notaire ou sur le votre, il ne fait que de passer de compte à compte (sous forme de virement, chèque ou carte bancaire), c’est à dire qu’il reste DANS le circuit bancaire.

    A partir du moment où vous voulez sortir VOTRE argent du distributeur ou au guichet, son montant est automatiquement plafonné.

    Vous ne pouvez pas disposer de votre argent – liquide ou non – comme vous l’entendez. Comble de l’escroquerie, la banque vous fait payer:
    • des frais de tenue de compte,
    • une carte bancaire dont le coût sera relatif au montant que vous pouvez retirer et dans des
    conditions définies par la banque (et non vous).
    • des frais divers d’ouverture de compte, de dossier, etc…

    Tout ça, alors que la banque se fait de l’argent en jouant le votre à la bourse…

    Quand votre salaire arrive sur votre compte, ce n’est pas vous qui détenez cet argent. Cet argent n’est jamais sorti du système bancaire, il n’a fait que de passer d’un compte à un autre.
    C’est comme ça que pensent les élites financières, elles pensent que la masse monétaire n’appartient à personne d’autre qu’elles (même si cet argent est déposé sur des milliards de comptes bancaires nominatifs).

    La seule chose à faire pour faire tomber ce système bancaire de dupes est que tout le monde sorte son argent de son/ses compte/s.

    Vous êtes prêts à proposer cela MM. CHOUARD, LABORDE et BERSAC?
    C’est pas la peine de parler de « logiciel libre » sinon.
    C’est pas la peine de parler de révolution monétaire pendant 2h45…

    Il en est où le célèbre footballeur grande gueule qu’est M. CANTONA?
    Lui aussi parlait de « révolution »… heureusement ça ne lui a pas pris 2h45min:
    http://www.youtube.com/watch?v=uV03WtodrBw

    Alors de qui se moque-t-on MM. CHOUARD, LABORDE et BERSAC?

    Mais c’est tellement plus simple de payer par carte bleu… la révolution, en attendant, on va juste en parler… pendant 2h45min… en se masturbant les neurones devant des internautes qui aiment en faire autant à défaut de réagir concrètement.

    Beno dit :
    Votre commentaire est en attente de modération
    26 septembre 2014 à 21 h 15 min
    Avec les milliards de commandes qui circulent chaque jour dans le monde, ça va être
    difficile de se passer de SWIFT!

    • Alexia, c’est comme l’Audimat à la télé… C’est pas vraiment notre boussole… M’enfin bon

    • Et il n’y a pas plus de censure que de beurre ne broche, donc ne paniquez pas ! J’étais parti une semaine à l’étranger, votre commentaire était en attente de modération.

      Tant qu’un commentaire ne contient pas d’insulte, d’appel à la haine ou à la violence, nous n’avons aucune raison de le censurer.

      • Beno dit :

        Je suis franchement désolé pour mon vilain mot et je n’aime pas m’exhiber de la sorte en faisant des scandales à tout bout de champ.

        J’ai bien remarqué que vous étiez parti en Iran (j’espère que vous avez passé un bon séjour) et vous remarquerez la date de mon 1er commentaire du 26 septembre.
        Le 2e étant du 1er octobre.

        Entre cette période j’ai cependant remarqué que les commentaires de Stéphane Laborde et de Eddy Evanghelos Yannakis avaient été validés puisque je pouvais les lire et pas le mien qui est antérieur.

        J’en ai donc conclu, qu’à défaut que vous soyez rentré – quelqu’un d’autre pouvait se charger de la modération du site – qu’effectivement je m’étais fait censurer.

        Me voilà rassuré mais quand même très surpris par la « technologie » qui gère ce site pendant votre absence.

        Ceci dit, j’ai hâte de voir et/ou de lire ce que vous nous ramenez dans vos bagages d’Iran.

        A bientôt, merci et encore désolé.

  4. theo dit :

    Bonjour,

    je n’entend jamais parler du vrai problème… je n’entend que rarement le mot « usure » ce prononcer. Le vrai mal de notre société est la pratique de l’usure. c’est grâce à l’usure que la corruption ce fait. Sans l’usure la monnaie actuelle s’effondre. il faut donc une autre monnaie sans usure, sans aucune valeur et tout reprendra sa place. Nous avons perdu le sens du partage à cause de l’usure qui a démarré avec l’esclavagisme. la suppression de l’usure nous obligera a créer une nouvelle monnaie et entrer dans un nouveau monde du partage et cela rétablira la démocratie automatiquement.

Laissez un commentaire

Why ask?