Une Assemblée Constituante élue ou tirée au sort pour une VIe République

jean-luc-melenchon-300Le député européen Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche) sort ce lundi un nouveau livre intitulé « L’Ère du peuple » (Fayard). Dans ce livre, il appelle notamment à la convocation d’une assemblée constituante pour fonder une VIe République et « réorganiser notre démocratie ». Dans une interview accordée au JDD [1], il explique :

« le peuple doit être le maître dans son pays. Il doit arracher le pouvoir que l’oligarchie financière, la Commission européenne et le monarque présidentiel ont progressivement confisqué. Il y a urgence car ce système nous conduit à une catastrophe écologique et sociale et à la guerre généralisée sans que les citoyens ne puissent jamais dire leur mot. Convoquer une Assemblée constituante pour fonder une VIe République [2], c’est le moyen de réorganiser pacifiquement notre démocratie. C’est le moment de fixer les droits écologiques, sociaux et démocratiques dont nous avons besoin à notre époque. »

Un appel que les militants du Parti de Gauche ont entendu mais qui dépasse, largement semble-t-il, la seule base militante du PG. Une pétition visant à rassembler 100.000 signatures pour asseoir la crédibilité de l’initiative dépasse déjà, au moment d’écrire ces lignes, les 45.000 signatures. Une cinquantaine de personnalités ont également signé pour une VIe République [3], comme l’humoriste Christophe Alévêque, l’historienne Florence Gauthier, le comédien Yvan Le Bolloch, le célèbre Daniel Mermet de la défunte émission radio Là-bas si j’y suis, le chroniqueur Didier Porte ou encore la comédienne, metteur en scène et journaliste Judith Bernard, que le grand public connaît pour ses chroniques au côté de Daniel Schneidermann dans Arrêt sur images.

Cette dernière a d’ailleurs recueilli, suite à son appel [4], un écho assez retentissant auprès d’une frange importante des signataires non affiliés à un parti politique et même assez méfiants à leur égard : les « Gentils Virus (démocratiques) », mouvement informel sans autre objet qu’initier une vraie démocratie en France et dans d’autres pays Européens et organiser, pour ce faire, des « ateliers constituants » destinés à nous former nous-mêmes, entre simples citoyens, à rédiger un texte constitutionnel – une façon de faire de l’éducation populaire originale et innovante imaginée par le blogueur Étienne Chouard.

logo gentils virus

Remarqué, cet appel de Judith Bernard ralliant les thèses de Étienne Chouard et appelant non pas à élire mais à tirer au sort les constituants, a été salué et reconnu par Jean-Luc Mélenchon sur sa page Facebook, où il écrit :

« Tant que l’objectif des cent mille signatures n’est pas atteint, on voit mal comment aller plus loin sur le plan de l’organisation que de chercher à développer le nombre des signatures. Mais il était utile de se donner des principes pour commencer. Ainsi a-t-il été rappelé que nous n’aurions pas pour objectif de réduire ou d’uniformiser la diversité des points de vue et des propositions entre nous. Un thème ainsi a été évoqué, celui du tirage au sort dans les processus démocratiques. Les avis sont clairement partagés. Pour autant une chose est sûre : rien n’est possible dans le cadre actuel des institutions. C’est pourquoi la contribution de Judith Bernard sur la page internet à propos du tirage au sort a connu un vif succès et motivé de nombreuses signatures nouvelles. »

Et en effet, comme le disent Jean-Luc Mélenchon et Judith Bernard, les avis sont clairement partagés et le débat entre partisans du tirage au sort et défenseurs de l’élection fait rage sur le net et à travers les médias alternatifs. Judith Bernard écrit à ce propos « on retrouve un débat à haute teneur politique, animant les fils de discussion des blogs ou de Facebook, d’une spectaculaire intensité… Comme en 2005. Année décisive, où la société s’était emparée du débat sur le Traité Constitutionnel Européen, où de « simples citoyens » s’étaient procuré le texte du projet de TCE, l’avaient lu et étudié, avaient consulté les juristes, les économistes et qui bon leur semblait, là où on pouvait les interpeller – sur la Toile – et en avaient conclu qu’il fallait refuser le TCE. » [5] dans un billet rédigé en réponse à celui de Clément Sénéchal, militant du PG fustigeant, comble de l’inversion partisane, « l’arbitraire du tirage au sort » [6] (sic). Les arguments avancés par l’ambitieux Clément Sénéchal dans sa diatribe ont par ailleurs été littéralement disséqués et passés au crible de la critique par un grand nombre de Gentils Virus ou de défenseurs de l’élection, en ce compris Étienne Chouard sur son blog [7].

vite-la-6eme-republique

Photo litigieuse

Une fronde que Clément Sénéchal semble d’ailleurs avoir quelques difficultés à supporter émotionnellement et qui le conduit à déployer des manœuvres d’influence pour le moins douteuses pour nuire à ses critiques, en prenant pour cible l’article de Judith Bernard. Ainsi a-t-il été demandé à Judith Bernard de retirer la photo illustrant le billet de la journaliste sur le site lesinenarrables.net sous prétexte que son auteur conteste aux Inénarrables le droit de l’utiliser, le photographe ayant pris le cliché parlant de porter plainte. Comme le dit un internaute « Mais est-ce que l’auteur a payé des droits à ceux qui ont dessiné la banderole sur sa photo ? » … On peut comprendre son énervement dès lors que son mentor, Jean-Luc Mélenchon, semble lui-même abonder en ce sens, puisqu’il explique dans les colonnes du JDD :

« Ce n’est pas à un comité d’experts mais au peuple lui-même de rédiger cette nouvelle Constitution. Je recommande donc de convoquer une Assemblée constituante dont les députés seraient élus ou tirés au sort. Je propose que les constituants ne soient pas issus d’une Assemblée actuelle et qu’après avoir écrit la Constitution, ils ne soient pas éligibles ensuite comme députés. »

Jean-Luc Mélenchon considère par ailleurs que la gauche n’existe plus : « L’UMP et le PS sont convertis au libéralisme pur jus. Ils font la même politique. Mais le pays la rejette profondément. Il élimine donc à chaque élection ceux qui font cette politique parce qu’elle aggrave sans cesse les problèmes concrets de la vie des gens. Dès lors, tout le champ politique traditionnel vole en éclats. » Ne resteraient donc en lice, selon lui, que le FN et le PG et « Entre les deux, seulement des politiciens soumis au modèle Merkel qui aimeraient que tout s’arrange tout seul. »

Reste un biais considérable à cette initiative : le fait même que celle-ci, bien que non directement pilotée par le PG, soit une initiative lancée par Jean-Luc Mélenchon lui-même. Comment dès lors faire véritablement société considérant qu’il y a fort à parier que des électeurs traditionnellement étiquetés « de droite » (même si nous considérons comme Jean-Luc Mélenchon que ces étiquettes n’ont plus aucun sens) éprouvent des réticences sérieuses à rejoindre un mouvement initié par un tribun politique étiqueté depuis toujours « à gauche » ? La crainte d’une instrumentalisation politique est évidemment grande et suscite de nombreuses interrogations et réactions de méfiance, que par ailleurs Jean-Luc Mélenchon n’ignore pas. « C’est toute ma difficulté », dit-il. « Il faut bien que quelqu’un avec une notoriété suffisante lance ce mouvement. Je fais la locomotive avec 50 personnalités. J’aspire à ce que nous atteignons les 100.000 signatures. Après quoi ce mouvement s’auto-organisera. »

Voilà bien le plus gros handicap et le plus grand défaut de cette initiative : le fait qu’elle émane d’un cacique des partis politiques, étiqueté aujourd’hui à « l’extrême gauche ». C’est toute l’ironie de la chose : l’initiative en elle-même est méritoire et salutaire, elle porte en elle de grands espoirs, mais elle porte aussi en elle – surtout dans la possibilité d’adopter le tirage au sort des constituants plutôt que l’élection – le rejet ou du moins la mise à l’écart des factions politiques… tout en étant lancée par le cadre supérieur d’une de ces factions ! Pour ceux et celles qui veulent le pouvoir et sont habitués (voir formés) à tracer leur voie dans les méandres des luttes de pouvoir que sont les partis politiques, c’est en effet, comme le dit lui-même Clément Sénéchal « se tirer une balle dans le pied ». Il reste à espérer que nombreux seront ceux – y compris parmi les militants des partis – qui découvrent ou se souviennent ce qu’avait très justement écrit le philosophe Alain :

« Le trait le plus visible dans l’homme juste est de ne point vouloir du tout gouverner les autres, et de se gouverner seulement lui-même. Cela décide tout. Autant dire que les pires gouverneront. »

Morpheus

logo m6r

(23)

A propos de l'auteur :

Né en 1968, j’ai suivi des études secondaires artistiques. J’ai ensuite effectué un parcours autodidacte et touché à divers domaines, tant manuels qu’intellectuels, ce qui me permet de dire que cette distinction entre l’un et l’autre est parfaitement factice, l’un n’allant pas sans l’autre. Je m’intéresse à bon nombre de sujets comme l’histoire, les mythologies, l’ésotérisme, les sciences humaines, la philosophie, l’architecture, etc.

a écrit 9 articles sur ce site.


23 commentaires

  1. Gildas dit :

    Merci pour cet article qui présente bien la situation. Mais désolé il n’y a pas photo, je signerai quand l’intitulé de la pétition indiquera « constituante tirée au sort » et non « élue ». Aux militants partisans de se mettre à jour à ce sujet…

    • Morpheus dit :

      Comme le dit très bien Judith Bernard, le terme « élection » est polysémique. Son usage peut tout aussi bien désigner la désignation par tirage au sort que par choix. On parle alors, en effet (et l’expression est connue en philosophie politique – lire Bernard Manin ou Mogens H. Hanssen) d’une « élection par le sort ». La signature n’engage pas compte tenu des débats déjà en cours ET des déclarations même de JLM à ce sujet, qui entérine le débat et dit lui-même qu’il n’y a pas à limiter ceux-ci à telle ou telle thèse. Bien que je sois moi-même extrêmement prudent et méfiant, je prend note et trouve cela plutôt encourageant.

      Quoi qu’il arrive, cette initiative demeure un excellente opportunité pour diffuser et répandre l’idée du tirage au sort. De plus, s’y investir peut permettre, à force, de faire comprendre qu’il est indispensable, lors de la réunion d’une constituante, de procéder exclusivement par tirage au sort, pour éviter les conflits d’intérêts. ne pas s’engager, c’est donc, à mon avis, très peu pertinent. L’attentisme en politique ne paye pas en pareille circonstance, alors qu’il y a justement un énorme travail d’éducation populaire à produire.

  2. nours dit :

    j ai passe 10 minutes sur ce site a chercher ou signer cette petition…
    pas trouve…

  3. Morpheus dit :

    Ce qui était à craindre tend à se confirmer. J’ai eut plusieurs échos émanant en ligne directe de la commission pour une VIe république interne au Parti de Gauche qui montre que les personnes qui ont été nommées à sa tête (et donc sont indéboulonnables) et qui toutes sont fortement opposées au tirage au sort, se comportent de manière autocratique, virant les pro TAS de la commission, disqualifiant par le mépris ses défenseurs, jouant les victimes face à leurs contradicteurs. Le pire de ces autocrates étant aux yeux des témoins le narcissique Clément Sénéchal.

    Compte tenu de ce que Mr Mélenchon a écrit sur son blog ainsi que dans les médias traditionnels (je cite le JDD : « Ce n’est pas à un comité d’experts mais au peuple lui-même de rédiger cette nouvelle Constitution. Je recommande donc de convoquer une Assemblée constituante dont les députés seraient élus ou tirés au sort. Je propose que les constituants ne soient pas issus d’une Assemblée actuelle et qu’après avoir écrit la Constitution, ils ne soient pas éligibles ensuite comme députés. »), il me semble qu’il y a tout lieu de s’interroger : soit Mr Mélenchon est sincère dans ses déclarations consacrant la liberté des débats et des thèmes, et dans ce cas, il devrait à tout le moins s’interroger sur les méthodes partisanes et déloyales de ses cadres militants, soit ces derniers agissent conformément à ses directives, ce qui signifierait – et j’espère bien que ce n’est pas le cas ! – qu’il n’est pas sincère dans ses déclarations et que celles-ci ne seraient que des tactiques pour attirer des signataires.

    J’espère que cette situation sera éclaircie, sans quoi, je gage que nombreux seront ceux et celles qui la dénonceront. Cela pourrait conduire à l’échec de l’initiative…

    • Gildas dit :

      C’est difficile d’être certain de quoi que ce soit. Si c’est de la stratégie et que les militants et les autocrate ne changent pas d’avis, c’est qu’il y a anguille sous roche. Comme évoqué dans votre billet morpheus, je vais poursuivre en freestyle : la tactique serait non pas de ramener des signataires mais de decrédibiliser le facteur éminent citoyen et démocratique du processus constituant. Associer l’idée à un politicien d’extrême gauche pour associer l’idée citoyenne et democratique à l’extrême gauche, bingo c’est une idée d’extrême gauche et non plus citoyenne. Dans l’opinion publique qui réellement sait ce que Melenchon n’est pas contre le tirage au sort? Qui des militants va vraiment aller s’intéresser aux vertues du tirage au sort ? C’est clair ces critiques et idées ne sont que pures spéculations…et sont très critiquables par ailleurs. Peut être que les néo démocrates vont insuffler un vent de connaissance parmis les militants, et que c’est une opportunité à ne pas manquer. Je préfère cette dernière speculation bien que peu confiant à son égard…tout l’enjeu de ce débat est fondamentalement signifié par le traitement réservé au tirage au sort, qui est fondamentalement un outils démocratique ce que n’est pas l’élection. Le TAS impose l’égalité pour l’accès à la législation des citoyens.
      En Islande se sont 1000 citoyens qui ont été tirés au sort pour ré écrire la constitution il y a eu ensuite élection parmis les personnes qui ont accepté le mandat impératif.
      Merci quand même pour la précision de l’élection par le sort, mais cette subtilité ne change pas grand chose sauf à tenter de me faire signer…ce que je suis tenté de faire !

  4. Bison dit :

    Étonnant revirement de celui qui n’a jamais été capable de parler de sortie de l’UE…restons vigilants

  5. Berchouet dit :

    « Car lorsque les grands voient qu’ils ne peuvent résister au peuple, ils commencent à donner réputation à l’un d’entre eux, et ils le font prince pour pouvoir, à son ombre, assouvir leurs appétits. »
    Machiavel.

  6. bizon dit :

    Tout a fait d’accord. Quand les élites ne peuvent plus contrôler un mouvement populaire soit en le niant, soit en le diabolisant, ils le cooptent.

  7. jpfoucault dit :

    Il est faux de dire que Mélenchon considère qu’il n’y a plus de gauche. J’ai lu l’article dont vous semblez tirer cette information, le tronquage est assez grossier. Il dit que pour le peuple, l’information est brouillée quant à cette différence, mais pour lui non.
    Maintenant, il n’y a pas de mal à priori dans une organisation politique qui n’est qu’une association 1901, ou alors il y a un problème avec le fait que le peuple s’organise pour lutter. Quel est le rapport entre le parti politique NPA et l’UMP ? aucun. Le NPA n’est pas un instrument du « grand capital » que vous fustigez.

  8. Dav dit :

    Je suis personnellement assez intéressé par le tirage au sort. Par contre, je ne comprends vraiment pas comment il serait possible de mettre cette idée en place sans sortir de l’union européenne.

    Nous sommes liés à des traités supranationaux et du coup nous aurons beau faire une VIème République ou écrire nous-même notre Constitution, cela ne changera pas le fait que nous serons toujours pieds et poins liés à ces traités mortifères.

    De plus, avant que nous nous emprisonnions dans le traité de Maastricht et les traités successifs (dont le traité de Lisbonne que les Français avaient rejeté à 55%), la Vème République (malgré qu’elle ne soit pas parfaite, j’en conviens) nous a qu’en même apportée les « 30 glorieuses », ainsi que tout un tas de nouveaux acquis sociaux (système des retraites par répartition, sécurité sociale, nationalisation des secteurs vitaux du pays, etc.).

    A l’Union Populaire Républicaine, nous proposons de sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, afin de retrouver notre souveraineté nationale et que l’on puisse décider collectivement de notre avenir et de nos lois. Pour cela, nous proposons notamment l’instauration des référendums d’initiative populaire.

    En conclusion, je suis convaincu qu’il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs et qu’il faut d’abord impérativement sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN, pour ensuite pouvoir instaurer (par exemple) une Assemblée Constituante tirée au sort.

    • Morpheus dit :

      Dès l’instant où nous nous dotons d’une nouvelle constitution, TOUS les traités (sans exception) peuvent être remis sur la table et, le cas échéant, dénoncé et invalidés. Les anciens traités ne lient que les GOUVERNEMENTS de la Ve république, PAS la France ni les français.

      Personnellement, je suis favorable à la sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN. Se doter d’une constitution véritablement démocratique, issue du peuple, serait un très bon moyen de dénoncer ces traités.

      A mon avis, bien meilleur qui d’espérer (ce qui n’arrivera jamais) que Mr Asselineau devienne Président.

      • Pax dit :

        Bonjour à tous, bande d’empêcheurs de penser en rond 🙂

        Je rejoins l’analyse de Dav, qui veut que 1) le tirage au sort et les idées chouardiennes sont fascinantes et mériteraient un Grand Débat National et que 2) un quinquennat de François Asselineau en préalable serait extrêmement souhaitable, autant urgent que nécessaire.

        J’avais déclaré récemment sur Facebook ceci (je me permets de corriger et de préciser mon texte), j’aimerais le soumettre à vos cerveaux ouverts :

        ===========================

        « Idée d’analyse tactique de la situation : Mélenchon reprend à son compte une concept issu de la « dissidence » Chouardienne, à savoir le tirage au sort d’une assemblée constituante, PILE au moment où Asselineau, lui aussi issu de cette galaxie « dissidente » commence doucement mais sûrement à faire parler de lui [Passage à ONPC, 6000+ adhérents, 2017 en approche], et donc à présenter une menace potentielle pour l’oligarchie en 2017.
        Notons que Chouard et Asselineau sont les deux hommes « télévisables » qui ont eu accès à des émissions sur des chaînes du service public à deux semaines d’intervalle.

        Je pressens une volonté de diviser pour mieux régner dans ce coup du Mélenchon, et d’empêcher la montée de l’une ou l’autre des solutions.

        Ce type est resté 30 piges au PS avant de « comprendre » qu’il s’agissait d’une arnaque, là-bas, il sera l’un des salopards à faire gober Maastricht aux français : http://youtu.be/hpmcnWmd028
        ‘Avec Maastricht, tout commence’, Mélenchon.

        Ne gobez pas l’imbuvable. »

        ===========================

        Après la réponse -un tantinet malpolie- d’un internaute, j’avais alors complété l’analyse ainsi, sous forme de réponse :

        « (…) Après 5 ans d’UPR (bye bye UE, Euro, OTAN + application du programme https://www.upr.fr/programme-politique, dans lequel vous trouverez des choses centrales qui vous tiennent à cœur, je suis prêt à le parier), après 5 ans d’UPR disais-je, ce sera à nous, les GV de prendre le relais. Asselineau en bave bien assez pour faire connaitre son mouvement, qu’il n’a de cesse de répéter vouloir favoriser l’émergence de nouvelles formations politiques. A ce titre, je vous recommande de vous attarder sur le role équilibré du CSA, tel que prévu dans le Programme [de Libération Nationale, https://www.upr.fr/programme-politique%5D. Voyez comment NOUS, les GV, pourrions mettre à profit ce nouveau fonctionnement pour nous développer à vitesse -peut-être pas « grand V »- mais déjà encore plus rapidement [,solidement, et avec une protection légale impartiale car basée sur des données chiffrées].

        De plus, la France entière aura entendu de la bouche de son Président -figure respectée par un grand nombre de citoyens- qu’il ne faut pas céder aux impérialismes, que la France a un [grand] rôle à jouer sur le plan géo-stratégique (important ça, pour garantir la paix mondiale durable), l’impulsion sera trop bonne, le basculement déjà plus probable qu’aujourd’hui, me semble-t-il.

        Voilà, je viens de vous livrer mes -modestes- ambitions tactiques politiques :
        1) un coup d’UPR pour amorcer le mouvement et rendre conscient et serein le grand nombre,
        2) un coup de GV pour finir le boulot. [le commencer en réalité 🙂 ]

        Ce qui m’amène à poursuivre sur votre commentaire : soutenir Asselineau et refuser de soutenir Mélenchon selon moi, ce n’est donc pas se priver de, je vous cite « la seule chance (..) pour que le TAS (…) soit instauré a court terme. »

        Donc je ne reste pas « dans mon coin en attendant « que les choses montent d’elles mêmes », tout au contraire j’ai rejoint l’UPR d’une part et je peaufine mon ADN de Gentil Virus d’autre part. Je suis très au clair avec mes idées, je ne pense pas souffrir de contradictions. »

        ===========================

        Voilà, j’espère que cette lecture ne vous aura pas trop ennuyé, et je nourris l’espoir de provoquer ici-même un débat sur ce thème : Mélenchon court-circuite-t’il l’ ascension de l’UPR en jouant sur la scission de deux branches dissidentes : les GV et l’UPR ? Ces deux écoles sont-elles incompatibles ? Mon idée d’action en deux temps vous semble-t-elle pertinente ?

        Merci à toutes et à tous, ces thèmes me semblent passionnants, j’y occupe mes réflexions de façon intense dernièrement 🙂

        A vous !

  9. Beno dit :

    M.CHOUARD est en train de se faire pourrir son idée.

    Qui va tirer au sort et qui va le contrôler?

    Ensuite on fait comment avec une tirée au sort immigrée polonaise qui parle pas 3 mots de français et dont le métier est de faire le ménage?

    Après « l’autre Europe », voilà « l’autre République »… Quand vous vous serez décidés, vous ne me faites surtout pas signe, merci.

  10. Prphl dit :

    Jean-Luc Mélenchon est un franc-maçon de haut rang.
    Les franc-maçons sont-ils des humanistes désintéressés, ou une organisation infiltrée avec un agenda caché ?
    Renseignez-vous ! http://www.pdfarchive.org

    Ne tomber pas dans le panneau, Mélanchon comme Le Pen sont juste là pour canaliser les opinions.

    N’attendez pas qu’un système global d’esclavage soit mis en place. Dès maintenant:
    – Arrêtez de voter: en votant, vous ne faites que légitimer le pouvoir donné aux marionnettes qui nous sont imposées, mais qui ne changeront rien.
    – Retirez votre argent des banques: voir « argent dette » de Paul Grignon.
    – Consommez différemment: si vous le pouvez, achetez directement chez des producteurs indépendants en dehors des circuits de distribution.

    Que le paix soit sur les hommes de bonne volonté.

    • « Jean-Luc Mélenchon est un franc-maçon de haut rang.
      Vous dites : « Les franc-maçons sont-ils des humanistes désintéressés, ou une organisation infiltrée avec un agenda caché ? »

      Vous n’avez rien démontré. Les franc-maçons ne pensent pas tous de la même manière.

      Pour le reste de votre commentaire, je suis plutôt d’accord avec vous.

      • Prphl dit :

        Cher Raphael,

        Difficile de démontrer quoi que ce soit en si peu de lignes. Melenchon se dit lui même franc-maçon, donc ceci n’est pas à démontrer.

        Je vous invite à télécharger sur http://www.pdfarchive.info l’excellent document de Sander Alec (pseudo) « Tous victimes d’une mascarade organisée ». Ceci vous donnera une vision de ce » qu’est vraiment cette organisation, documents des Frères à l’appui.

        Amicalement.

    • Gildas dit :

      Utiliser les monnaies libres : monnaie M et bientôt open udc !

  11. Morpheus dit :

    @ Pax
    Mélenchon ne reprend pas l’idée du TAS. Au départ, il reprend l’idée de changer la constitution, mais cela, il affirme avoir cette idée depuis 20 ans. Son idée n’est d’ailleurs pas de désigner l’AC par TAS mais bien par élection. C’est l’intervention, dans le processus du m6r, de Judith Bernard (amie de Etienne Chouard) qui amène dans le m6r l’idée du TAS de l’AC et soulève, en étant suivie par de nombreux défenseur du TAS, une polémique interne au sein du m6r et même au sein du PG.

  12. == Les Citoyens Constituants appelle à rejoindre le M6R ==

    Nomination des constituants

    Bien sûr, nous nourrissons quelques craintes sur le devenir d’un appel lancé à l’initiative d’un élu qui aspire à gouverner depuis longtemps, mais nous voulons croire que les citoyens qui y répondront auront la possibilité de se saisir de l’occasion pour réfléchir et comprendre que les constituants doivent être tirés au sort parmi l’ensemble de la population, ce qui serait l’antidote à toute manipulation.

    Différentes propositions pourront être débattues sur les modalités de ce tirage au sort.

    Pour commencer, il serait intéressant que l’auto organisation du m6r expérimente cette façon pour des humains de se doter d’une représentation quand leur nombre ne leur permet pas de prendre ensemble les décisions de moindre importance.

    http://www.ateliersconstituants.com/Appel_LCC.htm

  13. 6e République : les « socialistes affligés » se rapprochent de Mélenchon

    http://www.politis.fr/6e-Republique-les-socialistes,28923.html

Laissez un commentaire

Why ask?