Micro-trottoir : « Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour montrer votre mécontentement ? » (version courte)

micro-trottoir-jusqu-ou-300En ces temps de crise généralisée (économique, sociale, écologique, sociétale…), sur fond de guerres que l’occident mènent contre le monde musulman, de plus en plus de personnalités médiatisées parlent ouvertement de « risque de révolution » en France. Nous avons posé la question suivante aux citoyens parisiens que nous avons croisés : « Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour montrer votre mécontentement ? »

Nous avons visité les lieux suivants : Paris Commerce, Paris Bastille, Paris gare St Lazare. Dans les semaines à venir, nous visiterons d’autres citoyens, en banlieue et en province.

Propos recueillis par Jean-Patrick Bettini avec l’aide d’Adam Mansour et de Baptiste, pour le Cercle des Volontaires.

Version courte :

Version longue :

(284)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 866 articles sur ce site.


8 commentaires

  1. dede dit :

    pour le dernier c’est se que je fais pourtant il ne cesse de me ratrapé une seul et unique chose a faire se pointé est occupé maire et préf pour les foutres en taule politique banquier et journaliste

  2. jeancharles dit :

    très bon test! on voit bien que JPmorgan et GoldmanSachs ont encore de la marge pour nous presser le citron (érosion du pouvoir d’achat,fiscalité, retraites, privatisation, délocalisations, allocations diverses, sécurité sociale., etc.., etc…)
    Quand à la révolution? pouah! c’est pas demain la veille!faudrait déjà trouver des fusils!

  3. Yack dit :

    « Sur fond de guerre que l’Occident mène contre le monde Musulman » -> L’Occident est en guerre contre l’ « Etat Islamique », qui n’est pas musulman, mais c’est plutôt tout il me semble.

  4. Eddy Evanghelos Yannakis dit :

    j’aime bien le plan à 3mn50 c’est culoté de faire un micro trotoir au G20 ^^

  5. Youyou dit :

    le peuple est trop divisé car les opinions sont conditionnées, manipulées (bourrage de crâne par l’enseignement, les médias, les politiques); on nous impose des gentils et des méchants. il faudrait réunir les français autour de symboles forts et chers à tous tels que la patrie, les valeurs morales, la diversité et la tolérance, etc… s’organiser en un réseau en convaincant le maximum de gens, se propager en silence, mettre les forces de l’ordre de notre côté car ce sont nos frères et nos soeurs les composent et que ce sont eux qui seront mis en avant comme barrage de résistance, pour finalement créer l’effet de surprise en descendant tous en même temps dans la rue et renverser le pouvoir pacifiquement.
    aujourd’hui il y en a qui manifestent pour la Palestine, d’autres pour les chrétiens d’Irak, d’autres pour le Congo et ainsi de suite et chacun de son côté ne ressent pas l’utilité d’aller manifester pour d’autres causes parce que certains le font déjà alors que tout en haut, ce sont les mêmes qui dominent et eux sont tous unis. si chacun vient lancer sa petite pierre tout seul… alors que si tout le monde vient en même temps… c’est l’UNITE qu’il faut!

  6. Alain dit :

    Cette démarche (questionner les citoyens) est une bonne initiative qu’il faut saluer et ce, afin de bien observer – tel cela se voit dans ce petit film – que tout le monde n’est forcément solidaire d’une cause morale, humaine, nationale voire universelle (par exemple : l’arrêt massif, brutal et total par les gens de toute activité économique et sociale, pendant une semaine comme l’a proposé l’une des personnes interrogées). En cause, évidemment, des intérêts très personnels et égoïstes. Reste à présent à trouver le moyen (un support quelconque) de propager cette idée (l’arrêt massif, brutal et total de toute activité économique et sociale), d’y faire adhérer le plus grand nombre (en tout cas les plus courageux, les plus déterminés ainsi que ceux qui n’ont plus rien à perdre) puis, un jour  »J » se lancer et tenir la distance. Car on sait pertinemment que c’est cet outil que recherchent les révoltés. Donc, en attendant que certaines personnes qui ont senti que c’est à ce niveau que tout se jouait, concrètement, mettent en branle cette action (qu’elles réfléchissent un peu, elles tiennent déjà le bon bout), la formulation la plus exacte et la plus efficace de la question, prompte à faire réfléchir et réagir les gens n’est pas de leur demander : »Jusqu’où ils seraient prêts à aller pour montrer leur mécontentement… » mais bien la suivante :  »Feriez-vous le sacrifice de votre emploi et/ou de votre temps si plusieurs millions de travailleurs, de chômeurs d’étudiants et de retraités décidaient, ensemble et à un moment précis, de cesser brutalement et durablement, toute activité économique et sociale pour faire s’écrouler l’Administration corrompue de la nation et ainsi rétablir plus de justice sociale ? ». La question est longue mais tout y est et elle est sans ambiguïté ! Eh, tant qu’à faire ! Pourquoi se retenir de mettre les gens devant leurs responsabilités et leurs propres contradictions ? Ils veulent d’un monde plus juste,…qu’ils disent ce qu’ils sont prêts à payer pour l’avoir et qu’ils prennent conscience que tout implique des sacrifices.

  7. kumkum dit :

    La jeune femme avait raison qui disait que les gens sont trop enfoncé dans leur routine : travail, problèmes divers, habitude d’un certain confort que nous avons encore. Et à mon sens, le problème vient de ce que nous avons encore, pour la plupart d’entre nous, trop ou en tout cas assez de confort. Quand la majorité des gens ne l’auront plus, refaites votre sondage et je gage que les réponses seront plus radicales. En attendant, les manifs, les associations, les pétitions, les votes ou non-votes forment des petits signaux à l’encontre des dirigeants mais est-ce que c’est efficace? Je crains que non. Je suis p-e pessimiste mais j’ai souvent l’impression qu’un bon gros bordel, genre mai 68, ferait p-e bouger les choses. Mais est-ce que les dirigeants, en supposant qu’ils aient la volonté d’écouter le peuple (on peut rêver) ont-ils les moyens de changer les choses, en sachant qu’ils font partie d’un système appelé UE et qu’ils ont l’air eux-mêmes pieds et poings liés par les décisions prises à Bruxelles? Et donc il faudrait un « mai 68 » dans tous les pays de la zone euro et en même temps. Je crois qqu’il faudra attendre que les 3/4 des citoyens européens crèvent de faim avant que ça arrive. A moins qu’ils nous aient plongés dans la guerre avant…

    Bien à vous et bravo pour votre travail.

Laissez un commentaire

Why ask?