Gaz de schiste : la Fracturation Hydraulique interdite dans son lieu de naissance aux Etats-Unis

Denton-Texas-300Les électeurs de Denton (Texas) ont approuvé mardi l’interdiction de la fracturation hydraulique, également appelée « fracking», faisant de cette ville la première au Texas à interdire ce processus controversé d’extraction de gaz. L’interdiction est susceptible de recevoir des contestations judiciaires et plaintes, mais, pour l’instant, les partisans célèbrent le vote historique dans cet état célèbre pour le développement du pétrole et du gaz. « Denton, Texas est l’endroit où la fracturation hydraulique a été inventé », a déclaré Bruce Baizel, le directeur du programme de l’énergie « Earthworks », d’après l’agence Reuters. « Si cette place dans le cœur de l’industrie du pétrole et du gaz ne peut pas vivre avec la fracturation hydraulique, qui le peut ? »

Denton, une ville de 123 000 personnes, se trouve sur le site de « Barnett Shale », où la fracturation hydraulique a été développée. Les sondages indiquent que la mesure visant à interdire la fracturation est plébiscitée avec 58% d’appui sur les 25 376 suffrages exprimés. Selon Reuters, les opposants de la fracturation à Denton avancent le fait que les dites opérations de forage à proximité de zones résidentielles sont souvent bruyantes, peuvent diminuer les approvisionnements en eau et entraîner une forte circulation sur les routes à proximité des sites. Les partisans de la fracturation dans le secteur de l’énergie se sont engagés à lutter contre l’interdiction. « C’est essentiellement une interdiction de tous les forages », a déclaré Ed Irlande, directeur exécutif de la Shale Energy Education Council Barnett, un porte-parole de l’industrie de l’énergie. « Personne n’essayerait de forer un puits s’ ils ne peuvent pas le fracturer et cela va déclencher un torrent de poursuites judiciaires ». Les groupes anti-fracturation ont dépensé à hauteur de 10 pour 1 par rapport aux dépenses de campagne, a rapporté Reuters citant les médias locaux.

La décision de la ville de Denton d’interdire la pratique vient au milieu d’un boom à l’échelle nationale sur la fracturation hydraulique. Cette technique possède son lot de détracteurs qui ont déclenché la résistance au fracking à travers tout le pays.

Afin de libérer le pétrole ou le gaz naturel, la fracturation hydraulique nécessite l’injection de grandes quantités d’eau à haute pression, de sable et d’autres produits chimiques introduis dans les couches de roche. Le contenu du fluide de fracturation comprend des produits chimiques que l’industrie de l’énergie et de nombreux responsables gouvernementaux ne dévoilent pas. Mais ils insistent, les produits chimiques ne mettent pas en danger la santé humaine. Ce qui est en contradiction avec les conclusions des scientifiques et des écologistes. Les eaux usées toxiques sont alors stockées dans des puits profonds, ou dispersées dans des fosses ouvertes pour l’évaporation, ou pulvérisées dans des champs de déchets, ou utilisées à nouveau.

Le « fracking » est lié à la contamination des eaux souterraines, une hausse des tremblements de terre, l’exacerbation des conditions de sécheresse et une foule de problèmes de santé pour les humains et l’environnement local.

Le géant de l’énergie Exxon Mobil a été le premier à utiliser la fracturation hydraulique, dans la zone de Barnett Shale. Le PDG de la société, un ardent évangéliste de la fracturation hydraulique, a été impliqué dans un procès plus tôt cette année pour débarrasser son propre quartier/banlieue Texane de la fracturation hydraulique, les opérations qui ont « crée une nuisance sonore ainsi que des conditions dangereuses de circulation », selon la plainte posée.

Pendant ce temps, des villes de l’Ohio et de la Californie ont également voté des mesures « anti-fracking », avec des résultats mitigés. Les villes de Gates Mills, Kent, et Youngstown dans l’Ohio ont voté contre l’interdiction, tandis que la ville d’Athènes a approuvé l’interdiction. Le comté de Santa Barbara, en Californie, a rejeté une interdiction tandis que les comtés de Mendocino et San Benito ont voté pour interdire la pratique.

Les ordonnances locales contre la fracturation vont à l’encontre de la loi de l’Etat qui permet cette technique en Ohio et en Californie. Des interdictions locales similaires ont été adoptées dans des Etats comme le Colorado, où des officiels d’état ont tenté d’outrepasser l’interdiction via le système juridique.

Denton se trouve à 30 miles (50 km) au nord de Dallas et possède 270 puits de forage , selon l’agence Reuters.

Source : RT
Traduction : Laurent Prouvost, pour le Cercle des Volontaires

(190)

A propos de l'auteur :

a écrit 1 articles sur ce site.


1 commentaire

    Laissez un commentaire

    Why ask?