Les champions de l’indignation sélective, en croisade contre Etienne Chouard

indignation-selective-poids-300Les turbulences causées par la participation d’Etienne Chouard aux débats autour du projet d’assemblée constituante, dans lesquels s’affrontent les défenseurs du tirage au sort et ceux de l’élection, ont révélé au grand jour que certains membres du Mouvement pour la 6eme République (M6R) sont touchés par un syndrome omniprésent au sein du monde politico-médiatique : l’indignation sélective.

Etienne Chouard, ardent défenseur de l’utilisation nouvelle du tirage au sort qu’on pourrait faire en politique (solution qu’il expose lors de conférences et débats ou sur son blog depuis une dizaine d’année), a été la cible de nombreuses attaques en 15 jours, venant non seulement des médias de l’oligarchie, mais également de certains membres du M6R (voir L’Express, Les Inrocks, Le Nouvel Obs, et pour le M6R, ici et ). Son crime : un lien sur son blog qui renvoie au site Egalité et Réconciliation (E&R) d’Alain Soral. Sous la pression, il s’en était expliqué, dans un billet, prenant ses distances avec l’essayiste mais refusant d’effacer le lien, jugeant certaines informations relayées par E&R pertinentes, laissant le lecteur libre de juger lui-même du contenu du site.

Cette mise au point n’a pas été jugée suffisante par ses détracteurs qui considèrent peut-être que le lecteur est totalement dépourvu d’esprit critique et qu’il embrasserait instantanément toutes les thèses développées par Alain Soral d’un simple clic sur sa souris.

Devant la sévérité d’un tel jugement, on en vient à penser qu’Etienne Chouard fait face à des gens qui s’en tiennent bec et ongles à leur ligne idéologique, ne tolérant aucun écart de conduite de tout signataire de la pétition du M6R, ou du moins de ses têtes d’affiche. Ces individus à l’immense vertu et au sens moral irréprochable, ne transigeant pas avec les grands principes qui sont les leurs, refuseront probablement l’association avec toute personne ne serait-ce que soupçonnée de défendre des idées « dangereuses »  ou de se mêler à des « infréquentables ».

Nous nous attendons donc à ne trouver que des parangons de vertu au sein du M6R.

Première surprise, ce mouvement est porté par Jean-Luc Mélenchon. Nos saints n’auraient donc absolument rien à reprocher à ce dernier ? Membre du PS de 1977 à 2008, Mélenchon y a passé 31 ans, été deux fois sénateur (1986-2000) et même ministre (2000-2002). Or ce sont bien sous les gouvernements Mitterrand puis Jospin qu’ont été mis en œuvre la rigueur, la financiarisation de l’économie, la fin du contrôle des capitaux (porte ouverte à l’évasion fiscale et aux délocalisations), le plus grand nombre de privatisations, et enfin, la construction d’une Union Européenne ultra-libérale.

Mélenchon avait d’ailleurs appelé à voter OUI au traité de Maastricht qui entérinait, entre autre, la privatisation de la création monétaire, mécanisme indispensable à l’asservissement des nations par la dette. Puis, validant totalement le jeu de la fausse alternance qui maintient les français sous la domination des intérêts financiers, il soutint la candidature de Ségolène Royal en 2007 et appela ses troupes à voter François Hollande au second tour de 2012 « sans rien demander en échange ». En tant que dirigeant du Parti de Gauche qu’il avait fondé en 2008, il n’appela jamais ni à sortir de l’UE, ni à sortir de l’euro. Il plaidait, comme la plupart des autres formations politiques pour une  « autre Europe », changement qui n’arrive jamais, laissant ainsi la France sous la domination de la Troïka (UE, BCE, FMI) ; phénomène parfaitement démontrée par François Asselineau . En effet, il y a infiniment plus de chance de gagner à l’euromillion que de changer les traités européens, car un tel changement nécessiterait l’UNANIMITÉ des 28 états membres…

Sur le plan de la politique extérieure il s’est également illustré en reprenant le mensonge des think tanks sionistes selon lequel l’Iran souhaiterait «rayer Israël de la carte », déclarant « le régime iranien pose une question importante à la civilisation humaine », magnifique indignation sélective, qui plaira certainement aux champions qui ont inspiré cette tribune, quand on sait que l’Iran n’a attaqué militairement aucun pays au cours des 200 dernières années alors qu’on ne compte plus les crimes de guerre des régimes occidentaux (dont celui d’Israël).

Autres signataires de la pétition du M6R : des responsables d’EELV. Un parti politique dont l’objet affiché est la suppression des états-nations et la mise en place d’euro-régions sous la tutelle directe de Bruxelles. Avec 25 fois plus de lobbyistes par fonctionnaire à Bruxelles qu’à Washington, n’en doutons pas, cela devrait apporter le bonheur absolu aux peuples européens qui souffrent de… la mainmise des multinationales sur leurs institutions politiques ! Soit ces gens sont extrêmement naïfs, soit ils n’ont véritablement aucun sens moral, ce qui expliquerait au passage leur appartenance à une formation politique dont l’une des figures de proue est Daniel Cohn Bendit, dont on pourrait se demander s’il n’a pas commis dans le passé des actes de pédophilie, vu ses propres déclarations (voir ici et ses propres déclarations).

Ainsi il semblerait que pour certains, le fait de participer à la mise en place d’une pseudo-démocratie soumise aux intérêts financiers ou de faire partie d’un mouvement politique dirigé par un pédophile soit moins grave que de poster un lien sur un blog internet. Avec une telle échelle de valeurs, le M6R aura peut-être la bienveillance des médias dominants mais ne constitue certainement pas une base saine pour construire un monde meilleur.

En choisissant l’homme des réseaux de pouvoir contre l’homme du peuple, nos indignés sélectifs ont probablement fait là un très mauvais calcul. Ces derniers ne jouent définitivement pas dans la même cour qu’Etienne Chouard, l’homme intègre, symbole du véritable combat, celui de l’émancipation de l’esclavage mental, infiniment supérieur aux basses manœuvres de politique politicienne.

Baptiste Mannaia

(21)

A propos de l'auteur :

Citoyen engagé, je m’intéresse particulièrement à l'économie et la géopolitique. Je suis convaincu qu'en se passant le mot nous finirons par réveiller les français qui hibernent depuis trop longtemps et à reprendre la main sur nos institutions. Parce que nous ne pouvons pas laisser une partie de l'humanité sur le bord de la route, parce qu'un citoyen informé en vaut dix, parce qu'unis nous sommes une force inarrêtable, plus que jamais la ré-information est un devoir.

a écrit 53 articles sur ce site.


19 commentaires

  1. lantuti dit :

    Complètement d’accord avec cet article.

    Il me semble juste que vous oubliez comme média « le Cercle des Volontaires ». JahRaph dans un précédent article soutient Judith Bernard et sa logique, qui veut que « la non-diabolisation de X. équivaut à une complaisance avec les thèses d’extrême-machin »

    et qui devrait en toute logique vous vouloir à vous aussi une condamnation.

    J’apprécie le CdV pour sa pluralité d’opinions, mais là c’est plus une question de cohérence dans sa ligne. Il est impossible de tenir ces deux positions : soit on accepte la culpabilité par amalgame, soit on ne l’accepte pas, ce que vous dénoncez d’ailleurs fort bien dans votre article.

    • Baptiste dit :

      Le Cdv est un collectif de personnes d’horizons différents qui ne sont pas toujours d’ accord sur tout, et c’est précisément ce qui fait sa force.
      Je comprends que ça puisse vous donner l’ impression d’ une ligne éditoriale plus complexe ou moins cohérente que d’autres medias dans lesquels le débat interne est peut-être moins présent ou moins visible.
      Concernant la tribune de Jahraph sur Soral, comme annoncé, une autre tribune est en préparation par un volontaire qui apportera un autre regard. Privilégier le débat à la stratégie/cohérence éditoriale me semble plutôt une bonne chose.

      • lantuti dit :

        Bonjour Baptiste,

        J’aime bien l’approche CdV, sa ligne est très bien, je me suis mal exprimé.

        Pour tout vous dire, je considère JahRaph comme quelqu’un d’intelligent. De nombreux textes que j’ai lu pour moi en témoignent (mais qui suis-je pour juger certes).

        Ce qui m’embête vraiment, c’est que pour moi JahRaph (et d’autres sur d’autres forums avec qui je discutaille) sont incohérents et pourtant ils sont persuadés du contraire. Je m’acharne ici justement parce qu’il est intelligent et qu’il répond aux commentaires et qu’il a un certain pouvoir désormais (et oui!) dans la création de l’opinion (au moins au sein de la dissidence).

        Les deux problèmes :

        Le simple, le deux poids deux mesures :
        Comment comprendre sa dénonciation contre la chasse aux sorcières envers quelqu’un qui participe elle-même (et dans le même article) à une autre chasse aux sorcières ? Comment différencier une bonne chasse aux sorcières d’une mauvaise ?

        Le plus compliqué, les « valeurs » et leurs conséquences logiques :
        Comment à la fois soutenir « la liberté d’expression des citoyens » comme marqué dans votre charte et soutenir une chasse aux sorcières contre X. ou Y. pour pensées et paroles impures et/ou violentes comme il l’a fait dans le même article, puis dans le suivant ?

        Soit on est pour « la liberté d’expression » et on accepte le discours des autres et leurs opinions (sans pour autant les partager, voire en les rejetant violemment).

        Soit on n’accepte pas l’opinion ou la façon de s’exprimer des « pas-comme-soi », alors on n’est pas « pour la liberté d’expression » mais pour « le Respect de certaines règles (à définir) dans la liberté d’expression » et c’est fondamentalement différent, voire opposé.

        Ce « Respect de » devient un Dieu comme un autre, et on se met à brûler les hérétiques (métaphoriquement au début), en partant du plus « affreux » pour aller de plus en plus loin dans la « pureté » comme on l’a vu récemment. On est donc aussi logiquement pour une « chasse aux sorcières » plus ou moins violentes dans les cas d’infractions et alors on ne dénonce pas cette méthode quand on est cohérent.

        Je pense être juste dans mon raisonnement et j’aimerais bien qu’on me contredise si je me trompais autrement que par « fan de X. hystérique qui caricature » (bon là c’est vrai je caricature).

        Je m’attendais à un peu mieux mais surtout le plus frustrant, c’est pourquoi je n’arrive pas (malgré mes 110 commentaires) à me faire comprendre par quelqu’un d’intelligent. Après je comprends qu’il soit très occupé avec les centaines de commentaires et l’actualité (plus une vie privée si ça se trouve) et ce qui est fait est fait. Je trouvais ça important et j’aimerais simplement qu’il fasse attention à cette incohérence ou aux deux poids deux mesures( à lui de voir) dans ses futurs articles que j’espère nombreux.

        Longue vie aux CdV !

      • lantuti dit :

        Rah j’ai encore fait long, c’est une maladie.

        Ce que je veux dire, c’est je me demande si vous qui le connaissez vous arriveriez à le convaincre (et savoir comment surtout). Mais bon, je survivrai sans ça, en attendant j’abandonne.

        Et attention à laver le linge sale en famille…

      • Vous êtes quand-même très fort ! « attention à laver le linge sale en famille » : c’est pas un phrase à l’intention d’Alain Soral, plutôt ? 🙂

      • lantuti dit :

        Ah ben si c’est vous qui me relancez alors, j’insiste encore un peu.

        Auriez-vous l’obligeance de répondre à mes deux ou trois questions au-dessus et m’expliquer là où je me trompe dans mon raisonnement « Liberté d’expression » Vs « Respect de règles dans son expression » ?

    • Rogue dit :

      Salut l’ami, tes arguments tiendraient s’ils n’étaient pas hors sujet. Actuellement je lis une tribune de Baptiste, je m’attend forcement à y lire son point de vue. Généraliser en disant « le CdV » pense ça, c’est un peu un raccourci. Personnellement je trouve sain que même des avis contradictoires aient droit de cité au sein d’une même structure. Ca correspond un peu plus à l’idée que je me fais de la démocratie. La pensée unique elle m’effraie beaucoup plus, c’est généralement l’apanage des sectes, des régimes totalitaires ou des hypocrites. Il faut éviter de tomber dans le piège du manichéisme, une tribune est là pour enrichir ta propre réflexion sur un sujet, après tu as le droit d’être d’accord ou pas.

  2. Aspietoyendefrance dit :

    Bonjour à toi citoyen. On a descendu chouard parce qu’il déra,ngeait.

    Deuxième chose:Le m6r n’est pas proche du peuple justement c’est toujours la représentativité,c’est idée au combien néfaste responsable de tant de sang qui considère les gens incapables de se gouverner par eux mêmes.

    Le m6r,vient de se tirer une balle dans le pied parce que la nouvelle opinion publique va chercher l’information et comparer.Donc désolé pour le m6r,je crois que sa base est naïve et surtout ses dirigeants sont de vraies sophistes.

    Et je vous remercie de citer l’UPR.

    Pour un avenir serrein,merci pour votre tribune.

  3. MTux dit :

    Les détracteurs de Chouard servent les intérêts du véritable fascisme, qui lui continue s’asservir les peuples

  4. Morpheus dit :

    Bravo Baptiste, très bon article, rien à y redire 🙂

  5. Pseud dit :

    Merci d’avoir relevé le niveau.

    Rien à redire, tout est dit, tout est clair.

  6. LadysKnight dit :

    Tès bon, juste une petite remarque: le but étant de soumettre par la peur, et non de protéger par amour, le titre devrait être en « en djihad contre » et non « en croisade contre ».
    https://www.facebook.com/profile.php?id=220051141405247

    • franz dit :

      Il est à craindre que vous ne compreniez pas vraiment le sens de « djihad » (tout comme la très grande majorité des journalistes)…

      Ou alors c’était juste du trollage de bas étage ?

  7. dumont dit :

    Bon article ! Nous sommes bien d’accord, ce M6R n’apporte de bon, c’est un écran de fumée, le prouve les signataires du tirage au sort, ou la seule signataire est Judith Bernard qui n’a pas joué la solidarité à Etienne Chouard, bien au contraire..

  8. franz dit :

    Très bon article, clair et qui relève en effet le niveau. En particulier pour l’accent mis sur les réseaux de pouvoir (directs, via le monde politique, ou indirects, via les médias) qui constituent LE problème central de notre civilisation « démocratique ».

    En mettant en lumière la « cause des causes » (la confiscation des pouvoirs du peuple, dès la rédaction de la Constitution), Chouard a mis en lumière ce point central, d’où la volonté du système de le démolir en feignant de s’indigner de ses fréquentations « nauséabondes » (mais sans jamais dénoncer les vrais nazis de Kiev mis au pouvoir par l’OTAN, par exemple).

    Ceux qui ne se laissent pas impressionner par toutes les techniques de propagande (diaboliser le messager pour éteindre le message) savent pourtant que Soral parle exactement de la même chose, et qu’il n’est donc pas étonnant que Chouard l’ait qualifié de « résistant ». Allergique aux manipulations des lobbies sionistes, « antiracistes », féministes ou gays, qui instrumentalisent les indignations légitimes contre les discriminations liées à la religion, la race, le sexe ou l’orientation sexuelle, Soral n’a jamais été antisémite (c’est probablement celui qui promeut le plus d’intellectuels juifs en France), raciste (d’ailleurs qu’il drague une Noire le prouve par l’absurde…), misogyne (il aime vraiment les femmes, contrairement à un ex-futur président qui les consomme, éventuellement avec violences) ou homophobe (il connaît très bien les milieux gays de la nuit parisienne, où il a de nombreux amis).

    Chouard, Soral, ou encore Asselineau et bien d’autres : Meyssan (tiens, un pédé, dirait Soral qui ne peut pas s’empêcher de choquer le bourgeois comme d’autres ne peuvent pas s’empêcher de péter dans leur bain), Shamir, Vernochet… font tous le même constat : celui de l’asservissement de nombreux peuples (dont le peuple français) par l’impérialisme américano-sioniste, fauteur de guerres sans fin et propagateur de mensonges. Chacun le fait à sa manière ; les superficiels ou naïfs y voient des gens qui s’opposent, ceux qui creusent un peu plus voient au contraire qu’ils vont tous dans la même direction.

  9. phil dit :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/judith-bernard/241114/les-militants-du-sort-portent-un-projet-radicalement-antifasciste

    C’est quand même bien le bazarre…

    Elle a pas l’air méchante Judith Bernard… Et là elle le défend Etienne Chouard (le vrai héro du moment)

    Ces chasses aux sorcières croisées (il ne faut pas croire, la dissidence ne se prive pas de simplifier abusivement, de faire des attaques ad-hominem et d’accuser en étayant que sur un plan idéologique.) nous ramènent aux temps sectaires des idéologies. Diviser pour mieux règner est un concept usuel pour les dirigeants de tous poils. Il est temps de grandir et d’arrêter de chercher des sauveurs ou des coupables. Le niveau de pragmatisme aujourd’hui, qu’il soit celui des journalistes ou des politiques, n’égale que celui de leur éthique professionnelle. Je trouve vraiment dommage que cette maladie s’étende aux blogueurs de tous poils qui laissent encore bien trop d’espace à l’ego, à l’individualisme confortable auquel le consumérisme nous a habitué. S’oublier pour rester VRAIMENT dans le sujet. Est-ce si difficile ? L’urgence est là, palpable, palpée et synthétisée de mille façons. Qu’est ce qui peut avoir plus d’importance que cela ?

  10. Gigi dit :

    Salut,
    Je pense que le vrai visage de m6r apparait, ils ne pensaient pas donner le pouvoir (constituant) au peuple et ces gugus du TAS (Tirage Au Sort) veulent leur expliquer gentiment que c’est mieux le TAS !!! Sauf que la finalité c’était plutôt « il faut que tout change pour que rien ne change » alors « haro sur le baudet » (Chouard).
    D’une grande tristesse toute cette petitesse !

Laissez un commentaire

Why ask?