Un homme est mort de froid à Melun devant les Urgences (Agoravox)

sdf-600Un homme, « SDF », est mort de froid dans sa voiture devant les urgences de l’hôpital de Melun. Les Assistants de Régulation Médicale (ARM), au Samu de Melun, ont découvert son corps sans vie dans sa voiture qui stationnait là depuis 7 mois, devant les urgences de l’hôpital Marc Jacquet.

Ils sont sous le choc.

Voici d’ailleurs, rapporté par la République de Seine et Marne sur son site le témoignage de l’une des assistantes :

« Nous allions le voir pour discuter avec lui, lui proposer un café, raconte, émue, l’une des ARM qui a forcé la portière de sa voiture et qui a souhaité garder l’anonymat. La dernière fois que je lui ai parlé, c’était lundi. Il avait refusé de boire quelque chose de chaud. C’était quelqu’un de solitaire. Il est sans doute décédé dans la nuit car, d’habitude, il plaçait de l’aluminium sur ses vitres pour se protéger du froid et, ce matin il n’y en avait pas. Ma collègue qui était de garde la nuit dernière n’avait pas pu aller le voir à cause d’un surcroît d’activité. »

Des SDF viennent régulièrement passer la nuit aux urgences comme ça… Ce qui montre l’intérêt de l’existence d’un lieu ou des lieux ouverts où des personnes sans domicile puissent se poser, se reposer et recevoir le minimum, ce que ne font pas les urgences car ce n’est pas leur fonction et elles sont surchargées.

Le décès dramatique de ce SDF, décès qui a ému beaucoup de personnes, ne devrait pas avoir eu lieu.

A l’hôpital de Melun, il existe des bâtiments vides, des « pavillons » inoccupés qui pourraient très bien être ouverts et mis à la disposition de ces personnes cherchant un peu de chaleur.

Le directeur de l’hôpital de Melun que les journalistes n’ont pas pu joindre au téléphone -avait-il la honte, justifiée !- avait déclaré quelques jours avant ce drame qu’il craignait que des bâtiments vides soient squattés ! Quelle irresponsabilité que ces propos !

Je ne les commenterais pas car la colère est mauvaise conseillère.

Le 22 décembre, le CDAFAL 77 (Conseil Départemental des Associations Familiales) avait adressé un courrier au président du Conseil Général pour demander que l’ex Ecole Normale d’instituteurs qui jouxte à l’hôpital et qui est laissée à l’abandon puisse servir pour l’aménagement d’un centre d’hébergement.

Aucune réponse ne nous a été apportée…

Il y a là une urgence sociale et humaine absolue.

Il vaut mieux ouvrir un gymnase pour que les SDF puissent s’abriter, plutôt que de ne rien faire, certes mais il serait préférable de dédier des lieux inutilisés qui pourraient être aménagés.

Messieurs les décideurs et politiques, nous ne lâcherons pas l’affaire.

Il en est de notre dignité à tous !

Jean-François Chalot

Source : Agoravox.fr

(399)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 910 articles sur ce site.


1 commentaire

  1. rammah dit :

    Oui, il est notre dignité à tous. C’est une honte.

Laissez un commentaire

Why ask?