Nouvelle websérie : « Jardiniers Levez-Vous ! » (10 avril 2015)

jardiniez-levez-vous-600Aujourd’hui en France , à l’heure du Big Data, de la robotique et des objets connectés, des jardiniers amateurs manient la bêche, le sarcloir, la binette, l’arrosoir et sèment des légumes et des fruits tombés dans l’oubli !

« Jardiniers Levez vous ! », c’est la web-série d’écologie politique filmée caméra au poing et incarnée par un citadin « hors sol » qui part à la découverte de la base du système alimentaire : la graine.

La législation qui entoure la semence ne permet plus aux maraîchers professionnels de faire leurs propres graines, mais c’est grâce à ces nouveaux citoyens-jardiniers représentés par le combat juridique de l’association Kokopelli qu’un espoir subsiste.

A travers 7 épisodes, les citoyens (re)découvriront et s’engageront dans la résistance jardinière qui rassemble de nombreuses initiatives humanistes et écologistes comme les mouvements Graines de Troc, Incroyables Comestibles, Femmes Semencières et Colibris qui œuvrent pour un changement de société.

Sortie le 10 Avril 2015 sur www.comunidee.fr pour faire fleurir nos consciences…

(source : Jon A.)

(218)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 855 articles sur ce site.


5 commentaires

  1. ChicoRay dit :

    Juste pour ne pas être découragés :
    – oubliez les tomates. Passez au radis, aux salades, à la mâche, à l’oseil, aux capucines… Si vous vous avez une plus grosse couche de terre : pommes de terre, aux carottes, aux poireaux.

    – ne pas planter dans sa rue sans sonder les gens. Evitez d’être seul. Des gens d’abord muets, puis agités vont finir par faire le ménage sans vous avoir prévenu. Suffit d’un meneur. C’est pas « chez vous ». C’est en face de « chez eux ». C’est le territoire de leur chien qui est visiblement le seul à pouvoir mettre ses « merdes » (« touche pas à mon chien »). Même si vous avez un avis favorable pour louer un terrain, la discussion peut s’emporter. Vos installations vont être défoncées, vos tunnels et bassins mis aux encombrants. Un type qui aime pas le paillage va couper vos plantes. Vous enlevez juste des ronces vous allez être menacé et violenté pour vous donner une leçon. Vous leur filerez de la doc ils ne la liront pas, vous leur mettrez un mot dans leur boîte aux lettres, le dernier des cons va mettre un panneau « non au bio ». Ils diront que vous abaissez le niveau du quartier, eux avec leurs plaques Monaco sur leur bagnole ou avenue de l’Opéra sur leur porte… Ils ne voudront que de la pelouse. Se retenir pour ne pas leur tirer les oreilles afin qu’ils les ouvrent ;-). Y a hélas encore des graines de terroristes autistes et de femme de ménage hystériques…

    Merci de votre attention, cela fait du bien d’en parler…

    • ChicoRay dit :

      Ou plantez des fraises. Des bonnes associations : fraises/poireaux, ou fraises/oignons.

      En général les mairies s’en fichent si c’est pas un terrain à eux. La mairie de Grenoble alloue même des bouts de terrain sur les espaces publics pour des plantations publiques ou privées.

      De plus, le Plan national santé (PNSE) reconnaît les bienfaits des espaces verts sur la santé. Dans ce contexte, l’Etat entend végétaliser les villes.

  2. Clocel dit :

    Très bonne idée !
    Allez, debout les Hobbits !!! :o)

Laissez un commentaire

Why ask?