Théâtre : Audrey Vernon et Xavier Mathieu dans « Fukushima Work In Progress »

Fukushima Work In Progress 2Le Capitalisme a d’excellentes nouvelles :

« Fukushima n’est plus un danger. Les chômeurs y trouvent même du travail en nettoyant les cuves contaminées. La vie peut reprendre, allons, courage ! Cependant l’homme refuse de se laisser enfoncer plus bas que terre. Son combat est utopique mais nécessaire : faire basculer le Capitalisme arrogant et insultant de sa tour. Suspens ! »

C’est par ces mots plein de cynisme qu’Audrey Vernon nous annonce son nouveau spectacle qu’elle décrit elle-même comme un « pamphlet écologico-humoristique » : Fukushima Work In Progress.

Audrey Vernon y incarnera sur scène le « Capitalisme », dans ses dérives les plus terrifiantes (comme à Fukushima) dans un dialogue à n’en pas douter plein de profondeur. Pour lui donner la réplique, le comédien et ancien syndicaliste chez Continental, Xavier Mathieu, qui campera lui la figure du petit peuple pris dans le feu de ces enjeux qui, pense-t-il, le dépassent… mais dont il ressent pourtant les effets.

Le spectacle se jouera en avant-première cette semaine (mardi 19, mercredi 20 et jeudi 21 mai) au théâtre de Colombes.

L’équipe du Cercle des Volontaires y sera pour vous en reparler très rapidement !

Pour en savoir plus : http://audreyvernon.com/spectacle5.html

Il reste des places : http://www.lavant-seine.com/evenement/fukushima-work-in-progress-legende-japonaise/

Nico Las (TDH)


Voici quelques interventions marquantes d’Audrey Vernon :

Et voici quelques interventions marquantes de Xavier Mathieu :

(374)

A propos de l'auteur :

a écrit 58 articles sur ce site.


1 commentaire

  1. Clocel dit :

    Plenel dans son rôle favori, obscur nazgul du pouvoir ténébreux, éditeur en chef des poubelles des « services », toujours en bonne place derrière l’enfumoir…

    Taddeï a manifestement compris la longueur de sa laisse, il participera dorénavant à la démolition du discours alternatif et de ceux qui le porte…

    Leçon numéro 1 Audrey, on ne descend pas dans l’arène médiatique pour servir de pâture à la meute de loups aux mâchoires rhétoriques implacables, sauf à vouloir finir comme Sainte Blandine…
    Faites votre job d’artiste, tenez-vous loin de la broyeuse, il y a suffisamment de media alternatifs pour se faire entendre…

Laissez un commentaire

Why ask?