Entretien avec Richard Gage

Richard-Gage-600


AVERTISSEMENT : au vu de la sensibilité du sujet abordé, la rédaction précise que cet interview n’apporte aucune réponse de quel ordre que ce soit sur les évènements du 11 septembre. L’unique combat de l’association « Architects & Engineers for 9/11 Truths » est la ré-ouverture officielle de l’enquête pour répondre aux questions qu’elle pose.


À l’occasion d’une conférence organisée par ReOpen 911, nous sommes allés interviewer Richard Gage, fondateur de l’association « Architects & Engineers for 9/11 Truths » (site internet), qui regroupe plus de 2 300 architectes et ingénieurs, et qui demande la réouverture d’une enquête sur 11 septembre 2001.

Pour ces militants (dont le nombre et l’expertise posent question), il existe des preuves que des explosifs ont été utilisés ce jour-là pour faire s’effondrer les deux tours jumelles du World Trade Center, ainsi que la tour n°7 du complexe dont presque personne ne parle.

Cette interview s’inscrit assez naturellement dans la suite d’une série d’enquêtes réalisées par le média La Télé Libre de John Paul Lepers :

 

Raphaël Berland

Propos recueillis par Gérôme, TDH et Raphaël
Montage-vidéo : Jennifer
Traduction : Thomas
Sous-titrage : Semeen

(1650)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 859 articles sur ce site.


13 commentaires

  1. EDLRD dit :

    Auto-réponse en forme de complément à mon message : lorsque j’ai écrit « les explosifs utilisés n’étaient pas chimiques mais nucléaires », j’aurais dû en fait écrire « les explosifs utilisés n’étaient pas SEULEMENT chimiques mais AUSSI nucléaires », car si une partie du « spectacle » a dû faire appel aux explosifs chimiques (en particulier pour faire des découpes dans les façades s’il n’y a pas d’avions…), la destruction finale des trois tours n’est, elle, explicable QUE par des explosions nucléaires. Et en particulier la phénoménale quantité de poussière dégagée, qu’on a un peu vite qualifiée de « poussière de béton » alors qu’il s’agissait en réalité de « poussière de tout » : béton, acier, mobilier, corps humains…

  2. cc dit :

    peut qu’il faut sous titrer la vidéo en français.vous trouvez pas ? merci

  3. Arnaud dit :

    « Complotistes! Apologie de terrorisme! Parano! Traitres! »
    Quand je vois que tous ces mots , ces menaces sans cesse répétés par les médias de masse n’ont toujours pas réussi à faire capituler tous ces hommes et femmes qui cherchent à comprendre depuis bientôt 15ans, et bien moi ça me donne une sacrée pêche, même si je dois admettre que les usages de cette manipulation gigantesque l’ont peut être déjà rendue « rentable » pour ses instigateurs.

    Bravo à toute l’équipe pour cette superbe interview

  4. Robert dit :

    Merci à Raphaël « JahRaph » Berland et toute l’équipe du CDV. Vous faites tous du bon travail. Continuez. Amts.

  5. baste dit :

    Merci pour cette interview conviviale !
    J’écris ce commentaire car c’est après avoir télécharger la vidéo que je me suis rendu compte qu’elle n’était pas sous-titrée, mais vos commentaires au-dessus m’ont aidé à trouver ce sous-titrage. Ce type de sous-titrage n’est pas incorporé à la vidéo, donc, quand on télécharge celle-ci, les sous-titrages disparaissent…

    on ne se rend pas souvent compte que ce genre de combat sont des combats concrets, dans le réel, que ce drame (il est loin d’être le plus glauque, mais représentatif à plus d’un titre) impacte des vies, nos vies… voilà pourquoi des rapports humains (comme vos interviews en général) amènent à comprendre mieux cette vérité.
    Merci.

  6. Tutu dit :

    La thèse de la nano-thermite ne tient pas debout. Niels Harrit a reconnu lui même qu’il en aurait fallu des tonnes pour faire tomber les twin towers, ce qui aurait nécessité un certain nombre de poids lourds et une logistique beaucoup trop importante pour passer inaperçue.
    Il semblerait que l’explosif employé serait des bombes atomiques miniaturisées, dernier cri des manufactures de mort. Voir le livre « JFK/11 septembre 50 ans de manipulations » de Laurent Guyenot chez Kontre Kulture ou ici:

    http://www.t411.io/torrents/pdf-jfk-11-septembre-50-ans-de-manipulations-laurent-guynot-2014

    http://democratisme.over-blog.com/

    • Vos conclusions sont fausses, de la nano thermite en grande quantité a bien été utilisée pour que les tours s’effondrent. On en trouve en très grande quantité (de la nano-thermite) dans les échantillons de poussière du World Trade Center, cela ne fait AUCUN DOUTE.

      Du coup, la bonne question à se poser, c’est comment a-t-on pu en placer en aussi grande quantité sans se faire voir ? Et là, les regards se tournent vers Lary Silverstein, les sociétés d’entretien et de sécurité des deux tours… Je vous laisse faire vos propres investigations.

  7. Tietie007 dit :

    Euh la méthodologie d’Harrit pour prouver les traces de nano-thermite dans les poussières du WTC est totalement non-scientifique …pas de contre-expertise, car par de double échantillon, expérience ne suivant pas la méthode scientifique …bref, direct poubelle ! Pourtant ce ne sont pas les débris qui manquent, puisque une grande partie d’entre eux sont stockés à ciel ouvert dans une décharge du New Jersey. Je ne comprends pas vraiment pourquoi vous vous accrochez à ces théories du complot débiles qui décrédibilisent votre combat idéologique.

  8. korbin dit :

    Désolé mais il y a des gaines de ventilation sur plus de 400 mètres de haut en tronçons avec des moteurs pour la ventilation .La pression lors de l’effondrement dans ces gaines est telle qu’il y a un effet de souffle vers l’extérieur avec projection de poussières! Ces architectes font de beaux dessins , les ingénieurs font le reste !

Laissez un commentaire

Why ask?