Le Dîner du Cercle #5 – Union Européenne et création monétaire – avec Jacques Myard, Jacques Nikonoff, Gérard Foucher et Gabriel Rabhi

ddc-5-visuel-3-600Le cinquième numéro du Dîner du Cercle a été l’occasion d’évoquer deux thèmes distincts mais qui sont fortement liés dans l’actualité, l’Union Européenne et la création de la monnaie. Alors que les peuples d’Europe, au premier rang desquels les grecs, sont confrontés à des mesures d’austérité et de dépossession de leurs biens publics, les questions concernant l’endettement des populations au sein de la machine européenne sont d’un intérêt essentiel : l’impact sur notre pouvoir d’achat est immédiat, et durable…

Le Cercle des Volontaires a donc eu le plaisir d’inviter quatre personnalités différentes pour en parler, et éclairer un peu ces sujets rendus touffus et compliqués par les médias mainstream : Jacques Nikonoff, fondateur d’ATTAC et porte-parole du M’PEP, Jacques Myard, maire de Maisons-Laffite et député UMP pour nous parler de l’Union Européenne, et Gabriel Rabhi, écrivain et réalisateur ainsi que Gérard Foucher, également écrivain pour nous parler de la création monétaire.

Émission enregistrée le 22 mai 2015

L’Union Européenne est un projet vieux de plus de cinquante ans, qui était sensé garantir la paix et le développement d’une Europe en perte de vitesse après deux guerres sanglantes. Basée sur le partage de valeurs communes réunies dans une Charte, dans les faits elle a surtout servi à asseoir la puissance du « modèle occidental » en Europe de l’Ouest face au bloc soviétique, tandis que la décolonisation et l’essor de la société de consommation transformaient les vieilles nations européennes. Imaginé à Washington et inspiré à Robert Schumann par la diplomatie américaine, le projet européen a servi à asservir les peuples qui en sont membres aux velléités des cartels financiers qui, en contrôlant également la création de la monnaie à travers les banques commerciales créatrices de crédit, décident des orientations politiques et par extension sociétales des gouvernements et des peuples.

La création de monnaie est le système par défaut d’échanges économiques et d’investissements de l’humanité. Adossé à la confiance prêtée aux émetteurs de billets qui sont des reconnaissances de dette des banques et non des valeurs en elles-mêmes, les dettes accumulées par différents pays ne tiennent que par la confiance que les populations choisissent de garder envers les émetteurs de cette monnaie, décidant ainsi que les billets ont bel et bien la valeur qui est indiquée dessus.

Si bien qu’aux Etats-Unis, la Réserve Fédérale, qui est le seul organisme habilité à y frapper monnaie, appartient à un groupe restreint de banques commerciales privées, en France l’État, pour se financer, est obligé de faire appel aux banques commerciales privées. Ce furent les banques américaines qui provoquèrent la crise des subprimes aux Etats-Unis en accordant des crédits à des gens qui n’allaient pas pouvoir les honorer. Les secousses induites par cette négligence criminelle ont provoqué la chute de la banque Lehman Brothers, et envoyé le monde occidental dans une spirale de mesures d’austérité et de réductions de services publics qui mettent des nations entières aux abois, comme c’est le cas aujourd’hui en Grèce.

À chaque étape de ces processus, les banques ont toujours su tirer leur épingle du jeu et garder la main sur la nuque des décideurs politiques, dont elles sont les bailleurs de fonds et les sponsors. Elles ont réussi ce tour de force parce qu’à chaque étape de ces processus, les gens ont choisi de continuer à leur faire confiance… Peut-être est-il temps de reconsidérer la question, et de leur poser les bonnes questions, tout en exigeant d’eux les bonnes réponses…?

En espérant que ce nouvel opus du Dîner du Cercle vous apporte de bons éclaircissements sur les deux thèmes à son menu, il me reste à vous souhaiter bon visionnage.

Lawrence Desforges

(235)

A propos de l'auteur :

Je m'appelle Lawrence Desforges et suis français d'origine irlandaise; je suis quadragénaire. J'ai depuis des années cherché du sens aux non-sens qui m'entourent et ai trouvé des réponses dans la manipulation de l'information et de la société par des intérêts privés. Résolu à ne pas participer à cette parodie de vie, j'ai rejoint le Cercle pour redonner le sens à mon existence et dénoncer les menteurs. J'y écris sous le pseudo de Will Summer.

a écrit 37 articles sur ce site.


14 commentaires

  1. Simon dit :

    Bonjour,
    merci pour ce débat, très intéressant dans l’ensemble.
    À propos de la deuxième partie sur la création monétaire et des alternatives possibles, j’ai découvert le site maj-éco.fr qui propose un système d’échange de biens et services basée sur le principe de salaire à vie et de démocratie réelle; proposant « l’écu » comme monnaie.
    C’est pratiquable, après inscription.
    Ça vaut le détour d’y jeter un coup d’oeuil! L’idéal étant je pense de s’inscrire pour mieux donner du sens à l’expérimentation.

    http://www.maj-eco.fr

  2. sami dit :

    Y a pas plus hypocrite que Jacques Myard,ce lascard nous trompe en prétendant être souverainiste ,il fait parti de l’opposition ou 80 % de ses représentants sont quasi atlantiste ,j’ai récemment entendue une révélation d’alain juppé participant à la French-American .C’est pour ça qu’on sera toujours perdant tant qu’on croira être représenter par de réelles souverainiste

  3. lolo dit :

    Exact Jacques Myard fait celui qui ne sait pas lorsqu’on y sort que l’UE est (prouvé) une construction américaine.

    L’hypocrite euro atlantiste par excellence !

  4. maj dit :

    Serait-il possible de refaire le débat avec celui qui semble le mieux placé pr décortiquer l’arnaque de l’UE au vu de ses nombreuses conf qui s’y rapportent : Asselineau cette fois ? Il pourrait plus s’échapper là, Monsieur Myard avec toutes les preuves qu’il se prendrait à la face … 😉

  5. free dit :

    Laissez parler les gens, quitte à découper la vidéo en plusieurs parties/chapitres, mais ne vous bornez pas aux défauts de la télé alors que vous avez la puissance d’internet. Les gens ont des choses intéressantes à dire ET ils ont envie de les dire. Cela me semble cohérent avec ceci : vous les avez choisis ET vous voudriez entendre leur propos entièrement. De mon point de vue de spectateur, je ne les trouve pas long meme quand il vous force la main pour continuer. Voilà donc les causes de mon message.

    Bon courage !

    • Merci à vous pour votre retour !

      Notre dilemne : laisser les invités s’exprimer, et en même temps trouver un « format » qui puisse intéresser le plus grand nombre de citoyens possible.

      • free dit :

        Je trouve l’enchainement des questions intéressant, donnant une bonne structure dans l’échange et la discussion. Je trouve que le débat que vous arrivez à faire naître est intéressant, surtout qu’aucun n’a été hors-sujet ici. Ces coupures m’ont donc paru étrange, sauf lorsqu’ils voulaient aller plus vite que votre plan (plan qu’ils ne connaissent pas j’imagine), parce que ce n’était alors que leur permettre de reporter leur propos tout en maitrisant l’échange.

        Lorsque vous me parler de « format », je pense à un nombre de minutes de vidéo et c’est ainsi que je vais utiliser ce mot. N’hésitez pas à me dire si cela recouvre d’autres choses.
        Votre format est naturellement long d’après ce que je m’imagine de vos buts par ce Dîner du Cercle : discuter à un niveau relativement profond, être exhaustif, être compréhensif en prenant le pari du temps et non celui de la simplification.

        Sur cette vidéo, vous faites 2 thèmes en une vidéo (exceptionnellement ?) alors que cela aurait pu faire office de plusieurs vidéos mais je crois « deviner » que « une vidéo égal un dîner » et donc que votre choix de faire intervenir les mêmes invités dans 2 thèmes vous contraint, selon cette logique, à allonger conséquemment la durée de la vidéo. Peut-être est-ce une ambition dure à tenir, celle de 2 thèmes avec les mêmes personnes et en plus des propos intéressants. Deux vidéos de la même soirée aurait pu très bien sortir aussi.

      • Nous sommes globalement d’accord avec vos remarques. Sur ce Dîner, nous aurions du découper en deux vidéos.

        Merci beaucoup pour vos conseils.

      • Bok dit :

        Salut

        je vais rejoindre un peu les propos de Free. Débat très interressant et instructif mais le format est trop long.
        Personnellement je ne prends pas assez le temps de vous suivre mais des débats de 2h m’arretent avant meme d’avoir commencé (sauf celui là pour une fois…)
        Je pense que pour toucher un maximum de gens et faire passer vos messages, il faudrait vraiment couper et faire des chapitres de 45 minutes, durée à laquelle les gens sont habitués (merci HBO et la Fox…).
        Petit truc aussi, sur le quizz final, n’hésitez pas à repeter le mom de l’auteur de la citation après la réponse de vos invités. Il y a certains noms que j’ai à peine entendus dans la ferveur du quizz…

        Bonne continuation

      • Merci pour vos encouragements, et pour vos remarques, que je trouve tout-à-fait justes

  6. Vous dites qu’une monnaie démocratique et non adossée à l’euro mais associée a une création monétaire par revenu de base n’existe pas alors qu’elle existe justement sur le site http://www.maj-eco.fr...

Laissez un commentaire

Why ask?