Voyage en Crimée, ingérence internationale, démocratie : entretien avec le député Jérôme Lambert

J.Lambert pteSuite à son voyage en Crimée au sein d’une délégation de dix parlementaires français, nous avons souhaité interviewer le député Jérôme Lambert. Siégeant au sein du groupe des Radicaux Républicains Démocrates et Progressistes sur les bancs de la majorité, il n’en garde pas moins une certaine indépendance d’esprit et d’action. N’ayant voté ni la confiance au gouvernement Valls 2, ni le budget, il a marqué à nouveau sa désapprobation à la politique de François Hollande en allant rencontrer les autorités de Crimée.

Nous revenons avec lui sur ce voyage et sur la politique de  sanctions contre la Russie, ce qui nous amène à aborder les sujets d’ingérence internationale et d’indépendance nationale. Finalement, nous en arrivons logiquement à la source des ennuis du peuple français : les institutions et la démocratie. Concentration du pouvoir, trahison du traité de Lisbonne, référendum d’initiative populaire, autant de sujets sur lesquels il est intéressant d’entendre le point de vue d’un homme faisant partie intégrante du système représentatif.

 

Baptiste Mannaia

(123)

A propos de l'auteur :

a écrit 54 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. brandenburg dit :

    Le « peuple »,les « citoyens »-terme ridicule car révolutionnaire: »Citoyen Capet » pour Louis XVI,montrant que ce crétin ne sait pas que ce n’est qu’un surnom familier parce que ,très pieux il portait toujours en signe d’obéissance à Dieu un couve-chef,comme les religieux du temps;il était en réalité le Grand Duc de France,France signifiant à peu près notre île de France et donc suzerain de Paris,la capitale du Royaume d’où sa prééminence sur ses pairs;quant à sa lignée,on l’appelait « les robertiens » du nom de leur aïeul,Robert le Fort qui avait commencé à prendre les choses en mains,délaissés par les derniers carolingiens- laissés à eux-même n’ont jamais rien fait que des âneries!Seul un Souverain,entouré et conseillé par sa haute noblesse puis en descendant jusqu’à ce peuple encore sans forme,va lui donner cette forme,exactement comme en metaphysuque c’est la forme en acte qui avec la matière seulement en puissance donne naissance à la substance.
    Ce principe es absolu et tout ce qui ,volontairement ou non,y déroge se décompose et se corrompt,donc va vers la mort.Ainsi que la démocratie dirige tout droit vers la culture de mort n’a rien d’étonnant pour qui sait voir,qui connaît et comprend puis agit en conséquence.Sinon « tolérance et inertie qui signent la mort d’une civilisation »-Ariistote,bien placé pour voir celle de la démocratique Athènes s’écrouler devant lui.Sa préférence allait donc vers ce qu’on appelle « un régime mixte » composant harmonieusement et hiérarchiquement les trois principes immuables de la politique,monarchique,aristocratique et démocratique,chacun à sa place et n’essayant pas d’usurper celle des autres dans une guerre ou révolution permanentes et épuisantes.Pasimm sur erlande.wordpress.com,un site PRO-VIE tous azimuts-spiritualité,politique,économie-car tout se tient à condition d’avoir distingué avant d’unir,Jacques Maritain.

  2. Raphael dit :

    Quelle que soit la bonne volonté d’un député et monsieur Lambert en semble rempli, il reste un député. A savoir quelqu’un qui pense qu’il doit tempérer le peuple pour son bien. Ajouter à cela que tout ceux que j’ai entendu jusqu’à maintenant quelque soit leur bord politique considère unanimement le français comme un être hybride entre l’enfant capricieux et le bovin.

    J’admire la différence de ton entre la Syrie et la France:
    – Bachar El Assad l’a bien cherché y avais un attente sociale il n’a pas su y répondre.
    – Y a toujours des gens pas content en France, c’est pas parce qu’il y a 800 000 personne dans la rue que faudrait réformer des trucs, sinon on s’en sort plus.

    J’admire également le fait qu’il veut qu’on s’intéresse a la politique tout expliquant que le peuple est bien trop facétieux pour prétendre prendre la moindre décision sans son aval.

    L’image parents(députés)/enfants(peuple) politique utilisé par E.Chouard est décidément extrêmement pertinente.

  3. Pasdupe dit :

    J’ai arrêté le lecture de cet entretien précisément au moment où ce député parle de l’annexion de la Crimée par la Russie.

    Le vrai et seul débat pour moi est : annexion par la Russie ou rattachement voulu par la Crimée ?
    Il parle de conflits; oui, conflits d’opinions sur cette question cruciale qu’il se garde bien d’aborder.

    Tout le reste n’est, à mes yeux, que gesticulations.

Laissez un commentaire

Why ask?