Micro-trottoir : « L’État Islamique : qui le soutient, qui le combat ? »

micro-trottoir-EI-600-1Afin de mesurer la connaissance de nos concitoyens sur l’État Islamique, « Daech », nous avons emmené une caméra et un micro au Centre Beaubourg à Paris, hier lundi 12 octobre 2015, peu de temps avant la première de notre nouvelle émission en direct, « Guerre & Paix », centrée sur ce thème.

Cela a été l’occasion de constater que, parmi le « panel » de personnes que nous avons interrogées sur la question, une assez faible proportion de citoyens sont véritablement au courant de ce qui se trame et se passe aujourd’hui en Syrie et en Irak, où sévit ce monstre qu’est Daech.

Effectivement, la plupart des personnes que nous avons questionnées font écho à la « version officielle », la « doxa » selon laquelle Bachar al-Assad serait le tortionnaire de son peuple, soutenu à tort par la Russie de Vladimir Poutine qui, sous couvert de combattre Daech, en profiterait pour bombarder les « rebelles modérés » en opposition au régime syrien qui, rappelons-le, fut démocratiquement élu, et est régulièrement plébiscité par la majorité des Syriens.

Bien que les citoyens et citoyennes à qui nous avons parlé entendent que c’est une situation complexe où les conflits d’intérêt s’entrechoquent de façon sanglante, que l’Occident joue une partie selon ses propres intérêts calqués sur les désirs de Washington auquel il est inféodé, il semble que l’incompréhension des gens sur ce sujet brûlant soit liée à la mauvaise qualité des informations qui leur sont distillées par les médias « mainstream », d’où la confusion sur les intentions de Bachar al-Assad et de Vladimir Poutine…

Afin de vous permettre, chers lecteurs et chères lectrices, d’y voir plus clair, nous nous permettons de vous orienter sur la retransmission de l’émission diffusée par le Cercle des Volontaires sur le sujet dont traite cet article et mentionnée plus haut, « Guerre & Paix », « L’État Islamique, qui le soutient, qui le combat? », très prochainement disponible sur ce site et sur notre chaîne YouTube (et actuellement en cours de montage).

Lawrence Desforges

(459)

A propos de l'auteur :

Je m'appelle Lawrence Desforges et suis français d'origine irlandaise; je suis quadragénaire. J'ai depuis des années cherché du sens aux non-sens qui m'entourent et ai trouvé des réponses dans la manipulation de l'information et de la société par des intérêts privés. Résolu à ne pas participer à cette parodie de vie, j'ai rejoint le Cercle pour redonner le sens à mon existence et dénoncer les menteurs. J'y écris sous le pseudo de Will Summer.

a écrit 37 articles sur ce site.


16 commentaires

  1. asbad79 dit :

    Effarant le niveau de comprehension du kidam sur ce conflit. N’ayant plus la tv, je constate que ceux qui l’ont encore ont été convaincus que la russie ne combat pas vraiment l’etat islamique. Certainement nos medias ont un peu trop clivé la question de savoir ce que fait la Russie en syrie en posant la question toujours sous l’angle : aide-t-elle Bachar el assad et son regime OU combattent-ils daesh. En réalité, la Russie soutient Bachar El Assad et DONC combat l’etat islamique et ses petits freres « modérés » :))

  2. Pierre dit :

    Ce qui est agréable a voir c’est que tout le monde semble se rendre compte que les occidentaux ne combatte pas vraiment L’état islamique, que les interventions militaires ne sont pas fructueuses et nécessaires au vu des conséquences et que les pays du golf sont les principaux bayeurs de font du terrorisme islamique.Pour le reste Il y a encore enormement de partie pris et de fausses assomptions et idees .

  3. nicolas dit :

    bien que ce ne soit plus vraiment un secret, il est affligeant de voir à quel point les jeunes interviewés sont tous justes bons à tirer sur leurs clopes (ou joints). L’école ne les instruit nullement et la presse leur ait étrangère au point qu’ils ne sont mêmes pas capables de réciter la version officielle. Mais cette même dégénérescence a ou aura une carte de vote, des enfants à assimiler aux vôtres… ils sont tout justes bons a retenir un peu de cours sexuel et ceux à quoi ils ont ou auront droits; CAF , capotes , suce,baise, partouze,drogue… Voilà ce qu’il reste quand les meilleurs sont morts au combats, les résidus de matrices fécondés par les laches,traitres et autres pourritures!

    • Lawrence Desforges dit :

      Hmm; c’est un peu fort, « résidus de matrice », tout de même…
      C’est déplorable en effet que les gens soient globalement mal informés, et en ce qui concerne ces jeunes c’est aussi le cas de leurs parents c’est certain. Ceci dit, les jeunes – les adolescents – ne sont pas encore « adultes », ils font partie de la portion de population qui, bien qu’elle soit dans l’antichambre de la responsabilité, a encore le temps de profiter de l’innocence de la jeunesse. A mon avis, ce n’est pas tant contre eux qu’il faut s’élever que leurs parents, qui entretiennent la situation dans laquelle grandissent leurs enfants.

      • alain dit :

        Les parents sont victimes eux aussi des médias traditionnels.
        Si personne n’est capable de dire qui fait quoi en Syrie c’est bien qu’il y a un énorme problème d’information en France, à un tel niveau c’est de la manipulation et trop peu de gens en ont conscience.

  4. Thuillier dit :

    Ouah le niveau! Mais je ne suis pas étonné. Les gens dorment à point fermés. Si vous voulez 100% de bonnes réponses, faites un micro trottoir sur Secret story ou sur les histoires de cul d’Hollande

  5. Byblos dit :

    Peut-être fallait-il leur poser quelques questions du genre «quelle mer ou océan borde la Syrie?» ou «sur quel continent se trouve la Syrie?».

  6. Mfeivel dit :

    Au micro-trottoir, on fait dire ce que l’on faire dire ; on n’a qu’à couper les avis divergents…..

  7. paul dit :

    Il y a encore plus nul comme réponse sur le conflit en Syrie les médias et politiques.
    Un sites comme le cercle des volontaires vous aussi bien que tous les médias financés par l’état.

    Pourquoi on ne peut pas comprendre le chaos e Syrie quand on entend les mensonges de nos médias et politiques
    https://www.youtube.com/watch?v=2mKZc83umIc

    Grand bravo du boulot fait par le cercle des volontaires.

  8. mots roses dit :

    C’est comme dans un rêve. toutes générations confondus ne semblent pas se rendre compte quelle époque formidiabolique nous traversons. Plus dure sera le réveil.

  9. Samir dit :

    Une question toute simple en apparence mais bien compliqué au moment d’y répondre, même après une bon quart d’heure de réflexion. Je me lance même si je ne suis pas sur que cela soit publié puisque je vais me décaler de la ligne pro Bachar.

    Qui le soutient : Personne officiellement. Mais a peu près toutes les nations qui comptent dans le monde d’une manière ou d’une autre hormis les nations proche de l’Iran. Par le double jeu de leurs services secrets, par le laxisme qui permet aux djihadistes de traverser beaucoup de frontières pour grossir leurs rangs sur place. Idem pour les capitaux, les armes et le matériel en general car jusqu’à preuve du contraire daesh ne possède pas d’industrie capable de soutenir un effort de guerre et encore moins de débouché pour écouler son pétrole. Je parle des nations occidentales comme des nations arabes.

    Qui le combat : À peu près tout le monde officiellement. Mais pas autant de gens que ça à y regarder de plus près hormis les différends groupes hostiles à Bachar Al Assad non wahabites, kurdes compris, présent en Syrie. Aujourd’hui Les russes et l’axe chiite (Iran, Irak, Syrie et les mercenaires chiites libanais, afghans, azerbaïdjanais, etc…) lui donne le coup de grâce même si ils sont soupçonnés de les avoir laissé prospérer (prospérer, pas créer) hier pour qu’ils s’entretuent avec les autres groupes armés qui mettaient en déroute l’armée syrienne. L’axe atlantiste aussi le combat officiellement, même si cela fait rire tout le monde et semble bien ridicule comparé à la pression exercé aujourd’hui par Moscou. Donc en premier les différents groupes hostiles à Damas qui ont très vite senti la menace mais plus efficacement et cyniquement aujourd’hui l’axe chiite renforcé par l’aviation russe et quelques nationalistes arabe venu grossir les rangs de l’armée arabe syrienne à bout de souffle.

    Quoi qu’on pense des uns et des autres ces illuminés du daesh auront quand même rendu un fier service au dictacteur de Damas, fils d’un autre dictateur avant lui. Ils ont légitimé l’entrée en scène de Moscou et de Teheran après avoir totalement décrédibilisé les révolutionnaires sincères de la masse sunnite (arabe et kurde) opprimée. Si Moscou n’était pas entré dans la danse ils auraient légitimé une action de l’OTAN, face je gagne, pile tu perds avec ces tarés qui auront exacerbé un plus encore les tensions sunnites/chiites. Bref un beau gâchis au final, il est temps qu’ils disparaissent puisqu’ils ne rêvent que de martyr ils vont avoir une occasion en or de trépasser avec les russes, le hezbollah et les pasdarans.
    À défaut d’identifier les créateurs (services secrets us/saoudiens ?) de cette entité takfiriste on peut dire que les grands perdant de cette aventure destructrice auront été les syriens qui voulaient se debarasser de Bachar, en plus de leurs innombrables victimes de tout horizons ?

    • Lawrence Desforges dit :

      Il est très important d’identifier les créateurs de ces « illuminés » de Daesh, comme vous dites, pour bien saisir l’abominable ignominie de la chose, et de ce qui se passe au Proche-Orient en ce moment-même…
      Le courant idéologique qui les encadre est celui du « takfirisme » et du « salafisme » qui sont des excroissances du « wahhabisme », la doctrine que beaucoup de Musulmans qualifient d’hérétique et qui habite les dirigeants du royaume d’Arabie Saoudite. Quelques recherches historiques vont révèreront qu’historiquement les Britanniques ont eu beaucoup de contacts avec la famille al Saoud dès le 18è siècle, époque où ils les aidèrent à se servir des doctrines professées par le fondateur du wahhabisme pour s’affirmer un pouvoir dans la région – l’intérêt britannique était d’influer sur la politique des états bordant la route des Indes, l’East India Company était en pleine expansion…
      Après la « révolution américaine » (et la « révolution française »), les USA ont vite renoué les liens avec la mère Albion, au point que les familles aristocratiques anglaises et les « grandes familles » WASP des USA sont intimement intermariées, aujourd’hui. Les USA ont aidé le Royaume-Uni à vaincre l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’empire Ottoman pendant la Première Guerre Mondiale pendant que Londres s’installait en Irak et en Iran avec la « Anglo-Arab Oil ».
      http://www.michelcollon.info/La-guerre-des-Saoud-contre-la.html
      La Seconde Guerre Mondiale vit la fin des grandes économies indépendantes tandis que petit à petit, les USA ont pris une place prépondérante dans les décisions de politique mondiale, par l’entremise de ces mêmes familles, encore aujourd’hui régnantes, mais en coulisses…
      http://www.cercledesvolontaires.fr/2015/07/18/racines-britanniques-terrorisme-international/
      Les USA ont pris le relais au Moyen-Orient avec leur alliance « pétrole contre protection » avec le régime saoudien, tandis que l’extrémisme professé et répandu depuis la péninsule arabique a infecté les combattants d’abord en Afghanistan, puis dans une grande partie du monde musulman à la suite du 11 septembre 2001 les faibles d’esprit et criminels en puissance qui ont bien voulu s’y faire recruter, à tel point qu’ils atteignent même des franges des populations européennes…!
      http://www.tunisie-secret.com/Explosif-les-relations-entre-les-Americains-et-les-islamistes-tunisiens-remontent-a-2004_a252.html
      Enfin, les « nations qui comptent » sont celles qui sont présentes dans votre champ de vision; mais en réalité elles comptent toutes, avec un angle un peu plus large… 😉

      • Samir dit :

        D’abords merci d’avoir pris le temps de me répondre, en suite par « nations qui comptent » je sous entendais seulement nations qui peuvent avoir un impact réel dans le conflit. Evidement que toutes les nations comptent nous sommes d’accord.
        Sinon pour la genèse du wahabisme et du salafisme je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous. M’intéressant de très pres au nationalisme arabe, j’ai fais le tour des théories qui expliquent la naissance de ces idéologies. Je ne suis pas partisan de la ligne complotiste qui fait de Mohamed Abdelwahab (père du wahabisme) et du binôme Hassan Al Banna et Said Qotbs (fondateurs des frères musulmans) des agents de l’Occident. Je suis peut-être naïf mais je pense que ces types ont sincerement voulu combattre ce qu’ils percevaient comme une décadence du monde musulman, qui expliquaient les défaites successives comme un châtiment divin. Surtout pour Abdelwahab car Hassan Al Banna lui avait dans sa ligne de mire, avant le nationalisme arabe renaissant, l’impérialisme britannique et l’occidentalisation de la société égyptienne. Je ne pense pas qu’on puisse les blamer parce que tout les fous furieux du monde se revendiquent de leurs courants de pensée, en appliquant les commandements plus ou moins bien d’ailleurs à bien y regarder. Sinon il faudrait aussi condamner Marx et Adam Smith pour les mefaits du communisme et du liberalisme même si ils ne les avaient surement pas anticipé en élaborant leurs doctrines.
        Pour la famille Saoud par contre je suis entièrement d’accords, leur simple prise de la Mecque avec l’aide des britanniques contre les ottomans suffit à les disqualifier. Sans compter tout les mefaits que leur diplomatie aux ordres a causé au monde arabe et musulman. C’est eux qui ont sali l’image de l’orthodoxie sunnite en manipulant et en envoyant des groupes fanatisés en Afghanistan, en Algerie, dans les Balkans, dans le Caucase, au Soudan, en Egypte, en Syrie, etc, etc. Jamais pour défendre la cause pan-arabe en somme, ou pan-islamique méme mais toujours pour faire le jeu des occidentaux. Pareil pour leur surproduction pétrolière qui fait chuter les prix et qui affaiblit des pays comme la Russie, l’Iran, l’Algerie ou le Venezuela au profit des même. Non vraiment ces ploucs de bedouins hypocrites sont inexcusables contrairement aux mentors du salafisme. Et je suis moi même nullement religieux, je constate simplement. Cordialement.

      • Lawrence Desforges dit :

        Pour ce qui me concerne je suis chrétien et ne peux aucunement me déclarer spécialiste de l’Islam mais il me semble que le wahhabisme et le salafisme sont tous deux des visions extrémistes et excessivement puritaines de la parole léguée par le Prophète Mohammed, tout comme les excès du « fondamentalisme chrétien » et « auto-flagellations » à foison sont des dérives excessives et hérétiques du message christique.
        Je ne me qualifie sans doute pas selon des critères classiques comme « religieux » – je ne vais pas à la Messe, je ne donne pas au ‘Denier de l’Eglise’ – mais suis sûr que le Christ n’entendait pas comme témoignage de fraternité entre les hommes les guerres par procuration, l’esclavagisme et sa version « re-masterisée » dans le « néocolonialisme » et le « consumérisme » qui sont les vases communiquant de l’exploitation de l’homme par l’homme à notre époque pour le bien de modèles auto-encensés et généralement bovinement tolérés par le plus grand nombre livrant des décors sensiblement eschatologiques…
        Comme le disait le Christ lui-même (et je suis croyant, même si je ne suis pas « pratiquant » dans le sens communément accepté du terme), « Peu importe que vous croyez en moi ou non, tant que vous croyez aux oeuvres »…
        Je vois, en France, une société indélébilement marquée par les préceptes chrétiens, jusque dans sa Constitution (cette « égalité des citoyens »…); je vois, dans le monde islamique, uns société indélébilement marquée par les préceptes de la tolérance et de la justice coraniques…
        Le temps passe, les royaumes comme les empires naissent, croissent et chutent dans le bruit et le fracas tandis que l’humanité survit, accumulant à la fois le bien et le mal issus de ses expériences et laissant l’espoir régler les problèmes que les ratages sociétaux des gens – une fois les choses regardées en face – n’ont pas réglées, au fil du temps…
        En Europe il y a eu des révoltes contre le système oppresseur depuis des siècles précédant la fameuse « révolution française », si honorée qu’elle ne peut en être que suspecte dans un vil monde où le vainqueur, les babines toujours sanglantes du sang d’une quelconque nouvelle victime, est celui qui écrit l’histoire et endoctrine encore aujourd’hui les esprits des jeunes enfants, sous le bovin regard de leurs parents, souvent heureux de les occuper avec des conneries à la TV conçues pour renforcer cette infernale mascarade…!
        Les différences perçues entre les Sunnites et les Chiites sont du ressort de ceux et celles qui s’en revendiquent, mais je gage que ces temps verront leur résolution selon des préceptes et des règles déjà établies par le Christ (Yeshua/Issa) et le Prophète Mohammed – le premier avait averti de la venue du second.
        Bien entendu, ceci figure une opinion personnelle et nullement celle du site ou des personnes qui lui sont en quelque manière reliées.

Laissez un commentaire

Why ask?