Crédit Mutuel, Censure, Bolloré, Canal+ et TAFTA | Guerre contre le journalisme (ThinkerView)

Jean-Pierre-Canet-Nicolas-Vescovacci-600Le média alternatif ThinkerView a rencontré Jean-Pierre Canet et Nicolas Vescovacci, respectivement Rédacteur en Chef et Journaliste du documentaire sur le Crédit Mutuel dont la diffusion sur Canal+ a été censurée par Vincent Bolloré. C’est l’occasion d’aborder les problèmes de censure (et notamment d’autocensure), de concentration des médias, du rapport de force entre les médias, la sphère politique et la sphère financière. En fin d’interview, le journaliste de ThinkerView aborde le TAFTA, également appelé Traité Transatlantique. Voici un entretien sans langue de bois, où des journalistes honnêtes nous livrent leur analyse sans fard sur leur métier.

Raphaël Berland

(626)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 855 articles sur ce site.


7 commentaires

  1. nico dit :

    Interessant

    Apres la pimbêche à la fin ça casse le niveau de l entretien dommage

    A son corps défendant elle n a que 16 ans d après ce que j ai entendu donc elle a des circonstances atténuantes mais tout de meme lorsqu on prétend faire une interview on la prépare avant un minimum

    Juste un truc à dire à propos de thinkerview et qui revient sans arret dans les propos du gars qui interview

    Coder c est pas essentiel on dirait que c est la panacée pour lui ( et pour la pimbêche aussi qui sait pas qui est vincent bollorÉ et pas vincent bollorEUH LOL )

    Coder c est comme se servir d une pelle ou d une pioche c est tout

    L essentiel surtout c est de savoir réfléchir donc savoir faire des liens dans sa tete et avoir un esprit critique

    Pas besoin de savoir coder pour cela donc …

    En gros savoir coder ne rend pas intelligent et critique envers le monde qui nous entoure

    Elle devrait méditer ça la pimbêche d ailleurs

    Cet état d esprit c est un des nombreux cancers de notre monde actuel

    Ce n est pas parce que untel a fait telle ou telle grande école qu il devient intelligent et acquiert un esprit critique

    Si des diplômes ou des formations d intelligence et de curiosité existaient ça se saurait je pense

    Aujourd hui le monde fonctionne comme on donne carte blanche en toute confiance à des gens dès qu ils sortent de la bonne école avec le bon diplôme

    On voit périodiquement ce que ça donne : scandales financiers , crises à répétitions , détournement d argent , faillites , corruption etc etc

    Avant , à une époque qui m est antérieure , les autodidactes étaient les gens les plus valeureux et les plus couronnes de succès

    Aujourd hui c est de moins en moins le cas car tout notre monde est verrouillé par ce qu on appelle les réseaux

    Cela conduit à une baisse visible de niveau et à entre soi mortifère

    Et cela conduit in fine à entendre des bêtises énormes comme ce que tente de véhiculer notre ami de thinkerview comme quoi coder est une condition nécessaire et suffisante pour être intelligent et critique or c est totalement faux et même absurde

    A mediter …

    • La critique est aisée, mais l’art est difficile. Et on peut critiquer sans insulter (« pinbêche »… Sérieusement…) !

      • nico dit :

        Pimbeche parce que c est le cas

        La critique est aisée mais elle est jusitifée car c est une serieuse erreur de casting qui nuit à la video

        Apres etre alle voir par curiosite ce qu etait ce mysterieux magazine dissemblance , je pense que la place de la pimbeche est d aller interviewé madame Schlumberger-Gaumont .. ah pardon son nom de scene madame Lea Sedoux , comme j ai pu voir sur le site de ce magazine pour ado.

        J ai rien contre les ado mais il y a un temps pour tout et là ce n etait vraisemblablement pas le moment pour elle d interviewer ces deux journalistes …

        Enfin ce n etait pas une insulte mais juste un constat … malheureusement

        Bonne journee à vous : )

  2. sahb dit :

    elle pose des questions intéressantes cette petite journaliste en herbe, par exemple sur le csa ! elle essaye de réfléchir c’est déjà pas si mal puisque l’école et la téloche se sont acharnées sur elle depuis sa naissance pour tenter de la décérébrer !
    les autres, les journalistes senior (ayant la faveur de @nico) eh ben ils y ont mis le temps pour récupérer un peu d’esprit critique !! on est très contents pour eux !

  3. ignacio smofinga dit :

    Bonjour le cercle , raphaël ,ThinkerView , Jean-Pierre Canet et Nicolas Vescovacci ainsi que la jeune journaliste .

    Document intéressant qui permet de se faire une idée plus juste du journalisme , de ses contraintes et des médias en général .
    Je n’ai pas encore vu le documentaire de ces deux « révoltés » mais je compte prendre le temps prochainement .
    Toutefois , il me semble que ces deux « révoltés » comme Jean-Pierre a l’air de se qualifier , commencent à découvrir dans quel monde nous sommes .

    Et ils le disent eux-mêmes à plusieurs reprises comme quoi ils sont « naïfs » mais ce n’est pas de leur faute, c’est un problème purement générationnel .

    Comme eux, je suis né dans les années 70 mais j’ai eu un parcours je pense moins linéaire que le leur à savoir une adolescence passée en Afrique. A mon retour , j’ai tout simplement été stupéfait par la naïveté des jeunes qui m’entouraient , à part les syndicalistes lycéens et étudiants , harangueurs de foule préparant une future carrière politique . Cette génération française , ma génération , notre génération , s’est contentée de manger le pain qu’on lui donnait , allant même jusqu’à croire vivre dans une démocratie parce qu’on pouvait voter.
    Est-ce le cannabis qui s’est répandu comme une traînée de poudre dans tous les milieux qui a conduit à cet état végétatif général ?

    Il est clair qu’aujourd’hui , à 40 piges passées , des gosses , des crédits , on stoppe les stupéfiants et on voit le monde comme il est. mais le brouillard a tout de même du mal à se dissiper et l’on espère changer les choses avec un combat républicain pour sauver la démocratie .
    Réveillez-vous les amis ,nous n’avons jamais accéder à la démocratie en France. Tout au mieux à une aristocratie élective. Mais les médias font bien leur boulot, comme en Chine, en Russie, aux Etats-Unis ou en Iran. Détenus par ceux qui ont le pouvoir, économique, politique ou religieux, ils pensent à notre place et nous délivrent les infos utiles à leur hégémonie.

    J’apprécie qu’il y ait des gars comme vous aujourd’hui pour rendre visible l’injustice régnante.
    Cependant, comme vous le dites à la fin, cela ne changera sûrement rien au final. Le spectacle continue .
    Je ne qualifie pas tout ce travail de divertissement mais de diversion.

    Notre société est en crise car nous avons trop longtemps laissé nos aînés, c’est-à-dire nos parents, croire qu’ils avaient tout fait avec 68, mais comme disait Coluche, » c’était qu’un combat, fallait continuer le début ». A nous maintenant d’analyser de façon critique et constructive notre rôle dans l’histoire et permettre à ceux qui arrivent, comme cette jeune journaliste, à être plus que révoltés, entamer le combat anarchiste pour une société réellement démocratique, juste, où les citoyens, comme les marchandises et les capitaux, circulent librement, sans crise, sans larmes, sans guerre ni pauvreté.

    Le chantier est vaste et ne se réalisera pas sur une seule génération mais ça, c’est un vrai boulot.

    A+ et vive l’Anarchie !

Laissez un commentaire

Why ask?