« Comment muter en citoyen adulte ? » par Etienne Chouard

Etienne-Chouard-600Étienne Chouard est enseignant en économie et en droit dans un lycée de Marseille. Blogueur français (Plan C), il a connu une certaine notoriété en 2005 à l’occasion de la campagne du référendum français sur la constitution européenne en argumentant pour le « non ». Depuis, il étudie différents régimes démocratiques et constitutions. Il défend notamment le système du Tirage au Sort et soutient qu’une nouvelle assemblée constituante devrait être basée sur cette méthode. Il défend également le référendum d’initiative populaire et soutient que le véritable suffrage universel est le vote direct des lois par les citoyens.

Il a récemment accordé un entretien à la chaîne Youtube Monsieur Troll, au cours duquel il insiste pour que chaque citoyen devienne un adulte politique. Sont abordés les thèmes suivants :

0’30 – Loi Macron et article 49-3 ; 6’08 – compétence des représentants politique ; 8’18 – 3ème et 4ème République ; 10’45 – Nouvelles technologies et Démocratie ; 18′ – Problème technique ou politique ? ; 19’30 – Pouvoir politique vs pouvoir économique ; 22’10 – Inflation législative et démission du politique ; 26’10 – Création monétaire et chartalisme ; 34’05 – Conseils de lecture

 

Baptiste Mannaia

(202)

A propos de l'auteur :

a écrit 54 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. Perroquet Parano dit :

    Étienne Chouard est un penseur brillant, je trouve ses initiatives excellentes et plus encore, c’est quelqu’un de profondément humain. Peut-être trop gentil, d’ailleurs. Je le trouve trop optimiste. C’est une constante historique que la masse n’a ni l’envie ni le courage de prendre son destin en main. La plupart des gens ne s’intéressent pas à la politique, ils veulent juste vivre des vies tranquilles sans trop être dérangés. Puis je m’imagine mal faire la démocratie participative avec ceux qui matent «Secret Story» ou s’engueulent comme du poisson pourri avec des phrases illisibles sur Youtube pour des broutilles.

    Je crois qu’Étienne, quand on lui avait opposé l’argument, n’avait pas été opposé à une «aristocratie» au sens premier du terme: «gouvernement des meilleurs». Les gens les plus moraux, intelligents, compassionnels gouverneraient, contrôlés par des citoyens regroupés en communes de quelques milliers de personne pour que leur voix puisse se faire entendre. Et si en plus de ça on sort de la société du capitalisme marchand… Ah on serait sur le chemin de la société idéale.

  2. Dompa dit :

    C’est une trés belle analyse
    Pour ma part j’aurais tendance à penser en termes d’échelle
    Ce que nous pouvons maîtriser , ( plus ou moins ) c’est notre rapport à l’information proche. C’est à dire locale, vérifiable ( à peu près ) , dense dans ses effets, actualisée , interconnectée, dont on peut évaluer rapidement les effets .
    Ce que nous pouvons maitriser ( plus ou moins ) c’est la solidarité locale, ce que l’on a sous les yeux , ce qui produit des effets , visibles , directs, sensibles
    Ce que nous pouvons maitriser ( plus ou moins ) c’est le désir de faire qui aboutit à des résultats dont nous pouvons mesurer les effets . Conformément à nos désirs

    Le reste c’est délégation, abandon , renoncement et finalement esclavage

    Lutter contre le pouvoir centralisé, c’est sans doute le valider. Il me semble que la seule manière de nous en sortir c’est de trouver tous les moyens pour nous libérer de ce qui dicte des règles qui ne correspondent pas à nos besoins ( réels et matures )

    Peut être faudra t’il alors sortir du « général » pour entrer dans une positionnement d’échelle humaine

    Donc initiatives locales, réseaux , solidarirés, projets de proximité

    Un contrat social à échelle humaine , qui n’est pas un repli sur soi , mais un ancrage « riche » qui permet de travailler avec l’autre . Dans une entente équilibrée

Laissez un commentaire

Why ask?