Le grand retournement : il est désormais possible d’arborer le drapeau français sans se faire traiter de « facho »

en Drapeau français charlifié V3Qui aurait cru cela possible il n’y a encore que 2 semaines ? Le drapeau bleu blanc rouge, symbole national, semble subitement redevenu un objet de fierté. Il est désormais possible de l’arborer sans se voir affubler des anathèmes « facho », « nationaliste », « proche de l’extrême droite », donc « maréchaliste » et finalement « nazi » ; alors qu’il n’était jusqu’à présent que toléré lors de manifestations sportives, seuls théâtres ou la fierté nationale était encore autorisée, voire encouragée.

moutonfrançaisUne nouvelle application, développée par Facebook dans les heures qui ont suivi les attentats du 13 novembre, permettant d’ajouter un filtre transparent aux couleurs du drapeau français à sa photo de profil, a connu un énorme succès. Comment expliquer ce grand retournement ? Le drapeau n’ayant pas été modifié (aux dernières nouvelles il était toujours bleu blanc rouge), ce sont donc les mentalités qui ont évolué. La forte charge émotionnelle liée aux attentats qui a permis de justifier la prolongation de l’état d’urgence et d’annoncer une modification de la constitution, aura également été instrumentalisée pour remettre au gout du jour un symbole qu’il était de bon ton de pietiner depuis au moins 30 ans. L’application lancée par Facebook a tout de suite vu sa promotion assurée par la presse de grande diffusion :

figaro

 

metronews

Obs

France TV

 

le point

inrocks

Cette initiative n’est pas que médiatique, puisque les politiques ont également mis à l’honneur le drapeau français, que ce soit en France ou à l’étranger :

tour eiffel

assemblee_nationale_bleu_blanc_rouge_

Attentats-à-Paris-le-monde-solidaire

Plus étonnant encore, les médias se faisant le relais de l’appel de François Hollande qui demandent aux français de « pavoiser » leur domiciles pour l’hommage du 27 novembre, vont même jusqu’à se prendre pour les Pages Jaunes et indiquer où se procurer le sésame tant convoité :

huffpost

liberation

RTL

Europe 1

Une telle campagne de communication internationale, permise par l’alliance du géant Facebook, des médias de grande diffusion et de la classe politique, semble avoir fonctionné si l’on en juge par l’engouement provoqué, bien visible sur le réseau social. Il est notamment savoureux, ou plutôt effrayant, de voir à quel point il est possible, par la sidération de masse, de retourner les mentalités. Tout utilisateur de bonne foi du réseau social en question pourra témoigner de l’adoption du filtre tricolore par certains de ses « amis » qui, il y a encore peu, auraient vu dans le symbole français un vil affichage de nationalisme nauséabond.

Cet élan de patriotisme autorisé, dans le cadre de l’Union Européenne et de l’OTAN (sic), n’a rien de réjouissant, et ce pour deux raisons. Premièrement parce qu’il est totalement factice, suggéré à grand renfort de communication et donc retournable en aussi peu de temps que prendrait une autre campagne de communication; un attentat commis par des « nationalistes » et largement médiatisé suffirait à repartir pour 20 ans d’idéologie française sauce BHL. Deuxièmement, parce qu’il sert des intérêts qui ne sont pas ceux du peuple français. En effet, cet enthousiasme bleu blanc rouge va sans doute permettre de fabriquer un peu plus le consentement pour l’envoi de troupes en Syrie, théâtre d’une guerre dont personne, jusqu’aux attentats, n’entrevoyait véritablement la légitimité. Ensuite, il se fera sans doute aux dépens de la partie de la société française d’origine arobo-musulmane, montrée chaque jour un peu plus du doigt, et qui commence à sérieusement faire les frais de 15 années de propagande médiatique. Le dernier jeu à la mode serait de se filmer en simulant l’assassinat d’une femme voilée (sic). Français « les plus récents » et de culture non européenne, ils seront les premiers à payer les pots cassés de ce faux nationalisme qui voit les bobos d’hier reprendre les arguments du Front National d’aujourd’hui, à l’image de l’emblèmatique Philippe Val, qui nous explique que le problème vient de l’Islam et non du social. Il appelle  à mots couverts à une reforme de cette religion; un processus qui, s’il était mis en place, verrait inévitablement ses détracteurs (soit probablement la majorité des français musulmans) devenir alors les ennemis de la République. La logique de guerre civile est enclenchée…


Philippe Val, de l’extrême gauche à l’extrême… par cdmanon

Alors qu’en temps normal on pourrait se réjouir que le peuple français n’ait plus honte de ses propres symboles, soyons conscients qu’un drapeau tricolore arboré par des « charlies » peut rapidement devenir une arme de destruction massive aux mains d’une oligarchie qui a le pouvoir de fabriquer le consentement par des campagnes de communication incroyablement puissantes, et dont les objectifs poursuivis apparaissent chaque jour un peu plus sanglants.

Baptiste Mannaia

(580)

A propos de l'auteur :

Citoyen engagé, je m’intéresse particulièrement à l'économie et la géopolitique. Je suis convaincu qu'en se passant le mot nous finirons par réveiller les français qui hibernent depuis trop longtemps et à reprendre la main sur nos institutions. Parce que nous ne pouvons pas laisser une partie de l'humanité sur le bord de la route, parce qu'un citoyen informé en vaut dix, parce qu'unis nous sommes une force inarrêtable, plus que jamais la ré-information est un devoir.

a écrit 54 articles sur ce site.


11 commentaires

  1. Personnellement, je ne vois rien de réjouissant à voir cette floraison de drapeaux tricolores à la sauce Charlie, car une partie d’entre eux alimentent le Choc des Civilisations…

    • Blu5t dit :

      Au Judo, l’un des principes fondamentaux, particulièrement face à un adversaire plus fort, c’est d’utiliser sa propre force contre lui.

      Ne peut-il pas là s’agir d’une bonne occasion ?
      Ils vont sans aucun doute tenter de l’utiliser, c’est même déjà fait, mais c’est aussi risquer tant ils piétinent les intérêts Français et tant la part de la population ayant de moins en moins confiance en eux augmente.

  2. Eveline dit :

    Sur le site de l’Elysée, ça fait belle lurette qu’ils l’ont enlevé le drapeau bleu/blanc/rouge, et qu’ils ne l’ont pas même remis pour l’occasion!!
    Là, c’est juste une photo, avec un petit brin de bleu aux étoiles d’or en passant ….

  3. galen dit :

    excellent article Baptiste –
    juste un bémol sur l’islam pour ma part – il va bien falloir que cette religion, ici en France, clarifie son discours et fasse le ménage dans ses rangs

    • Baptiste Mannaia dit :

      Si vous parlez des imams qui prèchent la haine et appellent à des actions violentes (je n’ai pas moi même pu vérifier qu’il en existait en France), nous devrions évidemment prendre les mesures nécessaires pour les empécher de nuire. Il faut pour cela mener des enquêtes qui permettent de remonter à la source : commanditaires et financement. Or le pouvoir en place est probablement complice de ces activités sponsorisées notamment par le Qatar. Donc si vous souhaitez mettre fin à ces dérives, il faut commencer par se débarasser de toute la classe politique qui pactise avec le diable. Que diriez-vous d’une constituante d’origine citoyenne afin d’éradiquer le mal à sa racine ?

      • galen dit :

        biensur, je suis d’accord sur la responsabilité du pouvoir et sa connivence avec des états qui jouent un double jeu. Ca me paraît réducteur cependant de s’arrêter à cela : toute religion génère malheureusement du fanatisme. Pour reprendre votre expression, 20 ans d’idéologie française sauce BHL se traduisent aussi par une extraordinaire complaisance dans les mentalités sur les dérives de cette religion. Le « pas d’amalgame » et la « non-stigmatisation » à toutes les sauces, ça aboutit au final à une atteinte à la laicité.

      • Baptiste Mannaia dit :

        Selon moi les attentats ne sont pas liés à la dérive d’une religion, mais plutôt à la fabrication d’un ennemi (financement, armement etc…). Aujourd’hui le contexte fait que ces attentats sont mis sur le dos de l’Islam. Il y a 100 ans ils étaient imputés aux anarchistes. Dans les 2 cas de nombreux éléments peuvent nous faire penser que ces attentats ont eu lieu soit parce que les autorités ont laissé faire, soit parce qu’elles les ont organisés elles-mêmes, reprenant ainsi les méthodes états-uniennes.
        http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/07/21/le-fbi-a-pousse-des-americains-musulmans-a-commettre-des-attentats_4460774_3222.html

  4. fayez chergui dit :

    sous chaque drapeau, quel qu’il soit, se trouve un con.

  5. gallard dit :

    personnellement , je preferes arborer le drapeau RUSSE , au moins , eux sont fiers d’appartenir a un pays , une civilisation , une société , ici en france , boooooooooo f , meme pas la peine de discuter la dessus

Laissez un commentaire

Why ask?