Entretien avec Alain Fédèle, tête de liste UPR en « Auvergne-Rhône-Alpes »

Alain-Fedele-600Si beaucoup de Français considèrent aujourd’hui le système électoral de notre pays comme une entrave à la démocratie  plutôt qu’un moyen de son expression, certains ont pris le parti de lutter de l’intérieur pour faire bouger les lignes. Les habitués du Cercle des Volontaires connaissent le positionnement de François Asselineau, président de l’Union Populaire Républicaine dans ce combat politique.

Résolu à faire sortir la France de l’euro, de l’UE et de l’Otan pour la recentrer dans une dimension internationale francophone et une politique intérieure inspirée par le Conseil National de la Résistance, les principes de souveraineté nationale et de démocratie directe, le mouvement s’engage dans la bataille des élections régionales. A cette occasion, nous avons pris l’initiative d’interroger un citoyen en campagne. Alain Fédèle, tête de liste dans la nouvelle région « Auvergne-Rhône-Alpes », n’est pas un politicien de métier. Il nous explique donc ce que cet engagement signifie pour un citoyen ordinaire, devenu candidat par la force d’une conviction, dans un pays orchestrant ses élections au rythme de l’état d’urgence.

Galil Agar

(161)

A propos de l'auteur :

Bonjour, je m'intéresse à la philosophie, à la religion, à la littérature et à l'économie. Mes recherches et mes articles au sein du Cercle sont souvent orientés vers les sentiers jalonnant dans un même mouvement ces différents domaines par le truchement de l'Histoire. Je lutte à ma manière contre ce que Jean-Claude Michéa appelle "l'enseignement de l'ignorance". Je considère que chaque prise de conscience poussant un esprit à s'émanciper du flux continu de l'immédiateté et de la banalité pour s'interroger sincèrement sur ses déterminations historiques, psychologiques et spirituelles est un pas de plus vers la victoire. Je pense que le journalisme citoyen peut être un instrument d'envergure dans ce combat, à condition de redonner au terme de "journalisme" la dignité qu'en exigeait l'écrivain George Orwell: "Le journalisme, c'est publier quelque chose que quelqu'un ne voudrait pas voir publié. Tout le reste relève des relations publiques".

a écrit 69 articles sur ce site.


Laissez un commentaire

Why ask?