Le Pentagone admet se préparer pour un soulèvement social massif aux États-Unis

police-600Un programme de recherche entrepris par le Département de la Défense US a mis en évidence l’inquiétude du Pentagone concernant un soulèvement social étendu.

Plus choquant encore que cette information explosive, le Pentagone investit dans des universités afin de créer des modèles de risques et des points de basculements qui surviendraient suite à l’effondrement de la société américaine dans son ensemble.

Le programme coûte des millions de dollars et est conçu pour donner un aperçu pertinent aux combattants. D’après le Pentagone, il permettrait aux hauts fonctionnaires et politiciens de la défense de proposer un plan de contingence dans l’éventualité d’un soulèvement social massif.

L’Initiative Minerva existe depuis 2008 et l’opération débuta lorsque frappa lorsque la crise financière. Une liste exhaustive des études réalisées est accessible sur le site internet de l’Initiative Minerva.

Connu sous le nom de « Minerva Research Institute », le Département de la Défense a créé des partenariats avec des universités en 2008 dans le but « d’améliorer la connaissance du Département de la Défense sur les forces sociales, culturelles, comportementales et politiques qui façonnent les régions du monde qui ont une haute importance tratégique pour les États-Unis ».

Une des études était la « Cornell-led », qui était aussi dirigée par le bureau de recherche scientifique de la force aérienne. Elle proposait la réalisation d’un modèle « sur la dynamique de la mobilisation des mouvements sociaux et leur contagion. »

En étudiant les précédents mouvements sociaux (tels la révolution en Égypte de 2011 , les élections de la Douma en 2011, la crise des subsides au Nigeria en 2012 et les protestations du parc Gazi en Turquie) et les « traces digitales » des comportements de personnes sur Internet, le Pentagone espérait déterminer la « masse critique » (point de basculement) de la contagion sociale… Ils ont tenté de quantifier le nombres d’internautes révoltés et combien de publications en ligne d’indignation amèneraient a une RÉELLE manifestation.

De tels avertissements permettraient évidemment au Pentagone d’agir à l’avance, par exemple en censurant Facebook ou en imposant un couvre-feu dans les régions affectées. Si les choses en arrivent à ce stade là, vous devrez agir contre votre gouvernement… qui vous a déjà en échec.

L’étude de Cornell a analysé les publications et conversations de Twitter et Facebook afin de pouvoir « identifier les personnes mobilisées dans la contagion sociale et quand ils deviennent mobilisés ».

Une étude plus récente de l’Université de Washington, en relation avec le bureau de recherche de l’armée américaine tente de découvrir les conditions dans lesquelles les mouvements politiques visant à grande échelle le changement politique et économique arrivent, ainsi que leurs « caractéristiques et conséquences », et se concentre sur les « mouvements à large échelle impliquant plus de 1000 personnes engagés durablement ».

Source: http://anonhq.com/pentagon-admits-preparing-mass-civil-unrest-us/

Traduction par Thomas Duray

(93)

A propos de l'auteur :

Je m'appelle Lawrence Desforges et suis français d'origine irlandaise; je suis quadragénaire. J'ai depuis des années cherché du sens aux non-sens qui m'entourent et ai trouvé des réponses dans la manipulation de l'information et de la société par des intérêts privés. Résolu à ne pas participer à cette parodie de vie, j'ai rejoint le Cercle pour redonner le sens à mon existence et dénoncer les menteurs. J'y écris sous le pseudo de Will Summer.

a écrit 39 articles sur ce site.


9 commentaires

  1. Marcel Paton dit :

    Les niveaux d’expansion egotiques autarciques se sont developpes aux Etats Unis depuis la seconde guerre mondiale.
    Les niveaux egotiques des males dominants en Orient se sont maintenus malgre l’amplification des moyens de communications.
    Les comportements egotiques visant la politique exterieures ont forcement des effets sociaux aussi a l’interieur.
    Beaucoup se refugient dans des considerations personnelles encouragees par un manque ce confort global.
    Ce contre equilibre prend une telle importance que ces nombreux rebels sont prets a se battre et mourir pour le maintenir et le developper.

  2. NoNato--/\-- NoGladio dit :

    Vous pouvez aussi lire
    Pentagon preparing for mass civil breakdown :
    http://www.theguardian.com/environment/earth-insight/2014/jun/12/pentagon-mass-civil-breakdown

    Bravo au Cercle des Volontaires pour vos sujets!

  3. Bouddha Vert dit :

    Bonsoir,
    Personnellement j’y vois plutôt une fin d’empire, et par la même occasion une fin de modèle.
    Le modèle du « No limite » aura fait long feux, aussi long que nous avions quelque chose à bruler de manière toujours croissante, sans mollir et sans pollution qu’on ne puisse exporter!
    Mais depuis cet « âge d’or », tous les ordres de grandeur ont changés.
    Pourtant, les outils économiques concernant les déplétions en cours sont inexistants et la finance commence tout juste, et de manière évidemment opportuniste, à intégrer les coûts à moyen terme de la dynamique de nos prédations.
    En fait, ce qu’il va nous falloir avaler, c’est le vaste champs des LIMITES ou, nous massacrer.

Laissez un commentaire

Why ask?