Manipulation : une vidéo égyptienne illustrant les agressions de Cologne pour servir le choc des civilisations

Egypte_CologneGare à la manipulation !

Tout aussi préoccupantes que soient les agressions sexuelles de masse survenues à Cologne le soir de la dernière Saint-Sylvestre, il nous paraît important d’alerter ici sur les dérives d’un jeu malsain et dangereux qui consisterait à forcer toujours plus le trait de cette « guerre de civilisation » prophétisée par nos élites.

Une vidéo d’origine allemande se répand actuellement comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux (Facebook en tête) en atteignant à l’heure où nous écrivons ces lignes le nombre de 1,9 millions de vues (en à peine 20h) : la voici.

À la lecture des commentaires, que l’on comprend glacés d’effroi, notamment dans le contexte très lourd des évènements de Cologne, force est de constater que cette vidéo atteint son but : attiser toujours un peu plus les haines.

Seulement voilà, il s’agit là d’une manipulation grossière (vraisemblablement malveillante) jouant sur un ressort simple mais efficace : mettre des images (fussent-elles fausses) sur des faits, pour les amplifier !

Cette vidéo a en effet été diffusée pour la première fois le 3 juillet 2013 sur la télévision turque Milliyet TV dans un tout autre contexte (l’article complet ici) :

On pouvait lire, dans le commentaire associé à la vidéo :

« Görüntüde bir grup Mursi karşıtı eylemci, kadın muhabiri kollarından çekiyor ve kapalı bir ortama götürüyor. Bu sırada kadın muhabirin çığlıklar attığı, ancak kalabalıktan kimsenin kadının yalvarışlarını umursamadığı. »

Aidé d’un outil de traduction sommaire, nous pouvons établir que la vidéo représente une journaliste entraînée dans un passage sous-terrain par un groupe de militants anti-Morsi.

Il s’agissait de violences (tout aussi inacceptables d’ailleurs) survenues en Égypte, lors du coup d’état militaire ayant abouti à la destitution de Mohamed Morsi.

Rien à voir, donc, avec les évènements de Cologne.

Que le choc de la population face à ces agressions soit complètement légitime est une chose. Que des réponses doivent être trouvées très rapidement (mais cela en prend-il le chemin ?) pour rassurer une population stupéfaite est une évidence aussi. Mais attention à ce que les conséquences de tout cela ne soit pas de pousser les peuples européens à des actes violents, déclenchant ainsi des tensions internes qui pourraient être désastreuses.

Comment déjouer ce genre de détournement grossier ?

Nous avons utilisé ici une technique déjà employée en septembre 2014 pour déjouer une fausse vidéo de « bourrage d’urne » supposée s’être déroulée lors du referendum écossais. Il n’en était rien.

Voici une vidéo réalisée à l’époque pour expliquer cette technique, aussi efficace que simple à mettre en œuvre :

S’il est évidemment délicat d’appliquer systématiquement cette technique à toutes les vidéos, un peu de bon sens peut toutefois permettre de repérer les vidéos suspicieuses. En l’état, le cadre général et la disproportion numérique entre la foule d’hommes et la femme seule pouvaient tout à fait mettre sur la voie.

Pour les arabophone, le tag  « مصر » (Égypte) visible sur un mur semble davantage de circonstance dans le contexte de la place Tahrir qu’à Cologne.

Les dramatiques évènements de Cologne

Reste que les évènements de Cologne sont extrêmement inquiétants. Mais plus inquiétantes encore sont les réactions de la classe politique allemande.

D’un côté, une Henriette Reker (Maire de Cologne) qui propose une sorte de « code de bonne conduite » à ses administrées… et leur conseille de  « respecter une certaine distance, plus longue que le bras » comme le relate ici Le Monde.

D’un autre côté, un Heiko Mass (Ministre de la Justice Allemand) qui laisse entendre que tout cela ne peut être que prémédité  ! Sans toutefois désigner de coupable… Dommage ! Nous aurions bien aimé savoir qui aurait intérêt à organiser tout ça… et dans quel but ?

facebook - Agression de Cologne - déclaration Ministre

Nico Las (TDH)

(511)

A propos de l'auteur :

Passionné de nature, je suis avant tout un "touche à tout". Et c'est ma curiosité insatiable pour ce (et ceux) qui m'entoure(nt) qui m'a amené à rejoindre le Cercle fin 2014. Fan d'art, et en premier lieu de design et d'architecture, dans ma vie personnelle, mes activités au Cercle sont principalement axées sur l'analyse du fonctionnement des médias et de l'information. Convaincu que quel que soit le projet, tout se fait ou rien ne se fait, en fonction de la capacité des hommes (et des femmes !) à se parler et à collaborer, je tâche modestement de poursuivre d’inlassablement ce petit jeu qui consiste à créer du lien. C'est à ce titre que j'occupe au Cercle les rôles d'attaché de presse et de responsable du recrutement.

a écrit 35 articles sur ce site.


10 commentaires

  1. Anatole H. dit :

    L’article est globalement intéressant. Toutefois, la fin me paraît légèrement ambigüe. Que voulez-vous dire par « Nous aurions bien aimé savoir qui aurait intérêt à organiser tout ça et dans quel but » ? Est-ce que vous sous-entendez que Mr Mass a une idée sur la question ? Et que vous aimeriez savoir quelle est cette idée ? Ou est-ce que vous auriez réellement aimé savoir qui aurait organisé tout ça ? (Ce qui impliquerait que vous croyiez possible une telle organisation.)

    Le ton de la question me fait plutôt pencher pour la première solution. Personnellement, je me pose plusieurs questions:

    1) Combien faut-il d’agresseurs pour causer autant d’agressions en une soirée ? (plus de 500 plaintes déposées à ce jour, donc en principe encore plus d’agressions.)

    2) Combien d’agressions à cet endroit avant ce jour et depuis ce jour ? (Si un groupe de personnes, quel qu’il soit, commet autant d’agressions le même soir, il est fort peu probable qu’il n’en commette aucune les autres jours.)

    3) Pourquoi si peu de suspect identifiés ? (Si mes renseignements sont exacts, 14 à ce jour). Imaginez 500 agressions sexuelles le même soir au même endroit. Certaines personnes ont dû appeler à l’aide. Certains agresseurs ont dû être repérés et identifiés par les témoins. 14 seulement ?

    Bref, il me paraît étrange de douter qu’il y ait là au moins un minimum d’organisation, soit pour coordonner les agressions, soit pour coordonner les plaintes, soit pour les deux. Les probablilités pour qu’autant d’agressions aient lieu au même moment au même endroit sur une place très peuplée me paraissent tout de même assez faibles.

    • david dit :

      salut Déjà pour ma part il faut faire zoom arrière, l’allemagne c’est toujours considéré comme l’élite européenne, il faut savoir que l’allemagne et le premier espion des usa en Europe depuis l’après-guerre, ça démarche affaiblir l’Europe et tirer la couverture a elle pérennisé son économie à travers son allégeance aux usa,1 euro=2 deutschemarks, tout ça pour dire que s’il y a organisation elle vient de là. Après la teneur des plaintes 90% concerné des agressions sexuelle verbale, pourtant en allemagne il y a des bordels pour zoofile officiel, c’est l’un des pays les plus consommateurs de tourisme sexuel infantile

  2. Greg dit :

    Toute personne censée, savait déja que cette vidéo ne venait pas de Cologne. Les écrits en arabe et en anglais sur les panneaux montraient que cela provenait certainement d’un pays touristique arabophone. Ma déduction était que cela venait d’égypte où il y avait eu beaucoup de cas de viols sur la place tahrir (le cas des journalistes femmes de FRANCE3 et CNN sont très parlants).
    Pourtant je n’exclue pas cette vidéo dans le « cas » de Cologne, car elle sert sa fonction d’information.
    Cette vidéo permet d’imager très clairement ce qu’il s’est passé à Cologne.
    Quand vous regardez la provenance des agresseurs arrêtés a Cologne, on peut dire puisqu’elle montre grossièrement la même population (padamalgam ?) , la même technique d’agression (se mettre a 20 sur une personne , arracher tous ces vêtements par mouvement de foule et faire ce qu’on veut avec)
    Lisez et écoutez les nombreux témoignages de femmes agressées ou violées à Cologne (516 plaintes pour l’instant), ce que l’on voit sur cette vidéo est exactement ce qu’elles racontent. Sauf que pour la femme de la vidéo, son supplice a du durer des heures et non quelques minutes… Comme pour les journalistes de la place Tahrir.

    Anatole, vos réponses se trouvent dans les témoignages des gens de Cologne. Un début ici : https://www.youtube.com/watch?v=-fOAcRzHgbg

  3. Chris dit :

    Des dizaines de milliers de personnes dans les rues, à leurs fenêtres, aux terrasses des cafés. Des milliers d’agresseurs. Des centaines de victimes.
    Comment se fait-il qu’avec tous ces smartphones, voire caméscopes déambulant pour le nouvel an, aucune image ne vienne illustrer ces évènements?

    • Nico Las (TDH) dit :

      Je suis tout à fait d’accord sur cette analyse.
      L’absence totale de vidéo (j’ai fait des recherches sur internet) est un élément très clair de doute.

    • Greg dit :

      Plein de vidéos existent pour Cologne et Berlin, ok ?. Alors vous allez me dire que ces vidéos montrent les heurts de l’extérieur et que vous avez un doute… Mais un doute sur quoi ?? Il y a eu au moins 516 plaintes déposées rien que pour Cologne ( alors imaginez combien n’ont pas été déposées… ). Les motifs de ces plaintes vont de vol de sac à main ou PORTABLES, jusqu’au viol.
      Alors, imaginez vous, personnellement, au milieu d’un regroupement de 20-50 personnes qui détroussent les gens par la violence, et mettent les doigts DANS votre copine/femme/fille, je voudrais vous voir sortir votre portable au milieu de la meute pour les filmer… Après ça vous entendrez des types qui disent avoir cherché une vidéo et qui doutent…
      Prenez un peu de recul les gars, regardez les dizaines de minutes de tout ce qui a été filmé et écoutez les témoignages, il vous faut quoi de plus ? Un smartphone qui film un viol en direct ?

    • Philippe dit :

      Franchement, d’après les descriptions des scènes, si vous vous y trouviez, vous auriez sorti votre smartphone au risque de vous le faire piquer ?

  4. doc dit :

    Je me posais la même question pour le Bataclan. Pas une photo prise à l’intérieur, à part une, qu’on nous ressert partout. Cela semble invraissemblable.

    Vous trouverez un montage vidéo avec des jeunes excités qui tirent en l’air au revolver en Allemagne…
    http://www.enquete-debat.fr/

Laissez un commentaire

Why ask?