« Mélenchon et le conSPICEErationisme ! », par Quentin

jl-melenchon-et-spicee-600Il est de plus en plus difficile de vérifier l’information de nos jours, la multitude des sources avec l’arrivée d’internet, la course au buzz et les propagandistes freinent voire annihilent la capacité d’analyse de l’information, pourtant indispensable à sa compréhension. Heureusement, super Jean-Luc est là pour nous aiguiller… Vraiment ?

Vendredi 6 mai, c’est la date à laquelle s’est exprimé Jean-Luc Mélenchon au sujet du média Spicee. Si vous ne connaissez pas Spicee, le leader du Front de Gauche nous indique : « Il y a le pire et le meilleur sur internet […] et moi j’estime que Spicee fait partie du meilleur ». Il déclare même que ‎ConspiHunter et Spicee sont un coup de cœur dans son émission Pas vu à la Télé !

Cette déclaration fait penser à son intervention du 26 mai 2016 sur France 2, dans l’émission « Des Paroles et des Actes », dans laquelle il déclarait : « 9 milliardaires possèdent tous les quotidiens sauf L’Humanité et La Croix, tous les grands hebdos sauf Marianne, L’huma Dimanche et Politis, toutes les chaînes d’info en continu et les grandes chaînes privées ». Il aura oublié le Canard Enchaîné entre autres, l’aura-t-il fait volontairement ? C’est à vous d’en juger.

Toujours est-il que figure ici un double discourt flagrant : en effet, si l’on se rend sur le site de Spicee, on peut y lire : « Spicee, qu’est-ce que c’est ? C’est un media d’info 100 % vidéo, 100 % digital. Ses trois fondateurs sont Antoine Robin, Jean-Bernard Schmidt et Bruno Vanryb. » Qui sont-ils ? Antoine Robin est l’ex-dg d’Havas Productions et Jean-Bernard Schmidt est l’ex-directeur de la rédaction des magazines de M6.

Quand à Bruno Vanryb il déclarait lors de votre passage dans l’émission « Les Experts BFM » du 29 novembre 2013 : « On a un vrai problème idéologique dans ce pays. Toute mesure qui ne va pas dans le sens d’un contrôle total par l’État de la façon dont l’argent est dépensé ou redistribué, y est taxée d’ultra-libérale. Ce qui nous empêche de mettre en place des mesures économiques saines et qui permettraient d’arrêter cette idée folle consistant à penser que l’État sait mieux que nous comment utiliser notre argent (…) On prend cet argent et on le resaupoudre en pensant faire de la justice. Mais ce n’est pas de la justice qu’on fait ! Car l’État n’est pas omniscient. Les fonctionnaires qui sont en charge n’ont pas la connaissance profonde de là où il faut mettre cet argent. »

Un discours plus que libéral, à des années lumières de la politique prônée par l’eurodéputé du Front de Gauche, mais le meilleur reste à venir. En effet, devinez qui a financé ce Pure-player à hauteur de 1,2 millions d’euros ? Xavier Niel, le milliardaire classé dixième fortune française ! Excusez du peu…

Pour vous rafraîchir la mémoire, Xavier Niel est fondateur du groupe Iliad, qui comprend le fournisseur d’accès à l’Internet Free, l’annuaire téléphonique inversé Annu et la banque de données Société.Com, mais son activité commerciale concerne également l’exploitation de peep-shows et sex-shops, sites pornos, la vente par correspondance de sex-toys, etc. Des activités lucratives qui lui ont valu de comparaître le 14 septembre 2006 en correctionnelle pour abus de biens sociaux, après avoir échappé aux poursuites pour proxénétisme.

Revendiquant le droit au respect de sa « vie économique » privée, loin des principes de protection des lanceurs d’alertes, il déclarait également : « Quand les journalistes m’emmerdent, je prends une participation dans leur canard et ensuite ils me foutent la paix ».

La cerise sur le gâteau arrive : le 29 juillet 2015, M. Mélenchon dénonçait les conditions d’études des étudiants de « l’école de la deuxième chance » ouverte par ce même monsieur Niel, dans une publication Facebook :

Extrait succulent :

« Pendant que le roi de la douane passe en revue les ordinateurs aux côtés d’un bienfaiteur de l’humanité qui a tout compris alors que les professionnels qui ont assuré la réussite technique du pays sont des nuls, voici des lits de camps qui font tache au deuxième plan. Des matelas. Les étudiants de cette merveille dorment par terre. Ils ont du cran. Quand ils dorment, ils dorment ! Le chef des gabelous et le grand big boss passent ? Rien ne les empêche pas de ne rien faire fermement. On aurait pu ne pas les remarquer ! Mais voici le détail, cette jambe nue qui affleure du duvet… une tache claire qui tue l’image de la higt tech, comme un camp de transit à Calais tue l’idée de la France ».

Conclusion de Jean-Luc : les milliardaires possèdent 90 % des médias c’est scandaleux, le milliardaire Niel laisse sans scrupule ses étudiants dans la précarité, pour vous ré-informer consultez le journal Spicee qu’il finance !

L’hypothèse la plus probable, c’est que JLM ignorait que Niel avait financé le journal Spicee, faute grave pour quelqu’un censé dénoncer la désinformation et la possession des médias par une minorité de milliardaires.

Chers lecteurs et cher Jean-Luc Mélenchon, si vous voulez un vrai conseil afin de discerner le vrai du faux dans l’espace informatif, le voici : écoutez tout le monde, lisez tous les journaux, mais ayez pour réflexe automatique de savoir quelle est la personne qui finance le média duquel émane l’information, ça aide à comprendre l’objectif de l’annonceur !

Quentin

(824)

A propos de l'auteur :

Je suis Webmaster depuis 1998, et producteur de musique reggae (Black Marianne Riddim). Je suis un grand curieux, je m’intéresse à beaucoup de sujets (politique, géopolitique, histoire des religions, origines de nos civilisations, …), ce qui m’amène à être plutôt inquiet vis-à-vis du Choc des Civilisations que nos dirigeants tentent de nous imposer.

a écrit 751 articles sur ce site.


3 commentaires

  1. Tutu dit :

    Les mediats dénoncent régulièrement ce qu’ils appellent « la pensée unique », alors qu’ils en sont le principal vecteur, et souvent le plus enthousiaste producteur. Cette dénonciation se devra d’être inversement proportionnelle à la servilité du médiat, c’est-à-dire exprimée avec d’autant plus de force que les liens avec le pouvoir (économique, politique, culturel…) sont étroits et cachés.

    http://democratisme.over-blog.com/article-mediatisme-123904157.html

Laissez un commentaire

Why ask?